En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 452.23 PTS
+1.08 %
5 450.0
+1.05 %
SBF 120 PTS
4 367.61
+0.94 %
DAX PTS
12 322.69
+0.85 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.00 %
7 490.32
+0.00 %
1.176
+0.78 %

Code du travail: FO va discuter avec les autres syndicats d'une journée de mobilisation

| AFP | 286 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire général de Force Ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly (D) discute avec le secrétaire confédéral, Yves Veyrier (G)le 18 février 2011 à Montpellier
Le secrétaire général de Force Ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly (D) discute avec le secrétaire confédéral, Yves Veyrier (G)le 18 février 2011 à Montpellier ( SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives )

Force ouvrière "va prendre contact" avec les autres confédérations syndicales, pour discuter d'une journée de mobilisation contre la réforme du code du travail, a indiqué lundi un responsable du syndicat, avant la réunion de la direction.

"Nous allons prendre contact avec les autres syndicats et mettre en oeuvre toute la résolution" votée vendredi par le Parlement de FO, a déclaré à l'AFP Yves Veyrier, membre du bureau confédéral (direction), qui tient sa réunion hebdomadaire lundi après-midi.

A l'ordre du jour du bureau confédéral: la résolution votée vendredi "à la quasi unanimité" des unions syndicales et fédérations de FO, appelant, entre autres, à une mobilisation.

"On est tenu de mettre en oeuvre la résolution votée", a déclaré Yves Veyrier, précisant qu'aucun communiqué n'était prévu à l'issue de la réunion.

Fustigeant une réforme qui constitue "une véritable régression sociale", le Parlement a donné mandat vendredi à la direction de FO de "prendre toutes les dispositions et initiatives" pour une mobilisation interprofessionnelle avant la ratification des ordonnances, "y compris en lien avec les autres confédérations syndicales".

Il a également mandaté la direction pour "examiner toutes les possibilités de recours juridiques sur ces ordonnances et les décrets d'application à venir", en particulier la fusion des instances représentatives du personnel.

La CGT, la CFE-CGC et Solidaires ont récemment également appelé, chacune de leur côté, à un "mouvement unitaire" contre les réformes sociales d'Emmanuel Macron, sans résultat pour le moment.

Interrogée, la CGT a souligné qu'il était "trop tôt pour se prononcer sur les suites à donner à la mobilisation, en dehors de celle du 10 octobre", date choisie par tous les syndicats pour contester les mesures dans la fonction publique.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

CAP GEMINI constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put M238S émis par…

Publié le 20/09/2018

Le SmartVision2 Premium de Kapsys

Publié le 20/09/2018

L’Union européenne hausse le ton face à Facebook. Vera Jourova, la commissaire européenne à la Consommation, a enjoint le groupe américain à se conformer rapidement aux règles de l’UE en…

Publié le 20/09/2018

Visiativ reste entouré pour la deuxième séance consécutive, toujours pénalisé par une publication intermédiaire jugée décevante par le marché...

Publié le 20/09/2018

Jean-Claude Biver, le président de la division montres de LVMH, a affirmé ce jour à l'agence Reuters qu'il renonçait, pour raisons de santé, à ses...