En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 376.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.73 %
Nikkei PTS
22 555.43
-

Coup d'envoi du premier train à grande vitesse en Inde

| AFP | 581 | Aucun vote sur cette news
Le Premier ministre indien Narendra Modi (c) et son homologue japonais Shinzo Abe (3e en partant de la gauche), le 14 septembre 2017 à Ahmedabad
Le Premier ministre indien Narendra Modi (c) et son homologue japonais Shinzo Abe (3e en partant de la gauche), le 14 septembre 2017 à Ahmedabad ( Handout / PIB/AFP )

Les Premiers ministres indien et japonais ont donné jeudi le coup d'envoi du chantier du premier train à grande vitesse d'Inde, utilisant une technologique japonaise, projet emblématique des relations entre New Delhi et Tokyo.

D'ici décembre 2023, cette ligne de 500 kilomètres devrait relier la ville d'Ahmedabad, dans l'État occidental du Gujarat, à la capitale économique Bombay en trois heures et demi. Un tel trajet par chemin de fer nécessite environ huit heures à l'heure actuelle.

Ce projet, d'un coût estimé à 19 milliards de dollars (16 milliards d'euros), est la pierre angulaire du rapprochement diplomatique entre le Japon et l'Inde, destiné à contrecarrer l'affermissement de la puissance chinoise en Asie.

Ce train "marque le début d'un nouveau chapitre des relations entre l'Inde et le Japon", a déclaré le Premier ministre japonais Shinzo Abe lors de la cérémonie à Ahmedabad.

"J'espère profiter de la beauté de l'Inde à travers la fenêtre de ce train grande vitesse avec M. Modi (le Premier ministre indien, ndlr) à mes côtés lorsque je viendrai en Inde dans quelques années", a-t-il ajouté.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe (g) et son homologue indien Narendra Modi lors d'un sommet entre l'Inde et le Japon à Ahmedabad, le 14 septembre 2017
Le Premier ministre japonais Shinzo Abe (g) et son homologue indien Narendra Modi lors d'un sommet entre l'Inde et le Japon à Ahmedabad, le 14 septembre 2017 ( PRAKASH SINGH / AFP/Archives )

Plus de 22 millions d'Indiens utilisent chaque jour quelque 9.000 trains pour sillonner ce pays-continent. Mais le réseau ferroviaire indien est vieillissant et les accidents fréquents.

"Aujourd'hui, l'Inde a accompli un pas de géant dans la réalisation d'un rêve depuis longtemps espéré", a lancé Narendra Modi à une audience enthousiaste.

Le Japon fournira 85% du financement de ce chantier à l'Inde à travers des prêts à taux réduits.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Au cumul de 5 mois à fin mai, le chiffre d'affaires global a progressé de +1.8% à périmètre comparable...

Publié le 20/06/2018

931,5 kE de bénéfices en 2017...

Publié le 20/06/2018

Retour d'Assemblée générale Frey...

Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…