Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 558.42 PTS
-
5 568.0
-
SBF 120 PTS
4 398.62
-
DAX PTS
13 292.44
+1.26 %
Dow Jones PTS
30 046.24
+1.54 %
12 079.81
+1.46 %
1.190
+0.09 %

Coronavirus : Jamie Dimon (JP Morgan) juge "puéril" le Congrès US

| Boursier | 556 | 4.50 par 2 internautes

Jamie Dimon a dénoncé mercredi un "comportement puéril" de la part des élus américains du Congrès, qui sont dans l'impasse depuis des mois concernant un nouveau plan de soutien de l'économie face au coronavirus.

Coronavirus : Jamie Dimon (JP Morgan) juge "puéril" le Congrès US
Credits Reuters

Le très écouté banquier américain Jamie Dimon, patron de la banque JP Morgan Chase, a appelé mercredi le Congrès américain à surmonter ses désaccords et à voter un nouveau plan de soutien à l'économie américaine pour faire face à la 2e vague de coronavirus, qui menace la reprise économique.

Dimon, l'une des voix les plus influentes de la finance, a dénoncé un "comportement puéril" de la part des élus américains du Congrès, qui sont dans l'impasse depuis des mois concernant un nouveau plan de relance, qu'ils n'ont pas réussi à ficeler avant l'élection de Joe Biden à la Maison Blanche, le 3 novembre dernier.

Le sort de ce plan est désormais en suspens pendant la période transition avant la prise de fonction officielle du nouveau président démocrate, le 20 janvier 2021. Et le Sénat, dont dépend son adoption, devrait rester contrôlé par les Républicains, qui s'opposent à un plan de grande ampleur.

"Nos politiciens font preuve d'un comportement puéril"

Lors d'une conférence organisée par le 'New York Times', M. Dimon a déclaré : "Nous avons ce grand débat, doit-on injecter 2.200 ou 1.500 milliards de dollars ? Vous voulez rire... Trouvez donc un compromis et avancez. Nos politiciens font preuve d'un comportement puéril".

Jamie Dimon a appelé le Congrès à voter dès que possible un plan permettant de soutenir l'économie jusqu'à la mi-2021, lorsque la vaccination de la population sera bien engagée, selon le dirigeant bancaire.

Le banquier (qui aurait brièvement envisagé en 2018 d'être candidat démocrate face à Donald Trump), a en outre appelé à une "transition pacifique" entre Donald Trump (qui refuse toujours de reconnaître sa défaite) et Joe Biden :"Nous avons eu une élection. Nous avons un nouveau président. Nous devrions être unis" a-t-il dit. "Que vous aimiez ou non le résultat, vous devriez soutenir la démocratie, parce qu'elle est fondée sur un système de confiance", a-t-il poursuivi.

Vers une reprise des discussions au Congrès ?

Saluant la perspective d'avoir au moins deux vaccins efficaces (ceux de Pfizer/BioNTech et de Moderna), Jamie Dimon a toutefois conseillé de ne pas crier victoire trop tôt. Au contraire, "ce n'est pas le moment d'agir comme si c'était fini, mais c'est le moment de mettre les bouchées doubles, et de traverser cette crise du Covid le mieux possible". "Une grande partie de notre pays est vraiment en difficulté. C'est là-dessus qu'il faut se concentrer. Ca n'a rien à voir avec les Démocrates et les Républicans", a-t-il ajouté.

Le président-élu Joe Biden avait appelé lundi le Congrès à voter "rapidement" un nouveau plan de "soutien immédiat" à l'économie, et avait prédit un "hiver sombre" sur fond de pandémie de Covid.

Au Congrès, la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et le chef de la minorité démocrate au Sénat Chuck Schumer ont invité mardi soir Mitch McConnell, le leader de la majorité républicaine à la Chambre haute, à reprendre les discussions, "dans l'intérêt du pays".

Sans rejeter la proposition, McConnell s'en est tenu à rappeler qu'un tel plan devrait être d'ampleur limitée. Les Républicains soutiennent depuis des semaines un plan limité à 500 milliards de dollars, alors que les Démocrates ont élaboré un vaste package de 2.200 Mds$ (le "HEROES Act") pour prendre le relais de celui adopté en mars (le "CARES Act"), doté de 2.200 Mds$, dont la plupart des mesures d'aide ont désormais pris fin. Avant l'élection du 3 novembre, la Maison Blanche était prête à soutenir un plan de 1.900 Mds$, mais le Sénat était resté inflexible.

Retour des mesures de restriction dans de nombreux Etats américains

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé par l'épidémie de Covid-19, avec près de 250.000 morts depuis l'apparition du virus sur le territoire et plus de 11,4 millions de cas confirmés, selon les dernières statistiques de l'université américaine Johns Hopkins, qui font référence.

Face à la résurgence de l'épidémie depuis octobre, de plus en plus d'Etats américains ont annoncé des nouvelles mesures de restriction de déplacements, dont New York, l'Oregon, la Californie, Washington, le Michigan, le New Jersey et le Nouveau Mexique.

Chicago, la 3e ville du pays, a mis en place de mesures de confinement depuis lundi. Dans l'Etat de New York, le plus touché par la 1e vague de coronavirus au printemps, les bars et restaurants doivent fermer à 22h depuis le 13 novembre. Et mercredi, le maire de New York, Bill de Blasio, a annoncé la fermeture des établissements scolaires de la ville, qui passeront en enseignement à distance dès ce jeudi pour une durée indéterminée...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2020

Ces résultats interviennent dans un contexte de changements méthodologiques majeurs du référentiel...

Publié le 24/11/2020

Avec ce 16e data center sur son campus du quartier d'Ostende à Francfort, Interxion crée avec Spie un espace supplémentaire axé sur la croissance numérique...

Publié le 24/11/2020

"Anevia nous a fourni un excellent service, ainsi que des produits et une technologie formidables, contribuant significativement à l'expansion et à la croissance de notre activité"...

Publié le 24/11/2020

L'objectif de l'étude rétrospective préliminaire menée par Median Technologies a été de quantifier le pouvoir discriminant entre les stades de fibrose précoce et de fibrose avancée...

Publié le 24/11/2020

Navya conserve la possibilité de suspendre ou de mettre fin à cet accord à tout moment...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne