En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 351.49 PTS
-4.23 %
4 311.50
-4.97 %
SBF 120 PTS
3 414.93
-4.22 %
DAX PTS
9 632.52
-3.68 %
Dow Jones PTS
21 636.78
-4.06 %
7 588.37
-3.91 %

Coronavirus: l'agro-alimentaire européen déplore des "perturbations sévères"

| AFP | 279 | Aucun vote sur cette news
Longue queue devant l'entrée d'un supermarché à Paris le 17 mars 2020
Longue queue devant l'entrée d'un supermarché à Paris le 17 mars 2020 ( ERIC PIERMONT / AFP )

Le secteur de l'agro-alimentaire européen a déploré jeudi des "perturbations sévères" dans l'acheminement des marchandises, liées notamment aux contrôles sanitaires pratiqués par certains pays aux frontières intérieures de l'UE pour tenter d'endiguer la pandémie de nouveau coronavirus.

"Nos membres font part de difficultés croissantes dans leurs activités", notent dans un communiqué commun FoodDrinkEurope, l'association européenne des industries d'alimentation et de boissons, le Copa-Cogeca, principal syndicat agricole dans l'UE, et CELCAA, l'association européenne regroupant les négociants du secteur agro-alimentaire.

"Des retards et perturbations ont été observés aux frontières pour la livraison de certains produits agricoles et transformés, ainsi que pour des matériaux d'emballage", notent les signataires.

Les trois organisations font également part de leur inquiétude sur la libre circulation des travailleurs du secteur ainsi que de possibles pénuries de personnel en lien avec les mesures de confinement.

"Notre capacité à fournir de la nourriture à tous va dépendre de la préservation du marché unique européen", soulignent-ils.

Ils appellent la Commission à s'assurer de la fluidité de la circulation des marchandises, mais aussi à "travailler avec les Etats membres pour surveiller la potentielle pénurie de travailleurs, y compris de travailleurs saisonniers, et les répercussions sur la production et à préparer des plans d'urgence".

Consciente des difficultés de circulation liées à la mise en place par certains Etats membres de contrôles à leurs frontières, la Commission européenne a publié des recommandations à leur attention, préconisant notamment de prévoir des voies prioritaires pour le transport de marchandises.

"Les produits d'alimentation sont une des catégories considérées comme essentielles", a assuré Eric Mamer, porte-parole en chef de l'exécutif européen, lors d'un point presse.

"Nous allons continuer d'essayer d'assurer que (les voies prioritaires) soient établies, fonctionnelles et que tout problème en lien avec la distribution et le transit de produits, en particulier les produits alimentaires et médicaux, soit levé", a-t-il expliqué.

Le secteur halieutique a également écrit aux autorités européennes, a indiqué le syndicat Europêche, confronté à des problèmes logistiques "sérieux". Il s'inquiète aussi du prix du poisson à la sortie des bateaux, en forte baisse, à cause notamment de la fermeture des restaurants, des écoles et des marchés.

Europêche demande la possibilité pour les pêcheurs de pouvoir reporter plus que 10% (la limite légale) de leurs quotas à l'année suivante et des prix d'intervention pour les poissons non vendus.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/03/2020

Xilam Animation présente les mesures prises par la société dans le cadre de la crise sanitaire Covid-19...

Publié le 27/03/2020

Le groupe Vicat a annoncé que les perspectives 2020, présentées le 14 février 2020 dans le cadre des résultats 2019, devront désormais être revues en fonction du potentiel impact du Covid-19…

Publié le 27/03/2020

Delfingen a publié un résultat net part du groupe en hausse de 48% à 8,5 millions d'euros pour l'exercice 2019. L'EBITDA ressort à 28,4 millions d'euros (+58%) dont +5,2 millions d'impact des…

Publié le 27/03/2020

Le résultat net, intégrant 3,8 ME de charges exceptionnelles additionnelles, s'élève à -24,4 ME

Publié le 27/03/2020

EssilorLuxottica a annoncé qu'au vu de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 et de la probable incertitude prolongée qu'elle engendre, la société a décidé d'arrêter l'exécution de son…