En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 220.96 PTS
+0.33 %
4 235.00
+0.73 %
SBF 120 PTS
3 317.69
+0.44 %
DAX PTS
9 570.82
+0.27 %
Dow Jones PTS
21 346.95
+1.93 %
7 616.19
+1.74 %

Coronavirus: le gouvernement réduit drastiquement les transports longue distance

| AFP | 438 | 5 par 1 internautes
La France a décidé de réduire drastiquement les transports longue distance, afin de limiter la propagation du coronavirus, avec un trafic ferroviaire bientôt divisé par deux et seulement
La France a décidé de réduire drastiquement les transports longue distance, afin de limiter la propagation du coronavirus, avec un trafic ferroviaire bientôt divisé par deux et seulement "quelques vols" internationaux ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

Le gouvernement a décidé dimanche de réduire drastiquement les transports longue distance, afin de limiter la propagation du coronavirus, avec un trafic ferroviaire bientôt divisé par deux et seulement "quelques vols" internationaux.

Les transports "longue distance" en trains, cars ou avions seront "progressivement réduits" dans les jours à venir, a déclaré la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne.

L'objectif est de "limiter au strict nécessaire les déplacements de longue distance, pour freiner la diffusion du virus", même si "tout le monde pourra retourner à son domicile" et qu'il n'y aura "pas d'arrêt brutal", a-t-elle précisé lors d'une conférence de presse au ministère.

Pour le transport aérien, alors que les réservations auprès des compagnies aériennes sont en chute libre, seuls "quelques vols à destination des Etats-Unis, de l'Afrique, quelques vols domestiques, et à destination de l'outre-mer" seront assurés, a précisé le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Les aéroports resteront ouverts mais certains terminaux vont fermer: Orly 2 mercredi, et deux terminaux de Roissy dont le 2G en "fin de semaine".

Quant aux 12.000 Français bloqués au Maroc, ils sont progressivement rapatriés par les compagnies aériennes: des vols au départ de Marrakech, Casablanca et Rabat sont déjà partis, d'autres étaient prévus dimanche depuis Agadir et Tanger.

A la SNCF, "le trafic longue distance sera progressivement ramené à un train sur deux et celui des TER à deux trains sur trois", a dit M. Djebbari.

En revanche, les transports en commun locaux "seront maintenus" avec 80% des métros en circulation et "un trafic normal pour les bus et tramways", 7 trains sur 10 à la SNCF, tout comme les transports en taxi et VTC et les activités commerciales liées au secteur des transports, a précisé le secrétaire d'Etat.

"Chacun doit renoncer aux déplacements non essentiels, aux déplacements d'agrément", et se limiter à ceux liés à "la santé, l'alimentation", et au "travail, lorsque le télétravail est impossible", a déclaré Mme Borne.

Pour appliquer toutes ces consignes gouvernementales, la direction de la SNCF et les syndicats de l'entreprise se sont entretenus par téléconférence dimanche, et vont le faire quotidiennement, selon les responsables de l'Unsa-Ferrovaire et Sud-Rail interrogés par l'AFP.

Didier Mathis (Unsa-Ferroviaire) et Erik Meyer (Sud-Rail) ont indiqué que "les accueils embarquement", lieu de contrôle en début de quai, souvent source de "bouchons" et "d'attroupements", allaient être "levés".

Par ailleurs, au guichet, il y aura "une distanciation" et "aucun contact avec la clientèle", distance qui, si elle n'est pas respectée, entraînera une fermeture, a expliqué M. Meyer. Les contrôleurs seront eux aussi "à distance des usagers" dans les trains, a-t-il ajouté. Le télétravail va aussi s'intensifier dans les fonctions support et administratives.

M. Mathis a fait état de "50% de chutes sur les voyages" la semaine dernière et a qualifié les échanges avec la direction de "constructifs": "on est au pied du mur", a-t-il résumé.

Edouard Philippe a annoncé le passage de l'épidémie au stade 3 en France, ainsi que la fermeture "jusqu'à nouvel ordre" de tous les "lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays", à savoir les restaurants, bars, discothèques ou cinémas.

Les commerces sont aussi touchés, à l'exception des magasins alimentaires, pharmacies, banques, bureaux de tabac ou encore stations-essence, a précisé le Premier ministre.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/04/2020

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (ARCEP) a annoncé que la tenue des enchères pour les fréquences 5G est décalée en lien avec la crise sanitaire. Les…

Publié le 02/04/2020

La Société Française de Casinos a annoncé que, dans le cadre des restrictions de circulation et des mesures de confinement imposées par le Gouvernement, le Conseil d'administration a décidé de…

Publié le 02/04/2020

Amoeba estime que ce partenariat est une étape essentielle vers un éventuel partenariat commercial

Publié le 02/04/2020

Sur les six premiers mois de l'exercice 2019-2020 Agripower a réalisé un chiffre d'affaires de 5,2 ME, en forte croissance par rapport au chiffre...

Publié le 02/04/2020

Interparfums a suspendu ses objectifs 2020 en raison du manque de visibilité actuel. Le fabricant français de parfums sous licence a par ailleurs reporté au 24 juin l'assemblée générale…