En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 819.46 PTS
-0.71 %
4 816.5
-0.61 %
SBF 120 PTS
3 834.62
-0.60 %
DAX PTS
10 812.19
-0.49 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.32 %

Corruption en Iran: confiscation de 250 millions d'euros et amende de 750.000 euros requis contre Total

| AFP | 333 | 3 par 1 internautes
Une amende de 750.000 euros a été requise contre contre Total ainsi que la confiscation de 250 millions d'euros pour une possible corruption d'agent etranger en marge d'un contrat en Iran
Une amende de 750.000 euros a été requise contre contre Total ainsi que la confiscation de 250 millions d'euros pour une possible corruption d'agent etranger en marge d'un contrat en Iran ( MARTIN BUREAU / AFP/Archives )

Le parquet de Paris a requis vendredi l'amende maximale de 750.000 euros contre Total et surtout la confiscation par l’État de 250 millions d'euros sur les comptes du géant pétrolier, jugé pour "corruption d'agent public étranger" en marge de la signature d'un contrat gazier en Iran en 1997.

Le groupe français est poursuivi pour avoir versé 30 millions de dollars de pots-de-vin à des intermédiaires entre 2000 et 2004, en lien avec l'obtention de ce contrat concernant le champ gazier de South Pars, dans le Golfe persique, sur fond d'embargo américain.

La peine complémentaire de confiscation du produit de l'infraction qui a été requise est rarement mise en œuvre en France. Ce montant a été évalué à 250 millions d'euros par le procureur à l'issue d'un calcul complexe.

"Ce type d'agissement porte atteinte à la concurrence et, au-delà, à la collectivité toute entière", a estimé le magistrat.

Le groupe français est le seul prévenu restant dans ce dossier ancien: parmi les trois hommes qui étaient poursuivis, l'ancien PDG de Total Christophe de Margerie et un intermédiaire iranien sont morts. Un second intermédiaire iranien est présumé mort.

L'enquête, ouverte en 2006 en France, portait sur deux contrats: le contrat South Pars de 1997, mais aussi un contrat conclu en juillet 1995 pour l'exploitation des champs pétroliers iraniens de Sirri A et E, également dans le Golfe persique.

En marge de ces deux accords, Total est soupçonné d'avoir versé 60 millions de dollars de pots-de-vin entre 1995 et 2004 via des intermédiaires et une société, Baston Limited, à destination d'un fils de l'ancien président Rafsanjani, haut placé dans le secteur pétrolier public iranien, sous couvert de contrats de "consulting".

Mais la multinationale n'est jugée à Paris que pour les commissions versées après 2000, après l'entrée en vigueur de la loi sur la corruption d'agents publics étrangers, soit 30 millions de dollars liés uniquement à South Pars.

Total, qui a conclu une transaction à 398 millions de dollars aux États-Unis en 2013 dans cette même affaire, estime qu'il ne peut être jugé deux fois pour les mêmes faits et que cet accord américain, qu'il ne peut ni dénoncer ni critiquer, l'empêche aujourd'hui encore de se défendre devant le tribunal correctionnel.

Le procès, qui avait débuté jeudi initialement pour quatre jours, avait donc tourné court, le représentant de Total, Jean-Jacques Guilbaud, s'étant refusé à commenter le fond de l'affaire.

Le jugement sera mis en délibéré.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 17/12/2018

La ministre du Travail Muriel Pénicaud le 5 décembre 2018 à Paris ( ludovic MARIN / AFP/Archives )Alors que tous les salariés au Smic ne verront pas augmenter leur salaire de 100 euros net…

Publié le 16/12/2018

Action de "gilets jaunes" à un péage près de Marseille, le 9 décembre 2018 ( SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives )Le groupe français de BTP et de concessions Vinci a estimé dimanche à "plusieurs…

Publié le 16/12/2018

Le Premier ministre Edouard Philippe à Matignon, le 14 décembre 2018 ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )Le gain de 100 euros net pour les salariés proches du Smic passera "par une hausse…

Publié le 13/12/2018

Lumibird, spécialiste des technologies laser, a annoncé le succès de son augmentation de capital en numéraire avec maintien du droit préférentiel de souscription d’un montant de 7 828 812…

Publié le 13/12/2018

En réponse à la demande adressée aux entreprises par le Président de la République française pour soutenir le pouvoir d'achat, Michelin va attribuer...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                             Paris, le 17 Décembre…

Publié le 17/12/2018

Ingenico (-6,45% à 53,68 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120, le spécialiste des transactions sécurisées ayant fermé la porte à un rapprochement avec les…

Publié le 17/12/2018

Google (Alphabet) a annoncé à son tour un projet d'investissement de plus d'un milliard de dollars dans un nouveau campus new-yorkais, 'Google Hudson...

Publié le 17/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir stoppé son rebond technique aux environs du niveau de résistance majeur des 37.54 euros. Du côté des indicateurs techniques, le…

Publié le 17/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France. Pour les salariés ayant un salaire annuel brut inférieur à 25 000 euros,…