En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 442.75 PTS
-
4 450.50
-
SBF 120 PTS
3 499.45
-
DAX PTS
10 332.89
-
Dow Jones PTS
23 433.57
+3.44 %
8 229.54
+2.24 %

Coronavirus: des millions de fleurs détruites chaque jour aux Pays-Bas

| AFP | 1583 | 5 par 1 internautes
Destruction de millions de fleurs à la coopérative Royal FloraHolland, le géant néerlandais de l'horticulture, le 20 mars 2020
Destruction de millions de fleurs à la coopérative Royal FloraHolland, le géant néerlandais de l'horticulture, le 20 mars 2020 ( Kenzo TRIBOUILLARD / AFP )

En pleine saison des tulipes, les horticulteurs néerlandais se voient contraints de détruire des millions de fleurs chaque jour, une situation inédite causée par la pandémie du nouveau coronavirus qui a fait chuter la demande.

D''énormes tas de tulipes, roses, chrysanthèmes et autres plantes s'alignent depuis une semaine dans le plus grand marché aux fleurs du monde, obligé de se débarrasser d'une majorité de sa production face à une montagne d'invendus.

"La seule solution est de les détruire", regrette Michel van Schie, porte-parole de la coopérative Royal FloraHolland, le géant néerlandais de l'horticulture.

Les pots de jacinthes détruits à la coopérative Royal FloraHolland, le 20 mars 2020
Les pots de jacinthes détruits à la coopérative Royal FloraHolland, le 20 mars 2020 ( Kenzo TRIBOUILLARD / AFP )

"Le marché aux fleurs aux Pays-Bas existe déjà depuis plus de 100 ans, et c'est la première fois que nous sommes confrontés à une telle crise", a-t-il déclaré à l'AFP.

Royal FloraHolland estime que "70 à 80% de la production totale (de fleurs) est en train d'être détruite" aux Pays-Bas, les producteurs néerlandais recourant à la même solution dans leurs propres pépinières.

La fermeture des marchés et commerces, ainsi que le confinement de la population ordonné dans plusieurs pays d'Europe, entraînent des conséquences "dramatiques" pour le secteur horticole néerlandais, déplore Prisca Kleijn, directrice de l'Association royale des producteurs de bulbes (KAVB).

Destructions de fleurs à la coopérative Royal FloraHolland, le 20 mars 2020
Destructions de fleurs à la coopérative Royal FloraHolland, le 20 mars 2020 ( Kenzo TRIBOUILLARD / AFP )

"Nous avons la fête des Mères qui arrive et les producteurs de tulipes commencent la récolte en janvier, jusqu'à avril-mai. Donc c'est en plein milieu de la saison, quand ils doivent gagner leur argent", explique-t-elle à l'AFP.

Selon Mme Kleijn, cette crise sanitaire tombe "au pire moment de l'année" pour les producteurs de tulipes du pays.

Le KAVB tente par tous les moyens d'aider les horticulteurs à écouler un maximum de leur production, notamment en encourageant les consommateurs "à acheter des fleurs, pas du papier toilette".

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/04/2020

Le produit de cette émission obligataire sera utilisé pour le refinancement du crédit relais conclu dans le contexte de l'acquisition d'Altran Technologies...

Publié le 08/04/2020

Rendez-vous le 16 avril...

Publié le 08/04/2020

Sur les farines de sarrasin, l'activité est fortement impactée avec la fermeture des crêperies et restaurants...

Publié le 08/04/2020

U10, qui ne distribuera pas de dividende, précise l'impact de la crise sanitaire...

Publié le 08/04/2020

Un acompte sur dividende de 0,17 euro par action ayant été versé en septembre 2019, cette proposition de dividende de Spie impliquait un solde de 0,44 euro par action...