En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-4.23 %
4 311.50
-4.97 %
SBF 120 PTS
3 414.93
-4.22 %
DAX PTS
9 632.52
-3.68 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

Nouveau coup de tabac à Wall Street à la fin d'une journée tourmentée sur les marchés mondiaux

| AFP | 1015 | 3.50 par 2 internautes
La Bourse de New York a de nouveau dégringolé mercredu alors que l'Organisation mondiale de la Santé a qualifié la propagation du nouveau coronavirus de
La Bourse de New York a de nouveau dégringolé mercredu alors que l'Organisation mondiale de la Santé a qualifié la propagation du nouveau coronavirus de "pandémie" ( TIMOTHY A. CLARY / AFP/Archives )

La propagation implacable du coronavirus aura eu raison de 11 années de hausse ininterrompue à Wall Street, emportée dans une nouvelle tornade mercredi à la fin d'une journée mouvementée sur les marchés financiers.

Les milliards promis par les diverses autorités pour atténuer les effets dévastateurs de la crise sanitaire sur l'économie n'ont pas suffi à apaiser les investisseurs.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, a plongé de 5,86%.

Il a perdu au total plus de 20% par rapport à son dernier record en février, mettant ainsi officiellement fin à la plus longue période sans crise majeure qu'ait connue la place new-yorkaise. Il faut remonter à mars 2009 pour trouver une chute d'une telle ampleur sur une courte période.

Un homme portant un masque de protection passe devant un panneau d'indices boursiers, le 11 mars 2020 à Tokyo, au Japon
Un homme portant un masque de protection passe devant un panneau d'indices boursiers, le 11 mars 2020 à Tokyo, au Japon ( Kazuhiro NOGI / AFP )

Les Bourses européennes, après avoir été rassurées à l'ouverture par l'annonce de mesures exceptionnelles de soutien à l'économie venues du Royaume-Uni, ont, elles aussi, majoritairement clôturé en baisse: Paris (-0,57%), Francfort (-0,96%), Londres (-1,40%) ou Madrid (-0,34%). Les ambitieuses mesures italiennes (un plan de 25 milliards d'euros dans le pays d'Europe le plus touché), ont, en revanche, permis à la Bourse de Milan de rester la tête hors de l'eau (+0,33%).

Les Bourses asiatiques ont aussi fléchi, Tokyo lâchant 2,27%, Shanghai 0,94% et Hong Kong 0,63%.

La promesse par le président américain, Donald Trump, d'un plan de soutien à l'économie avait pourtant bien rassuré mardi Wall Street, qui avait nettement rebondi au lendemain de sa pire séance depuis 2008.

Mais l'administration Trump, même si elle assure qu'elle y travaille "à temps plein", peinait encore mercredi à mettre sur pied une réponse à la hauteur du défi.

Et les indices ont commencé à dégringoler franchement à Wall Street quand l'Organisation mondiale de la Sant" (OMS) a qualifié de "pandémie" l'épidémie de Covid-19, qui a contaminé plus de 110.000 personnes.

Pour Maris Ogg, gestionnaire de portefeuilles chez Tower Bridge Advisors, cela indique "que le pire est peut-être encore à venir".

Des passants devant des panneaux d'indices boursiers, le 11 mars 2020 à Tokyo, au Japon
Des passants devant des panneaux d'indices boursiers, le 11 mars 2020 à Tokyo, au Japon ( Kazuhiro NOGI / AFP )

"Cela va sans doute prendre encore quelques semaines avant qu'on ait une idée claire de l'ampleur" de l'épidémie, "cela va prendre un peu de temps avant que le marché ne surmonte la panique", avance l'experte.

Les déboires de Boeing, qui a dégringolé de 18% alors que les marchés s'inquiètent de sa situation financière fragile en plein milieu d'une des plus graves crises du transport aérien, ont achevé mercredi de détraquer le Dow Jones.

