En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 410.12 PTS
+0.12 %
5 411.50
+0.16 %
SBF 120 PTS
4 329.99
-0.16 %
DAX PTS
12 358.87
-
Dowjones PTS
25 299.92
+0.45 %
7 447.17
+0.00 %
1.134
-0.03 %

Commerce: Trump dénonce l'attitude "malveillante" de Pékin 

| AFP | 167 | Aucun vote sur cette news
Donald Trump lors d'un discours à Kansas City, le 24 juillet 2018
Donald Trump lors d'un discours à Kansas City, le 24 juillet 2018 ( Brendan Smialowski / AFP )

Le président américain Donald Trump s'est livré mercredi à l'une des attaques les plus violentes contre la Chine, dénonçant cette fois son attitude "malveillante" en plein bras de fer commercial avec Pékin qu'il accuse depuis des mois de pratiques "déloyales".

"La Chine vise nos agriculteurs, que j'aime et que je respecte et elle le sait, un moyen pour elle de m'obliger à continuer de lui permettre de profiter des Etats-Unis", a-t-il tweeté.

"Son attitude est malveillante dans ce qui sera une tentative ratée. Nous avons été gentils - jusqu'ici! La Chine a gagné 517 milliards de dollars sur notre dos l'an dernier", a-t-il écrit, référence au montant des exportations annuelles de marchandises chinoises vers les Etats-Unis.

Le président chinois Xi Jinping a réagi en soulignant que la guerre commerciale ne faisait "pas de vainqueur".

Depuis le début de l'année, Donald Trump a multiplié les agressions verbales contre le géant asiatique, martelant que la Chine "triche", "arnaque les Etats-Unis depuis trop longtemps", "pille la propriété intellectuelle des entreprises américaines" ou encore fait "du transfert forcé de technologies".

Il n'y a pas eu une semaine sans un tweet qualifiant les pratiques commerciales chinoises d'"injustes", de "déloyales" ou d'"illégales", martelant que "cela a trop duré".

En mars, en imposant les taxes douanières sur l'acier et l'aluminium, Donald Trump s'était même fendu d'un "memorandum ciblant l'agression économique de la Chine".

Les Etats-Unis ont accusé un déficit commercial avec la Chine de près de 376 milliards de dollars en 2017. La Maison Blanche exige de la seconde puissance économique du monde de le réduire de 200 milliards de dollars.

Washington a imposé des taxes douanières supplémentaires de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium chinois depuis fin mars et depuis le 6 juillet, 34 milliards de dollars d'importations de marchandises chinoises sont en outre taxées à hauteur de 25%.

Le président républicain a menacé d'imposer des taxes punitives sur la totalité des importations chinoises, qui représentaient plus de 500 milliards de dollars en 2017.

De son côté, Pékin a déploré le caractère irrationnel de ces mesures et accusé Washington de vouloir déclencher "la pire guerre commerciale de l'histoire économique".

La Chine a en outre réagi en imposant de nouvelles taxes sur des produits américains, dont le soja, et visant en particulier les Etats qui avaient voté en 2016 en faveur de Donald Trump.

Mardi, l'administration Trump a annoncé une aide d'urgence de 12 milliards de dollars destinée aux agriculteurs américains affectés par les représailles aux tarifs douaniers américains, reconnaissant ainsi les premiers dommages collatéraux du conflit commercial déclenché par le président.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

Après deux séances difficiles, le marché parisien est resté plutôt atone, dans le sillage du rebond de  l’Asie et d’un mieux sur la livre turque face au dollar (6,296).

Publié le 15/08/2018

Date : 8/15/2018Sous-jacent : Cac 40 (ISIN : FR0003500008).Warrant : Put 57IEB (ISIN : NL0012953152).Échéance : 16/11/2018Prix d'exercice : 5450,0000Point pivot : 5448,00Notre préférence :…

Publié le 15/08/2018

Royal Bank of Scotland (RBS) va payer une amende de 4,9 milliards de dollars à la justice américaine au titre de ses mauvaises pratiques avant la crise financière. La banque britannique est…

Publié le 15/08/2018

L'Olympique Lyonnais a confirmé le transfert de son jeune attaquant Myziane Maolida à l'OGC Nice pour un montant de 10 millions d'euros auquel pourra s'ajouter un pourcentage significatif de 30% sur…