En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 425.67 PTS
-0.07 %
5 424.50
-0.08 %
SBF 120 PTS
4 345.50
-0.03 %
DAX PTS
12 526.46
-0.11 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.00 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Commerce en ligne: polémique en Chine sur la protection des données

| AFP | 896 | Aucun vote sur cette news
Ecran sur mobile de Yuebao, l'un des services de la plate-forme de paiement en ligne Alipay, appartenant à Alibaba
Ecran sur mobile de Yuebao, l'un des services de la plate-forme de paiement en ligne Alipay, appartenant à Alibaba ( JOHANNES EISELE / AFP/Archives )

La plus grande plateforme chinoise de paiement en ligne a dû présenter des excuses pour avoir incorporé automatiquement ses utilisateurs dans son système de notation financière, à la suite d'une polémique inhabituelle en Chine sur la protection des données.

Avec 520 millions d'utilisateurs, Alipay est la plateforme de paiement en ligne d'Alibaba, géant chinois du commerce électronique et propriété du charismatique multimilliardaire Jack Ma. Elle assure à elle seule un quart des paiements numériques passés dans le pays, où le régime communiste exerce une étroite surveillance des contenus échangés en ligne.

Mercredi, Alipay a adressé à ses utilisateurs leur relevé annuel de dépenses. Mais cette fois, la page d'accueil comportait une case, déjà cochée par défaut, autorisant Alipay à inclure l'utilisateur dans son système de notation financière et à partager ses données avec des tiers, à des fins potentiellement lucratives, explique vendredi le quotidien Global Times.

Le dispositif, accusé d'empiéter sur la vie privée, a été abondamment dénoncé par les internautes qui ont souligné que la case figurait tout en bas de la page, avec des explications en petits caractères.

Alipay, par la voix de sa maison mère Ant Financial, a dû présenter des excuses et retirer le cochage automatique de la case litigieuse.

Le lièvre a été levé par un avocat, Yue Shenshan, qui a alerté les réseaux sociaux.

"Si nous ne protégeons pas nos informations personnelles dès à présent, la situation ne fera qu'empirer", a-t-il expliqué vendredi à l'AFP.

Le système de notation d'Alipay, baptisé Sesame Credit, a déjà été accusé de s'apparenter à une forme de contrôle social, la note attribuée aux utilisateurs dépendant de leurs dépenses (elle sera par exemple plus élevée pour un acheteur de couches culottes que pour un gros consommateur de bière).

La note attribuée a un impact sur le traitement réservé au citoyen, en lui ouvrant par exemple plus ou moins facilement l'accès au crédit.

La polémique révèle que les Chinois sont devenus plus sensibles à la notion de protection de la vie privée, observe l'agence Chine nouvelle.

"Nous sommes davantage enclins à échanger nos informations (que les étrangers) et il a été très facile pour les entreprises de rassembler des données d'utilisateurs, mais cela commence à changer", a déclaré à l'agence le professeur Han Zheng, de l'Université Tongji à Shanghai.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

Avec maintien du droit préférentiel de souscription

Publié le 16/07/2018

Lundi 16 juillet 2018A 11h00 en zone euroBalance commerciale de mai.A 14h30 aux Etats-UnisVentes au détail de juin.Indice manufacturier "Empire State" de la Fed de New York pour juillet.A 16h00 aux…

Publié le 16/07/2018

Orchestra-Prémaman dévoile un chiffre d'affaires du premier trimestre (1er mars au 31 mai 2018) de 140,4 ME en baisse de -8,9%, "du fait d'un...

Publié le 16/07/2018

Carmina Abad Sanchez prend la tête des opérations dans la région

Publié le 16/07/2018

Antalis a acquis le distributeur roumain de supports de communication visuelle Verla, qui réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 8 millions d'euros. Cette opération est soumise à…