La BCE attendue au tournant

Avant la réunion de politique monétaire très attendue de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, dont les marchés européens espèrent un arsenal de mesures, l'effet de la baisse surprise de 50 points de base des taux de la Banque d'Angleterre a fait long feu.

Les investisseurs attendent une réelle réponse coordonnée des différentes autorités pour calmer des marchés boursiers très nerveux.

Mardi, l'UE s'était mise en ordre de bataille en annonçant, entre autres mesures, la mise en place d'un fonds européen de 25 milliards d'euros destiné aux systèmes de santé, petites entreprises, marché du travail et aux secteurs vulnérables de l'économie.

La chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse sur la situation face au nouveau coronavirus, le 11 mars 2020 à Berlin
La chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse sur la situation face au nouveau coronavirus, le 11 mars 2020 à Berlin ( Tobias SCHWARZ / AFP )

Le message a été entendu par l'Allemagne, dont la chancelière, Angela Merkel, a laissé entendre mercredi qu'elle pourrait se montrer plus souple sur le respect des équilibres budgétaires.

Le Royaume-Uni a, lui, accompagné sa baisse des taux par un plan de soutien de 30 milliards de livres quand Ottawa a annoncé avoir débloqué 1 milliard de dollars canadiens.

Mais les investisseurs ont aussi été de nouveau échaudés mercredi par la rechute des cours du pétrole, qui avaient nettement rebondi mardi après leur krach de la veille.

Ils sont repartis à la baisse alors que l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis ont annoncé leur intention d'augmenter drastiquement leur production d'or noir, au moment où la demande est fragilisée par la propagation du coronavirus dans le monde, accentuant ainsi encore la guerre des prix avec la Russie.

Le baril de Brent a lâché 3,8%, à 35,79 dollars, à Londres quand le baril américain de WTI a perdu 4%, à 32,98 dollars, à New York.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 29/03/2020

Donald Trump, le 28 mars 2020 sur la base navale de Norfolk, en Virginie ( JIM WATSON / AFP )Le président américain Donald Trump a annoncé samedi qu'il renonçait finalement à placer en…

Publié le 29/03/2020

Des membres de l'unité d'urgence militaire se préparent à désinfecter une résidence pour personnes âgées, le 28 mars 2020 à Madrid ( Pierre-Philippe Marcou / AFP )Par centaines, le…

Publié le 28/03/2020

Camion sur un parking près de Chateauroux, le 26 mars 2020 ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )Les syndicats CFDT, FO et CFTC du transport routier appellent les chauffeurs à exercer…

Publié le 28/03/2020

Le footballeur Toni Dovale pose devant la pharmacie où il travaille durant la pandémie de coronavirus, le 26 mars 2020 à La Corogne ( MIGUEL RIOPA / AFP )Véritable globe-trotter du football…

Publié le 28/03/2020

Gaetano Arnone, chef au restaurant Otto Enoteca à New York, le 25 mars 2020 ( Angela Weiss / AFP )L'une après l'autre, les petites entreprises, qui font la fierté de New York, tirent leur…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

Xilam Animation présente les mesures prises par la société dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19...

Publié le 27/03/2020

Le groupe Vicat a annoncé que les perspectives 2020, présentées le 14 février 2020 dans le cadre des résultats 2019, devront désormais être revues en fonction du potentiel impact du Covid-19…

Publié le 27/03/2020

Delfingen a publié un résultat net part du groupe en hausse de 48% à 8,5 millions d'euros pour l'exercice 2019. L'EBITDA ressort à 28,4 millions d'euros (+58%) dont +5,2 millions d'impact des…

Publié le 27/03/2020

Le résultat net, intégrant 3,8 ME de charges exceptionnelles additionnelles, s'élève à -24,4 ME

Publié le 27/03/2020

EssilorLuxottica a annoncé qu'au vu de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et de la probable incertitude prolongée qu'elle engendre, la société a décidé d'arrêter l'exécution de son…