En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 790.81 PTS
-1.30 %
4 793.5
-1.08 %
SBF 120 PTS
3 814.46
-1.12 %
DAX PTS
10 738.20
-1.17 %
Dowjones PTS
23 874.71
-0.94 %
6 538.40
-0.86 %
1.134
+0.37 %

Concurrence: Vestager appelle Londres à respecter les règles après le Brexit

| AFP | 240 | Aucun vote sur cette news
La commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, lors d'une interview à Bruxelles, le 20 novembre 2018
La commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager, lors d'une interview à Bruxelles, le 20 novembre 2018 ( JOHN THYS / AFP )

Les 27 veilleront à ce que le Royaume-Uni respecte les règles de l'UE en matière de commerce et de concurrence dans ses relations avec eux après le Brexit, a déclaré mardi la commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager dans un entretien à l'AFP.

Mme Vestager a déclaré que ses équipes avaient travaillé "très étroitement" avec le négociateur de l'UE sur le Brexit, Michel Barnier, sur cette question.

"L'économie britannique sera intégrée à celles des autres pays européens et c'est pourquoi il est si important d'avoir des conditions de concurrence équitables", a-t-elle dit.

"Le Royaume-Uni ne sera peut-être pas membre (de l'UE), bien sûr, mais il ne s'éloigne pas de milliers de kilomètres et il ne devient pas une autre nation, il continue de faire partie de l'Europe d'une manière ou d'une autre ", a-t-elle dit.

Selon la commissaire danoise, ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne le "filet de sécurité" (ou "backstop") à la frontière irlandaise, le sujet le plus sensible des négociations, qui consiste à empêcher une frontière visible entre l'Irlande, pays membre de l'UE, et l'Irlande du Nord, qui restera sous contrôle britannique après le divorce.

Dans leur projet d'accord, l'UE et Londres ont convenu que le Royaume-Uni devait respecter les engagements en matière de concurrence et d'aides d'État, ainsi que les normes environnementales et fiscales si ce "filet de sécurité" devait être mis en place, faute de meilleur accord négocié sur le sujet.

"Vous pouvez voir ce que nous voulons dans le projet d'accord: nous avons besoin de règles du jeu équitables en matière d'aides d'État et d'abus de position dominante, parce que nous sommes si intégrés", a déclaré Mme Vestager.

Elle a par ailleurs insisté sur le fait que le Royaume-Uni avait "une très forte culture de la concurrence" et elle "pense qu'elle la maintiendra".

Cette expertise "est l'une des choses qu'ils ont apportées lorsqu'ils sont entrés dans l'UE il y a 43 ans", a-t-elle ajouté.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

Nissan n’a toujours pas trouvé de remplaçant à Carlos Ghosn pour occuper le poste de président de son conseil d’administration. Des discussions sont toujours en cours, a indiqué aujourd’hui…

Publié le 17/12/2018

L'équipe de TradingSat propose aux investisseurs actifs en quête de produits de couverture, dans ces conditions de marché dégradées, une prise de position sur un cracker (de mnémo SHC) qui a la…

Publié le 17/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 17/12/2018

A la demande de la société, Euronext a annoncé ce matin que la cotation des actions Harvest était suspendue sur Euronext Growth Paris, dans l'attente...

Publié le 17/12/2018

Offre de mobilité verte qui vise à simplifier l'accès aux véhicules électriques...