En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 802.26 PTS
-
4 753.00
-
SBF 120 PTS
3 799.63
-
DAX PTS
12 642.97
-
Dow Jones PTS
26 763.13
-1.92 %
10 833.33
+0. %
1.165
-0.05 %

Coronavirus : l'épidémie ralentit, mais pas partout !

| Boursier | 420 | 2 par 1 internautes

Selon les derniers chiffres de l'Université Johns Hopkins, 23,9 millions de cas du nouveau coronavirus ont été confirmés dans le monde depuis le début...

Coronavirus : l'épidémie ralentit, mais pas partout !
Credits Reuters

Selon les derniers chiffres de l'Université Johns Hopkins, 23,9 millions de cas du nouveau coronavirus ont été confirmés dans le monde depuis le début de l'épidémie. Le virus a fait 819.609 morts à l'échelle mondiale, dont 178.524 aux Etats-Unis, 116.580 au Brésil et 61.450 au Mexique. 5,78 millions de cas confirmés sont recensés aux USA depuis l'émergence du virus, contre 3,67 millions environ au Brésil, 3,23 millions en Inde et près de 970.000 en Russie. L'Afrique du Sud a recensé plus de 613.000 cas et le Pérou plus de 600.000, la Colombie plus de 562.000 et le Mexique 568.621.

Les dernières données hebdomadaires de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) traduisent un ralentissement de la pandémie, avec tout de même plus de 1,7 million de cas signalés sur la période du 17 au 23 août pour 39.000 décès. Les cas diminuent de 5% et les morts de 12% en comparaison de la précédente semaine.

Alors que la propagation du virus montre donc des signes de ralentissement dans plusieurs régions du globe, l'Inde préoccupe quant à elle toujours. Le pays a recensé mercredi encore plus de 60.000 nouveaux cas, pour le huitième jour consécutif, selon les données du ministère fédéral de la Santé. Le bilan atteint 3,23 millions de cas et 59.449 décès, dont 1.059 morts signalés durant les vingt-quatre dernières heures.

Le Brésil, second pays le plus touché derrière les USA, a enregistré 47.134 nouveaux cas confirmés et 1.271 décès supplémentaires au cours des vingt-quatre dernières heures, selon les autorités locales de santé.

La Chine a recensé 15 nouveaux cas au cours des vingt-quatre dernières heures, qui ne concernent officiellement, on s'en doute, que des personnes venues de l'étranger. Comment pourrait-il en être autrement ? Il s'agirait donc du dixième jour consécutif sans transmission locale en Chine, où est apparu initialement le virus en fin d'année dernière, mais qui ne dénombre pour l'heure que 84.996 cas officiels en Chine continentale - moins que la Bolivie qui compte pourtant cent fois moins d'habitants (!), à titre de comparaison. L'épidémie aurait causé 4.634 décès en Chine continentale depuis son apparition, ici encore moins qu'en Bolivie (4.664) ou qu'en Équateur (6.368 décès).

La Corée du Sud a ordonné pour sa part aux médecins de Séoul de reprendre le travail. Ces derniers débutent en effet une grève de trois jours pour protester contre le gouvernement. Le mouvement intervient alors que la Corée du Sud fait face à une poussée de l'épidémie, avec 320 nouveaux cas en vingt-quatre heures.

Le nombre de cas en Allemagne a grimpé à 236.429 (bilan total), 1.576 cas de plus que la veille, selon les données communiquées mercredi par l'Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses. Trois décès supplémentaires ont été signalés, portant le bilan à 9.280 morts.

Santé publique France a fait état hier de 3.304 nouvelles contaminations en 24 heures, 1.349 de plus que la veille. Le nombre de patients hospitalisés s'élève à 4.600, 90 de moins que lundi. Le nombre de personnes en réanimation passe de 399 à 410. Vingt-deux décès ont été recensés, portant le bilan à 30.544 morts.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
#}
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2020

Le taux d'intérêt moyen de la dette bancaire ressort à 1,54%

Publié le 23/09/2020

Opération menée à 70 euros l'action...

Publié le 23/09/2020

5GMeta constitue une véritable révolution dans la fourniture de données...

Publié le 23/09/2020

Engie EPS est la branche technologique d'Engie qui se concentre sur les systèmes de stockage d'énergie et les micro-réseaux...

Publié le 23/09/2020

"La soudaineté de la crise n'a pas permis un ajustement immédiat des charges à une baisse de telle ampleur"...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne