5 379.54 PTS
+0.50 %
5 372.50
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 281.93
+0.49 %
DAX PTS
13 008.55
-0.05 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.12 %
Nikkei PTS
22 523.15
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Contrôle des chômeurs: Mailly conseille à Gattaz de "se taire"

| AFP | 129 | 5 par 1 internautes
Contrôle des chômeurs: Mailly (FO) conseille à Gattaz (Medef) de
Contrôle des chômeurs: Mailly (FO) conseille à Gattaz (Medef) de "se taire" ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Jean-Claude Mailly, leader de FO, a recommandé lundi sur Public Sénat au patron du Medef Pierre Gattaz de "se taire" après les récents propos de ce dernier en faveur d'un "contrôle journalier" des chômeurs.

"Qu'il se taise, voilà c'est tout, franchement c'est de la provocation", a dit M. Mailly, interrogé sur les propos mardi dernier de M. Gattaz. "Bien sûr, que c'est une stigmatisation des chômeurs", a aussi jugé le leader syndical.

Interrogé sur le fait de savoir s'il fallait renforcer "le contrôle et le suivi" des chômeurs, M. Mailly a répondu qu'"il y a déjà" un contrôle. "On va avoir des éléments bientôt parce que Pôle Emploi a travaillé sur ces questions-là et va bientôt rendre publics les résultats de ce qu'il a fait", a-t-il ajouté.

Et "la très grande majorité de gens qui sont au chômage, ils aimeraient bien bosser", a-t-il dit.

Invité à repréciser ce qu'il entendait exactement par "contrôle journalier", M. Gattaz avait expliqué qu'il pourrait s'agir "d'un contrôle journalier ou hebdomadaire". Il s'était aussi défendu auprès de l'AFP de "mépriser les chômeurs", affirmant que son "obsession" était de faire "baisser le chômage".

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner avait jugé de son côté que M. Gattaz était "légitime" à poser la question d'un "contrôle journalier" des chômeurs, mais avait laissé entendre qu'il doutait du "succès" de cette proposition.

Par ailleurs, M. Mailly a indiqué lundi que les syndicats avaient "la garantie qu'il n'y aurait pas de remise en cause à la fois du niveau d'indemnisation" des chômeurs et "des durées des indemnisations", après les rencontres avec l'exécutif sur la réforme de l'assurance chômage.

"La seule chose que veut discuter le gouvernement, c'est +l'offre raisonnable d'emploi+ qui existe déjà dans les textes aujourd'hui puisque si vous refusez deux fois (un emploi) vous pouvez être sanctionnés", a-t-il dit. "Je pense que le gouvernement va se rendre compte que c'est pas si évident que cela cette question", a commenté M. Mailly.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/11/2017

ABC arbitrage Distribution novembre 2017       Le groupe ABC arbitrage procède à la distribution d'un montant de 0,20EUR par action ordinaire conformément aux décisions…

Publié le 23/11/2017

Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Article 223-16 du Règlement Généralde l'Autorité des Marchés…

Publié le 23/11/2017

Par arrêté du ministre de l'économie et des finances en date du 13 novembre 2017, Auplata, 1er producteur d'or français coté en Bourse, s'est vu octroyer, par l'intermédiaire de sa filiale…

Publié le 23/11/2017

Ce succès confirme la forte capacité d'innovation et d'industrialisation des deux groupes Keopsys et Quantel réunis

Publié le 23/11/2017

Keopsys, un spécialiste de la technologie laser, a annoncé la signature d'un contrat de 6 millions d'euros sur une durée de 12 ans avec un acteur majeur de la Défense Française, pour un système…

CONTENUS SPONSORISÉS