En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-1.57 %
4 138.00
-1.91 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-1.67 %
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 052.53
-1.69 %
7 528.11
-1.41 %

Coronavirus: les régions se mobilisent pour accompagner les entreprises

| AFP | 237 | Aucun vote sur cette news
Xavier Bertrand, le 6 février 2020 à Paris
Xavier Bertrand, le 6 février 2020 à Paris ( FRANCOIS GUILLOT / AFP/Archives )

Fonds de soutien, prêts à taux préférentiels, report d'échéances...: plusieurs régions françaises ont annoncé la mise en place de mesures d'urgence afin d'accompagner les entreprises touchées par les conséquences économiques du Covid-19.

Dans les Hauts-de-France, le président de la région Xavier Bertrand (ex-LR), a annoncé jeudi à Lille le déblocage d'un fonds de 50 millions d'euros, représentant une première tranche dédiée aux commerçants, artisans et entreprises en difficulté. Il alimentera les aides directes telles que le fonds de premiers secours et des capacités de prêts supplémentaires chez la banque publique d'investissements (BPI).

"Dès aujourd’hui, on peut commencer à mettre en place les modalités pratiques, on peut recevoir des appels pour instruire les dossiers" et "les premiers versements pourront avoir lieu dès le début du mois d’avril", a précisé M. Bertrand devant la Chambre de commerce et d'industrie des Hauts-de-France.

Par ailleurs, les dispositifs régionaux seront exceptionnellement assouplis jusqu'au 31 octobre afin de permettre un renforcement rapide de la trésorerie des entreprises touchées, notamment via des taux nuls, des allongements de remboursement (jusqu’à 6 ans) et des différés de remboursement supplémentaires, a précisé la région dans un communiqué.

Les entreprises déjà aidées pourront également solliciter un report d’échéances, et la région va doubler ses capacités de garanties afin de favoriser l’octroi de prêts par les banques.

"Si on ne prend pas des mesures d’urgence très concrètes, certains ne pourront pas tenir. Il faut ne pas avoir à sortir plus d’argent, l’argent doit arriver vite aux employeurs, il y a aussi la question des frais fixes, des loyers, des mensualités de remboursement de prêt auprès des organismes financiers et des banques", a souligné M. Bertrand.

Les Hauts-de-France comptaient mercredi 222 cas de Coronavirus et 16 décès, selon l'Agence régionale de Santé (ARS), notamment dans l'Oise, l'un des premiers foyers de contamination français.

Baisse du chiffre d'affaires et de la fréquentation, annulation d'évènements, difficultés d'approvisionnement: les entreprises subissent de plein fouet les conséquences du Coronavirus, notamment dans les secteurs de l'hôtellerie, du transport et de la restauration, le commerce de détail et le commerce intra-entreprises.

"Pacte de relocalisation"

Ainsi, 61% des entreprises affirment que l'épidémie a eu un impact sur leur activité, selon une enquête réalisée par la CCI auprès de 2.300 entreprises des Hauts-de-France.

De son côté, la région Grand-Est, où environ 600 cas ont été détectés, a mis en place un "prêt rebond" à hauteur de 25 millions d'euros pour soutenir les entreprises en difficultés conjoncturelles. Il sera possible de différer les demandes de paiement de deux ans, et les emprunteurs auront cinq ans pour rembourser.

Un "pacte de relocalisation" a aussi été mis en place pour encourager les entreprises à rapatrier une partie de leur chaîne d’approvisionnement en région ou en France, plutôt qu’en Asie.

La région Auvergne-Rhône-Alpes a également annoncé un plan d'urgence pour La Balme-de-Sillingy, commune de 5.000 habitants qui a été l'un des autres premiers foyers de contamination en France, comprenant un crédit de refinancement pur de 10.000 euros et un prêt à taux zéro, remboursable sur deux ans.

S'agissant de l'Occitanie, le conseil régional a décidé de "suspendre à compter du 1er avril et pour une durée de 6 mois l'ensemble des remboursements d'avance accordés aux entreprises".

Cette mesure, qui porte sur "60 millions d'euros d'encours", concerne "plus de 520 entreprises régionales". Sera également mobilisée "une première enveloppe exceptionnelle de 5 M d'euros auprès des banques afin qu'elles s'appuient sur les garanties d'emprunt de la région et assurent le fonds de trésorerie nécessaire aux entreprises".

La présidente PS de la région, Carole Delga, a par ailleurs demandé au gouvernement "une exonération des cotisations fiscales et sociales pour les trois prochains mois" pour les entreprises.

Ces mesures interviennent alors qu'à l'échelle nationale, quelque 3.600 entreprises pénalisées par la propagation ont demandé à bénéficier de mesures de chômage partiel pour environ 60.000 salariés, soit quatre fois plus qu'en fin de semaine dernière.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend

Publié le 03/04/2020

Le Crédit Agricole a adapté son dispositif d’accompagnement des clients aux particularités du marché des agriculteurs. Il intensifie ses actions pour accompagner ses clients exploitants…