5 392.23 PTS
-0.13 %
5 394.50
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 299.23
-0.10 %
DAX PTS
13 133.09
-0.16 %
Dowjones PTS
24 320.69
-0.03 %
6 360.49
+0.25 %
Nikkei PTS
22 938.73
+0.56 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Corse: rassemblement pour la démolition des villas de Pierre Ferracci

| AFP | 229 | Aucun vote sur cette news
Des manifestants, rassemblées devant deux villas construites sur un site protégé par Pierre Ferracci, PDG du groupe Alpha, protestent contre la décision du tribunal de Bastia d'épargner les constructions et demandent leur démolition, le 13 août 2017
Des manifestants, rassemblées devant deux villas construites sur un site protégé par Pierre Ferracci, PDG du groupe Alpha, protestent contre la décision du tribunal de Bastia d'épargner les constructions et demandent leur démolition, le 13 août 2017 ( PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP )

Environ 150 personnes se sont rassemblées dimanche devant deux villas construites sur le site protégé de la plage de la Rondinara, près de Bonifacio (Corse-du-Sud), par Pierre Ferracci, PDG du groupe Alpha, condamné à un million d'euros pour travaux hors permis de construire, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les personnes rassemblées vers midi ont emprunté une piste en terre pendant une trentaine de minutes pour arriver à apercevoir les deux villas.

"Le préfet, le procureur, le tribunal, l'opinion ont déclaré illégales ces constructions, pourtant elles sont encore là (...), comme une injure à tous les Corses", a déclaré Maxime Susini, membre de l'association de défense de l'environnement U Levante.

"Ces constructions doivent disparaître afin que le site soit remis dans son état originel. Pour cela, nous demandons que M. Ferracci soit exempté du paiement de l'amende d'un million d'euros. Nous n'en faisons pas une question d'argent", a-t-il ajouté, précisant que le rassemblement s'effectuait "à l'appel du seul Collectif pour le respect de la loi et la démolition des villas de A Rundinara".

Le 5 juillet, la cour d'appel de Bastia a confirmé une condamnation, à l'encontre de SCI Tour de Sponsaglia, dont est gérant M. Ferracci, par ailleurs président du Paris Football Club et proche du président de la République Emmanuel Macron, reconnu coupable d'avoir construit deux villas hors permis de construire.

La justice n'a pas ordonné la démolition des deux bâtisses, au grand dam d'associations dont U Levante, qui ont saisi la cour de Cassation.

Suite à un autre rassemblement demandant la démolition des villas fin juillet à Vizzavone (Haute-Corse), M. Ferracci avait déclaré à l'AFP ne pas comprendre "cet acharnement".

"J'ai reconnu avoir modifié un permis, qui était totalement légal, et j'ai été condamné à une lourde peine d'amende, d'un million d'euros, que je n'ai pas contestée", avait-il précisé.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2017

L'Ataribox sera une machine évoluant sous un système d'exploitation Linux, avec un processeur AMD

Publié le 11/12/2017

Le message de Nicolas Hulot est passé. Après avoir reporté la baisse du nucléaire à 50% dans la production électrique française, le ministre de la Transition écologique et solidaire réclamait…

Publié le 11/12/2017

Les salles de cinéma françaises ont enregistré 17,14 millions d'entrées en novembre, en baisse de 1,9% sur un an, selon les chiffres du CNC. En octobre, la fréquentation avait chuté de 15,2%.…

Publié le 11/12/2017

      Information mensuelle relative au nombre total d'actions et de droits de vote de Neopost SA   Etabli en application de l'article 223.11 du Règlement…

Publié le 11/12/2017

Le groupe prévoit 60 GW de capacités en 2035...

CONTENUS SPONSORISÉS