En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 786.17 PTS
+0.49 %
4 792.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
3 809.47
+0.42 %
DAX PTS
10 891.79
+0.33 %
Dowjones PTS
24 065.59
+0.65 %
6 669.64
+1.97 %
1.140
+0.02 %

Contrôle des chômeurs: les syndicats dénoncent unanimement un "durcissement"

| AFP | 923 | 4.67 par 3 internautes
Contrôle des chômeurs: un
Contrôle des chômeurs: un "durcissement inutile", selon Veyrier (FO), "injuste" selon la CFDT ( PASCAL GUYOT / AFP )

Les responsables de Force ouvrière, de la CGT et de la CFDT ont dénoncé jeudi le décret paru le 30 décembre et qui durcit les sanctions contre les chômeurs qui manqueraient à leurs obligations .

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, estime dans un entretien aux quotidiens régionaux du groupe Ebra, à paraître vendredi, que "les dernières mesures sur les chômeurs sont symboliques" de la "politique de président des riches", menée selon lui par Emmanuel Macron.

"Ce qu'on considérait comme des petites phrases malencontreuses, maladroites, c'est en fait sa façon de penser", développe-t-il : "on ne touche plus à l'ISF, mais on fait la chasse aux chômeurs !"

Plus tôt dans la journée, le secrétaire général de Force ouvrière Yves Veyrier avait fustigé le "durcissement inutile" de ces sanctions, "parce que cela touche une très faible catégorie de personnes".

"Le nombre de chômeurs indemnisés qui ne se rend pas régulièrement à un rendez-vous, c'est moins de 4%", a fait valoir M. Veyrier sur RTL, en ajoutant que "60% des chômeurs indemnisés ne vont pas au terme de leur indemnisation parce qu'ils ont retrouvé un emploi".

"On est en train de transformer Pôle emploi en agence de contrôle de l'attitude des chômeurs, plutôt qu'en agence d'accompagnement pour la recherche d'un emploi", s'est-il indigné.

Il s'est aussi inquiété du "danger" de la redéfinition de ce qu'est une "offre raisonnable d'emploi", laissée à l'appréciation des conseillers de Pôle emploi.

"Le risque là-dedans, c'est qu'on précarise finalement un certain nombre de salariés au chômage en leur imposant, au risque de perdre leur indemnisation, de devoir reprendre un emploi à des conditions salariales bien moindres" que dans leur précédent travail, a expliqué le leader de FO.

La numéro deux de la CFDT, Marylise Léon, a également protesté dans un communiqué, contre un durcissement "injuste" dans "un contexte de suspicion vis-à-vis des demandeurs d'emploi, qui profiteraient de règles d'assurance chômage trop généreuses".

"La lutte contre le chômage doit d'abord passer par des propositions d'offres d'emploi de qualité. Les entreprises doivent donc prendre leur part de responsabilité, en améliorant les conditions de travail et d'emploi", a-t-elle ajouté.

"C'est ce qu'attend la CFDT pour la prochaine séance de négociation sur l'assurance chômage" mercredi, a-t-elle conclu, alors qu'une réforme de l'assurance chômage est en cours d'élaboration.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2019

  JCDecaux remporte un nouveau contrat de mobilier urbain publicitaire analogique et digital pour 11 ans à Rotterdam     Paris, le 15 janvier 2019 - JCDecaux SA (Euronext…

Publié le 15/01/2019

Ce brevet renforce la propriété intellectuelle mondiale de Tedopi en immuno-oncologie...

Publié le 15/01/2019

Communiqué financier Tremblay-en-France, le 15 janvier 2019 Aéroports de Paris SA   Aéroports de Paris SA prend acte du refus d'homologation de ses tarifs de redevances…

Publié le 15/01/2019

Le groupe se prépare à accélérer son développement  et à déployer son offre pour l'Industrie 4.0   Paris, le 15 janvier 2019 - Lectra renforce son Comité…

Publié le 15/01/2019

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 SAINT-ETIENNE 554 501 171 R.C.S.…