En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 378.03 PTS
-1.36 %
4 375.50
-1.39 %
SBF 120 PTS
3 449.23
-1.24 %
DAX PTS
10 277.97
-0.76 %
Dow Jones PTS
22 653.86
-0.12 %
8 049.31
+0. %

Coronavirus: les boulangeries pourront être ouvertes 7j/7

| AFP | 820 | 3 par 1 internautes
Dans une boulangerie parisienne le 6 mars 2020
Dans une boulangerie parisienne le 6 mars 2020 ( Christophe ARCHAMBAULT / AFP/Archives )

Les boulangeries vont pouvoir être ouvertes sept jours sur sept grâce à une dérogation du ministère du Travail, a indiqué mardi la Fédération des entreprises de boulangeries, invoquant la forte demande des consommateurs en pleine crise sanitaire pour justifier cette mesure à laquelle s'opposent les artisans boulangers.

"Nous avons obtenu une dérogation permettant d'ouvrir les boulangeries sept jours sur sept pour permettre la vente de pains sept jours sur sept et répondre à l'énorme demande" des consommateurs confinés à domicile, a indiqué Matthieu Labbé, délégué général de la Fédération des entreprises de boulangerie.

Jusqu'à présent, une loi quasi-centenaire prévoit que les boulangers ferment au moins une journée par semaine en France.

"Nous avons vu arriver des gens voulant acheter 50 baguettes d'un coup, il y a comme une psychose chez certains", a-t-il dit. "Nous avons dû leur expliquer qu'ils devaient demander une quantité limitée de baguettes".

"La dérogation permettra aux Français de pouvoir acheter du pain sans stress chaque jour" a-t-il estimé.

"De toutes façons, nous sommes approvisionnés largement en farine, levure et sel, il n'y a aucun problème pour produire du pain", a-t-il assuré. "Si on trouve des gens, on va même pouvoir embaucher", a-t-il estimé.

Il a admis des problèmes d'accès aux masques de protection pour les boulangers confrontés à la clientèle. "Dans certaines régions, on manque de masques, nous avons des appels réguliers avec le gouvernement sur le sujet", a-t-il dit.

La Fédération représente 33.000 points de vente de pain frais en France, dont 26.000 artisans boulangers.

L'afflux des demandes a eu lieu essentiellement dans les points de vente proches des centres commerciaux alimentaires, pris d'assaut par les consommateurs avant les annonces de confinement par le gouvernement.

Chaque Français consomme en moyenne 135 grammes de pain par jour, contre environ 400 grammes dans les années 50.

Le 5 mars, les artisans boulangers avaient dénoncé la volonté de la FEB - au sein de laquelle les poids lourds du secteur, notamment les industriels du pain et des terminaux de cuisson, pèsent lourd - d'obtenir une ouverture des boulangeries sept jours sur sept, un vieux combat.

"Les industriels du pain se drapent dans la liberté d'entreprendre pour, en réalité, tenter de développer, encore un peu plus, leur part de marché en sacrifiant au passage les entreprises artisanales de boulangerie pâtisserie dont l'effectif est modeste", indiquaient alors les artisans boulangers dans un communiqué.

Ils craignent la "mort certaine et à court terme des boulangers dont la taille ne permet pas d'ouvrir 7 jours sur 7 (vie sans repos intenable, charges de personnel insupportables). Et demain, l'impossibilité d'attirer les jeunes dans notre beau métier, ce qui conduira à la disparition totale de la boulangerie artisanale pourtant si chère aux Français".

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/04/2020

+25%

Publié le 08/04/2020

Groupe Gorgé confirme respecter tous les critères d'éligibilité au PEA- PME précisés par le décret d'application en date du 4 mars 2014 (décret n°2014-283), à savoir moins de 5 000…

Publié le 08/04/2020

Edenred s'offre une cinquième séance consécutive dans le vert à la mi-journée à Pari à la faveur d'un nouveau gain de 3,1% à 38,2 euros...

Publié le 08/04/2020

La société a les moyens de faire face à la crise...

Publié le 08/04/2020

Tarkett (+0,16% à 9,235 euros) surperforme un marché ancré dans le rouge. Les investisseurs réagissent positivement à la publication du chiffre d'affaires au premier trimestre 2020 du…