5 281.29 PTS
-0.22 %
5 274.00
+0.32 %
SBF 120 PTS
4 220.10
-0.24 %
DAX PTS
12 592.35
-0.17 %
Dowjones PTS
22 349.59
+0.21 %
5 932.32
+0.47 %
Nikkei PTS
20 296.45
+0.52 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Comparateur de prix: des propositions de Google à l'UE "vraiment dans la bonne direction"

| AFP | 203 | Aucun vote sur cette news
Si les remèdes proposés par Google sont jugés suffisants, le groupe américain a jusqu'au 28 septembre pour les mettre en oeuvre
Si les remèdes proposés par Google sont jugés suffisants, le groupe américain a jusqu'au 28 septembre pour les mettre en oeuvre ( Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Des propositions faites par Google à l'UE pour mettre fin à ses pratiques privilégiant son comparateur de prix "vont vraiment dans la bonne direction", a affirmé lundi à l'AFP la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager.

"A première vue, il y a des choses qui vont vraiment dans la bonne direction", a déclaré Mme Vestager, moins d'une semaine après avoir reçu les propositions du groupe américain.

Fin juin, elle lui avait infligé une amende record de 2,42 milliards d'euros pour avoir abusé de position dominante dans la recherche en ligne afin de favoriser son comparateur de prix "Google Shopping". Dans quasiment tous les pays européens, le moteur de recherche Google détient une part de marché supérieure à 90%.

La commissaire danoise a toutefois souligné qu'il fallait regarder "un peu plus en profondeur" la lettre que Google lui avait transmise mardi dernier avant de se prononcer complètement.

"Si nous avons des questions supplémentaires à lui poser, elles arriveront très rapidement", a-t-elle ajouté.

Si les remèdes proposés par Google sont jugés suffisants, le groupe américain a jusqu'au 28 septembre pour les mettre en oeuvre. Faute de quoi, l'entreprise sera soumise à des astreintes pouvant atteindre 5% du chiffre d'affaires moyen réalisé quotidiennement au niveau mondial par Alphabet, société mère de Google.

Mais, il se peut aussi que la Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe, demande à Google certaines améliorations, ce qui repousserait alors le date limite pour mettre en oeuvre les remèdes.

Mme Vestager a assuré que le cas Google Shopping ne retardait pas le travail de l'exécutif européen sur un autre dossier antitrust, celui d'Android, le système d'exploitation de Google sur smartphone, où le groupe américain pourrait aussi écoper d'une amende.

"Nous continuons à travailler très dur sur le cas Android. C'est clairement un cas prioritaire, car nous soupçonnons Google de l'utiliser pour préserver sa domination", a-t-elle dit.

Elle n'a pas voulu dire quand pourrait tomber sa décision, alors que certaines sources affirment qu'elle pourrait arriver avant Noël.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2017

Lors de l’Assemblée Générale Mixte des actionnaires d'Ubisoft, ces derniers ont approuvé toutes les résolutions à l'ordre du jour. Ils ont notamment approuvé le renouvellement des mandats…

Publié le 22/09/2017

La société Edify a conclu la totalité du capital de Thermo Technologies, holding de contrôle de Thermocompact, conformément à sa stratégie d'investissement dans des entreprises de taille…

Publié le 22/09/2017

Trigano a acquis 85% du capital de la société Protej d.o.o, propriétaire du Groupe Adria. Les 15% restants sont conservés par l'équipe de management d'Adria et pourront être acquis par Trigano…

Publié le 22/09/2017

      Information Réglementée                                                              …

Publié le 22/09/2017

Alstom a confirmé l'existence de discussions avec Siemens relatives à un possible rapprochement entre Alstom et la division Mobility de Siemens. "Aucune décision finale n'a été prise, les…

CONTENUS SPONSORISÉS