En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 688.74 PTS
-
4 697.5
-
SBF 120 PTS
3 709.25
-
DAX PTS
11 657.69
-
Dow Jones PTS
25 548.27
+2.21 %
9 442.05
+0.55 %
1.101
0. %

Coronavirus: la pêche française divisée par cinq

| AFP | 540 | Aucun vote sur cette news
Les pêcheurs français ont réduit par cinq la quantité de poisson pêché fin mars
Les pêcheurs français ont réduit par cinq la quantité de poisson pêché fin mars ( MARCEL MOCHET / AFP/Archives )

Les pêcheurs français, pris en étau entre la chute de la demande et les craintes de contamination liées au nouveau coronavirus, ont réduit par cinq la quantité de poisson pêché fin mars, selon une note de FranceAgriMer dont l'AFP a pris connaissance vendredi.

La semaine du 23 au 39 mars, 146 navires ont ainsi débarqué 612 tonnes de produits de la mer, contre 2.947 tonnes par 495 navires en moyenne en 2018 et 2019, à la même période, selon des chiffres établis par l'organisme para-public.

Dans le même temps, environ 900 tonnes de produits de la mer été vendues dans les halles à marée, soit une baisse de 69% par rapport à la semaine précédente et de 83% par rapport à la même semaine en moyenne sur les trois années précédentes.

Après une chute des cours au début de la crise sanitaire, "cette contraction de l'offre" a permis de faire revenir les prix dans la moyenne des années passées et de limiter les invendus, indique FranceAgriMer, qui tient ses chiffres de la direction des pêches, département du ministère de l'Agriculture.

En Bretagne, "les apports sont essentiellement dus à la pêche côtière" (seul le port de Lorient a été approvisionné en espèces de la pêche hauturière, lingue, lieu noir et baudroie), souligne la note de FranceAgriMer, "la situation étant plus équilibrée dans les Hauts-de-France", avec des apports majoritaires à Boulogne en lieu noir et en merlan, complétant les livraisons de coquille Saint-Jacques, calmar et sole de la pêche côtière.

La fermeture des restaurants a privé la pêche française de 50% de la consommation intérieure en France, et provoqué une chute des cours qui a amené une immense majorité des équipages à rester à quai.

La France a indiqué jeudi avoir obtenu le feu vert de la Commission européenne pour que soient financés des arrêts temporaires des activités de pêche.

Cette proposition doit maintenant être soumise et adoptée par le Conseil et par le Parlement européens.

Les pêcheurs français négocient par ailleurs avec le ministère du Travail la possibilité d'avoir recours au chômage partiel. L'idée serait que le chômage partiel finance les équipages et que les arrêts temporaires financent les entreprises, en espérant que les deux dispositifs soient compatibles.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mai 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/05/2020

Même si les premiers résultats de l'exécution du plan stratégique sont encourageants, l'incertitude et la durée de la pandémie Covid-19 ne permettent pas à MBWS d'évaluer précisément…

Publié le 27/05/2020

Scor accélère sa transition vers une économie post-charbon et renforce sa démarche durable en faveur d'une économie bas-carbone au sein de son portefeuille d'investissement...

Publié le 27/05/2020

Le détachement du dividende interviendra le 7 septembre...

Publié le 27/05/2020

Le détachement du dividende interviendra le 7 septembre...

Publié le 27/05/2020

Le papetier pourrait ajuster la production de certaines unités...