5 427.19 PTS
+0.00 %
5 419.5
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 324.77
+0.00 %
DAX PTS
13 183.53
-
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
+0.00 %
Nikkei PTS
22 758.07
-0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Corruption: Rio Tinto coopérera "pleinement" avec l'enquête britannique

| AFP | 151 | Aucun vote sur cette news
Une installation de traitement de minerais Rio Tinto dans le désert de Gobi en Mongolie, le 23 juin 2012
Une installation de traitement de minerais Rio Tinto dans le désert de Gobi en Mongolie, le 23 juin 2012 ( MARK RALSTON / AFP/Archives )

Le groupe minier anglo-australien Rio Tinto a affirmé mardi qu'il coopérerait "pleinement" avec l'enquête lancée au Royaume-Uni à son encontre pour corruption présumée dans la conduite de ses affaires en Guinée.

Le Serious Fraud Office (SFO), chargé de lutter contre la délinquance financière au Royaume-Uni, a annoncé lundi le lancement de ces investigations qui concernent aussi les employés du groupe et "ses autres associés", sans préciser de qui il s'agissait.

"Rio Tinto coopérera pleinement avec le Serious Fraud Office et les autres autorités compétentes, comme il l'a fait depuis qu'il s'est signalé en novembre 2016", a indiqué le groupe à l'AFP.

Rio Tinto avait annoncé en novembre le limogeage de deux de ses dirigeants dans le cadre d'une enquête interne sur le versement de 10,5 millions de dollars à un consultant pour le gigantesque projet minier de Simandou, en Guinée. Le groupe avait pour la première fois obtenu des droits d'exploration de ce site en 1997.

En 2014, il avait conclu un accord avec le gouvernement guinéen pour exploiter avec le groupe chinois Chinalco le gigantesque site de minerai de fer de Simandou, dans le sud de la Guinée, un projet à 20 milliards de dollars.

Jugeant en octobre 2016 ne plus pouvoir mener à bien cette entreprise en l'état des cours, Rio Tinto avait annoncé fin octobre que Chinalco reprenait ses parts.

Rio Tinto avait annoncé le mois suivant qu'il enquêtait sur le paiement des 10,5 millions de dollars et en avait informé les régulateurs américains, britanniques et australiens.

La police fédérale australienne a confirmé qu'elle enquêtait également sur cette affaire, et que Rio Tinto coopérait aux investigations.

Le groupe avait expliqué l'ouverture de cette enquête par la découverte en août d'emails datant de 2011 et relatifs à ces paiements "effectués au bénéfice d'un consultant ayant offert ses conseils" pour le projet.

L'action du groupe reculait mardi en milieu de journée de 0,24% à la Bourse de Sydney.

Alan Davies, directeur de la division énergie et minéraux du groupe, qui était responsable du projet Simandou en 2011, avait été limogé en novembre tandis que la directrice des affaires juridiques Debra Valentine avait démissionné.

"Le conseil d'administration considère que ces cadres n'ont pas respecté les normes attendues d'eux en vertu de notre code de conduite mondial", avait dit Rio Tinto. Ces limogeages "ne préjugent pas du cours d'éventuelles enquêtes externes sur cette affaire".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2017

ESI Group, un éditeur de logiciels et services de prototypage virtuel, a annoncé l'ouverture de son nouveau bureau à Colomiers dans la région de Toulouse. Après l’annonce récente du…

Publié le 13/12/2017

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals ont annoncé les premiers résultats positifs d'une étude clinique pivot de phase 2 consacrée au cemiplimab chez 82 patients atteints d'un carcinome épidermoïde…

Publié le 13/12/2017

Inditex a vu son bénéfice net à neuf mois (février-octobre) croitre de 6% pour atteindre 2,34 milliards d'euros tandis que son Ebitda a progressé de 6% également à 3,82 milliards. La marge…

Publié le 13/12/2017

L'EUR/USD se maintient à la hausse

Publié le 13/12/2017

Suez organise une réunion avec les investisseurs et analystes financiers pour présenter sa nouvelle Business Unit "Water Technologies & Solutions"...

CONTENUS SPONSORISÉS