En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 072.39 PTS
+0.07 %
5 072.00
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 057.66
+0.07 %
DAX PTS
11 433.45
+0.18 %
Dowjones PTS
25 080.50
-0.81 %
6 769.87
+0.00 %
1.131
+0.03 %

Colombie: la méga-centrale Hidroituango prend trois ans de retard

| AFP | 318 | Aucun vote sur cette news
Vue du chantier de la centrale Hidroituango, affecté par un glissement de terrain, sur le fleuve Cauca près d'Ituango (département d'Antioquia), le 23 juin 2018
Vue du chantier de la centrale Hidroituango, affecté par un glissement de terrain, sur le fleuve Cauca près d'Ituango (département d'Antioquia), le 23 juin 2018 ( JOAQUIN SARMIENTO / AFP/Archives )

La plus grande centrale hydroélectrique de Colombie ne sera pas opérationnelle avant 2021, avec trois ans de retard, suite à la situation d'urgence qui a fait craindre son effondrement, a déclaré Jorge Tabares, dirigeant du principal actionnaire.

Hidroituango, qui doit couvrir un cinquième des besoins énergétiques du pays, s'élève sur le fleuve Cauca, dans le département d'Antioquia (nord-ouest), pour un investissement initial équivalent à 3,7 milliards de dollars.

Mais début mai, ce chantier colossal s'est trouvé en situation d'urgence: un glissement de terrain a bloqué une conduite de sortie des eaux, la pression menaçant alors toute la structure du gigantesque barrage.

Jusqu'à 25.000 habitants de municipalités voisines ont dû être évacués, dont 3.000 sont encore dans des centres d'accueil, selon les autorités.

"Il y a d'importantes incertitudes (...) mais notre projection de base montre au moins 36 mois de retard sur la date initiale, c'est-à-dire que le projet devrait produire de l'énergie en 2021", a déclaré à l'AFP M. Tabares, vice-président exécutif de Finances corporatives de entreprises publiques de Medellin (EPM).

Après l'obstruction de la conduite, les ingénieurs avaient habilité la chambre des machines comme voie d'évacuation des eaux.

Bien qu'un risque d'effondrement ne soit plus évoqué, M. Tabares a précisé que l'urgence ne pourra être écartée que lorsque il aura été possible de "fermer l'évacuation de l'eau par la salle des machines (...) entre octobre et décembre de cette année".

Cette situation génère pour plus de deux milliards de dollars de frais supplémentaires et pertes.

Pour compenser ces coûts, le gérant général d'EPM, Jorge Londoño, a indiqué que l'entreprise adopterait notamment "un plan de réduction des frais internes" et reporterait des investissements prévus pour moderniser des installations énergétiques, d'eau ou d'assainissement.

La construction de la centrale est assurée par le consortium CCC Ituango, composé des entreprises brésilienne Camargo Correa (55%) et colombiennes Conconcreto (35%) et Coninsa-Ramon H (10%).

Camargo Correa est sous le coup d'une enquête dans le cadre de l'opération anti-corruption "Lava Jato" (lavage d'autos, ndlr), qui a mis à jour un réseau de pots-de-vin au sein de l'appareil gouvernemental et politique brésilien, avec des ramifications dans des dizaines de pays.

Le Parquet colombien enquête pour sa part sur l'adjudication et le contrat de construction, ainsi que sur des dégâts environnementaux présumés.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/11/2018

Le secteur automobile pèse sur la tendance à Paris alors que le marché européen a de nouveau reculé en octobre...

Publié le 15/11/2018

A compter du 19 novembre prochain, François Renard rejoindra le groupe Renault et sera nommé Directeur Marketing Monde. Il sera rattaché à Thierry Bolloré, Directeur Général Adjoint et…

Publié le 15/11/2018

Eric Dalbiès (51 ans) devient Directeur général adjoint de Safran Helicopter Engines, ainsi que Président de Safran Power Units, où il remplace François Tarel, appelé à une autre fonction au…

Publié le 15/11/2018

Lexibook a accusé au premier semestre de son exercice 2018/2019 une perte nette de 553 700 euros contre une perte de 81 500 euros au 30 septembre 2017. La perte d'exploitation est ressortie à 481…

Publié le 15/11/2018

Les revenus locatifs de Cegereal ont progressé de 1,03% au 30 septembre, pour s’élever à 39,2 millions d’euros. Le taux d'occupation a progressé de 3,3 points, à 92,9%. Après avoir…