En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
+0.24 %
5 420.00
+0.20 %
SBF 120 PTS
4 340.13
+0.15 %
DAX PTS
12 673.82
+0.90 %
Dowjones PTS
25 070.10
+0.02 %
7 359.39
+0.02 %
Nikkei PTS
22 697.36
+0.44 %

Contre le paquet de cigarettes à 10 euros, des buralistes bâchent des radars

| AFP | 564 | Aucun vote sur cette news
Un buraliste montre un sac pour couvrir un radar, le 17 juillet 2017 à Toulouse
Un buraliste montre un sac pour couvrir un radar, le 17 juillet 2017 à Toulouse ( REMY GABALDA / AFP )

Plusieurs centaines de buralistes français, remontés contre le projet du gouvernement d'augmenter le prix du paquet de cigarettes à 10 euros, ont neutralisé dans la nuit de jeudi à vendredi des radars automatiques un peu partout en France.

"430 radars automatiques ont été bâchés - recouverts d'un sac plastique, avec une affiche dénonçant le paquet à 10 euros - par 500 buralistes dans toute la France, la nuit dernière", a précisé la confédération des buralistes dans un communiqué vendredi.

Aucun dégât n'est à déplorer, a-t-elle assuré à l'AFP.

Cette action qui se voulait "symbolique" n'était pas menée par la confédération mais par la "base qui est très en colère", a précisé Pascal Montredon, président de la confédération des buralistes qui représente 25.000 débitants de tabac.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé début juillet qu'elle souhaitait porter le prix du paquet de cigarettes à 10 euros d'ici trois ans.

Un radar bâché par des buralistes, le 21 juillet 2017 à Limoges
Un radar bâché par des buralistes, le 21 juillet 2017 à Limoges ( Pascal LACHENAUD / AFP )

Il s'agit de "protester contre l'annonce d'un paquet à 10 euros, prise sans concertation, juste avant les vacances, au moment où le tourisme des Français à l'étranger - là où le tabac est toujours moins cher - est à son apogée", critique la confédération.

A Bordeaux, les buralistes ont revendiqué avoir neutralisé une vingtaine de radars situés sur la rocade, en les recouvrant de sacs poubelle ou de perruques.

"Toucher les radars, pour nous, c'est un moyen d'être visibles et d'exprimer notre colère", a déclaré à l'AFP Joaquim Rompante, président des buralistes de Gironde.

A Toulouse, de petites affiches "Non au paquet à 10 euros, clients spoliés, buraliste menacé" ont été collées sur les radars par une poignée de buralistes et une banderole "Supprimer les buralistes ne fera pas baisser le tabagisme" a été déployée.

Quelque 19 radars ont également été bâchés dans le Bas-Rhin, a indiqué à l'AFP Patrice Soihier, président de la chambre syndicale des débitants de tabac. "La différence de prix, vis-à-vis de l'Allemagne, est moins flagrante qu'avant, mais si on passe le paquet à 10 euros, c'est catastrophique", s'insurge-t-il.

En Moselle, 12 radars ont été bâchés, selon Yves Paysant, président de l'Association de défense des buralistes frontaliers.

Enfin, des membres de la Chambre syndicale des buralistes de la Loire, de Saint-Etienne à Roanne, en passant par la plaine du Forez, ont bâché dix radars au cours de la nuit dernière.

Gilles Grangier, président des 370 buralistes de la Loire, indique que malgré l’absence de frontière à proximité immédiate de ce département, sa profession y souffre de la présence "d'importantes quantités de tabac importé illégalement".

Il demande aux autorités de prononcer la "fermeture immédiate des commerces qui se livrent à de la revente de tabac de contrebande" et "un renforcement des contrôles des autocaristes qui organisent des voyages dans des pays voisins servant à des achats massifs de cigarettes".

Pour le consommateur, le paquet à 10 euros reviendrait à une hausse de 50% du prix par rapport au niveau actuel.

Interrogé mercredi par l'AFP, le cabinet d'Agnès Buzyn n'a pas détaillé le calendrier de l'augmentation du prix du paquet de cigarettes, expliquant "attendre des arbitrages rendus à l'occasion du PLFSS" (Projet de loi de financement de la Sécurité sociale), qui sera discuté par le Parlement cet automne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

  CHIFFRES CLÉS Chiffre d'affaires du 1er semestre 2018 - Provisoire   429,7 mEUR Évolution globale   -1,8% Croissance à taux de change…

Publié le 17/07/2018

A 11h00 en zone euroIndice définitif de l'inflation de juin.A 14h30 aux Etats-UnisPermis de construire et mises en chantier de juin.A 20h00 aux Etats-UnisLivre beige de la Fed.source : AOF

Publié le 17/07/2018

BIOMERIEUXLe spécialiste du diagnostic in vitro communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre avant les premiers échanges.GL EVENTSLe groupe d'événementiel présentera son chiffre…

Publié le 17/07/2018

Bolloré exerce en direct une activité agricole...

Publié le 17/07/2018

Société Générale annonce aujourd’hui la nomination de Claire Calmejane au poste de Directrice de l’innovation du groupe, rattaché à Frédéric Oudéa, Directeur général, à compter du 3…