En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-4.23 %
4 311.50
-4.97 %
SBF 120 PTS
3 414.93
-4.22 %
DAX PTS
9 632.52
-3.68 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

Coronavirus: Pénicaud prête à un aménagement des nouvelles règles d'assurance chômage

| AFP | 423 | 5 par 1 internautes
Muriel Pénicaud le 26 février 2020 à Paris
Muriel Pénicaud le 26 février 2020 à Paris ( Ludovic Marin / AFP/Archives )

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a assuré jeudi qu'elle annoncerait "d'ici quelques jours" des mesures pour les "travailleurs précaires", premiers concernés par la réforme de l'indemnisation du chômage, en raison de l'épidémie de coronavirus.

"D'ici quelques jours, on annoncera ce qu'on fait pour les travailleurs précaires, on est en train de regarder différentes options", a indiqué la ministre sur LCI. De nouvelles règles plus dures de l'assurance chômage doivent entrer en vigueur le 1er avril.

"Il y a un contexte nouveau, je suis pragmatique, il faut qu'on fasse ce qui est plus efficace pour les travailleurs précaires", a ajouté Mme Pénicaud, sans dire si cela passerait par un report de l'entrée en vigueur des nouvelles règles.

Opposés à cette réforme qui va pénaliser selon eux les travailleurs les plus fragiles, tous les syndicats ont demandé une nouvelle fois au gouvernement d'y renoncer, en temps de coronavirus, soulignant que les emplois précaires sont "la première variable d'ajustement" en temps de crise.

Après un durcissement des conditions d'accès à l'indemnisation, en vigueur depuis novembre, un nouveau volet de la réforme de l'assurance chômage doit entrer en vigueur au 1er avril 2020 avec la modification des règles de calcul de l'allocation.

La réforme vise à mettre fin à une situation actuellement plus favorable, pour la même quantité de travail, aux personnes alternant contrats courts et inactivité qu'à celles travaillant en continu, ceci afin d'inciter à la reprise d'un emploi durable dans un contexte de difficultés de recrutement dans les entreprises.

Selon l'Unédic, quelque 850.000 nouveaux entrants, qui avaient des périodes non travaillées entre deux contrats, auraient une allocation mensuelle plus faible de 22% en moyenne (de 905 à 708 euros) avec la réforme.

Or ces "permittents" entre l'emploi et l'inactivité sont souvent employés dans les secteurs les plus touchés par la crise du Covid-19 comme le tourisme et l'événementiel.

Certes, ces demandeurs d'emploi verraient avec la réforme la durée maximale d'indemnisation s'allonger (de 12 à 18 mois en moyenne), ce qui fait dire au gouvernement que leur capital de droits resterait intact.

Mais les demandeurs n'utilisant pas leur capital en intégralité (10 mois en moyenne), cette mesure à elle seule doit permettre de réaliser 1,1 milliard d'euros d'économies à partir de 2021.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

Xilam Animation présente les mesures prises par la société dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19...

Publié le 27/03/2020

Le groupe Vicat a annoncé que les perspectives 2020, présentées le 14 février 2020 dans le cadre des résultats 2019, devront désormais être revues en fonction du potentiel impact du Covid-19…

Publié le 27/03/2020

Delfingen a publié un résultat net part du groupe en hausse de 48% à 8,5 millions d'euros pour l'exercice 2019. L'EBITDA ressort à 28,4 millions d'euros (+58%) dont +5,2 millions d'impact des…

Publié le 27/03/2020

Le résultat net, intégrant 3,8 ME de charges exceptionnelles additionnelles, s'élève à -24,4 ME

Publié le 27/03/2020

EssilorLuxottica a annoncé qu'au vu de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et de la probable incertitude prolongée qu'elle engendre, la société a décidé d'arrêter l'exécution de son…