En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
-
4 785.0
-0.41 %
SBF 120 PTS
3 831.94
-
DAX PTS
10 788.09
-
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
-3.30 %
1.142
+0.30 %

Condamné à redoubler d'efforts sur le climat, l'Etat néerlandais se pourvoit en cassation

| AFP | 190 | Aucun vote sur cette news
Le cabinet se pourvoit en cassation afin de soumettre à la Cour suprême la question de principe relative à la manière dont la justice peut examiner les choix politiques du gouvernement
Le cabinet se pourvoit en cassation afin de soumettre à la Cour suprême la question de principe relative à la manière dont la justice peut examiner les choix politiques du gouvernement ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

L'Etat néerlandais a annoncé vendredi se pourvoir en cassation suite à une décision de justice rendue début octobre l'ordonnant de réduire ses émissions de gaz à effet de serre d'au moins 25% d'ici 2020.

"Le cabinet se pourvoit en cassation afin de soumettre à la Cour suprême la question de principe relative à la manière dont la justice peut examiner les choix politiques du gouvernement", a déclaré le ministère néerlandais des Affaires économiques et du Climat.

"La procédure en cassation n'a aucune conséquence sur l'engagement du gouvernement de réduire les émissions de CO2 de 25% d'ici 2020. Le gouvernement continue à y travailler", a affirmé le ministère dans un communiqué.

Dans une procédure historique, quelque 900 Néerlandais avaient entamé une action en justice contre leur gouvernement avec l'aide de l'ONG Urgenda, active dans la défense de l'environnement. Ces citoyens demandaient que La Haye prenne des mesures pour réduire les émissions de CO2 aux Pays-Bas de 40% d'ici à 2020, par rapport aux niveaux de 1990.

Le gouvernement néerlandais avait fait appel en mai de sa condamnation en première instance en 2015. La Cour d'appel de La Haye avait confirmé le jugement, affirmant que l'Etat agissait "illégalement" et faisait "trop peu pour prévenir un changement climatique dangereux".

Le ministère avait alors annoncé étudier un éventuel recours en cassation, tout en promettant d'"exécuter la décision" de la Cour d'appel.

Urgenda a déploré la décision de l'Etat. "Après le procès, nous avons proposé au gouvernement de ne pas interjeter appel et d'aller directement en cassation, pour gagner du temps", a expliqué la directrice de l'ONG Marjan Minnesma à l'agence de presse néerlandaise ANP.

"Cette offre a été rejetée et maintenant nous allons être à nouveau occupés pendant plusieurs années. Il semble que l'Etat ignore le jugement du juge", a-t-elle ajouté auprès de l'ANP.

Le ministère rétorque avoir un "programme ambitieux" sur le climat et dénonce le fait que le jugement "limite la liberté politique de l'Etat".

L'Agence néerlandaise d'évaluation environnementale (PBL) émettra ses prévisions sur le sujet au début de l'année prochaine, a-t-il précisé.

Si les résultats montrent "que des mesures supplémentaires sont nécessaires, le gouvernement les prendra".

Les Pays-Bas sont particulièrement vulnérables aux conséquences du changement climatique, une partie du pays se trouvant en dessous du niveau de la mer.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN

Publié le 07/12/2018

"Nous sommes satisfaits de ces résultats précliniques qui démontrent que Sarconeos accélère la différenciation des cellules musculaires squelettiques...

Publié le 07/12/2018

Bouygues Telecom et de Keyyo ont approuvé unanimement le projet de rapprochement. Ainsi, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Eric Saiz, Dominique Roche, ainsi…