En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 429.20 PTS
-
5 435.50
+0.56 %
SBF 120 PTS
4 346.62
-
DAX PTS
12 540.73
+0.38 %
Dowjones PTS
25 019.41
+0.38 %
7 375.82
+0.13 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Climat: les USA cherchent à travailler avec des "partenaires" de l'accord de Paris (Tillerson)

| AFP | 197 | Aucun vote sur cette news
US Secretary of State Rex Tillerson says the US wants to be
US Secretary of State Rex Tillerson says the US wants to be "helpful" on climate issues and wants to work with partners in the Paris climate accord ( Brendan Smialowski / AFP )

Après plusieurs déclarations contradictoires sur la politique environnementale des Etats-Unis, le secrétaire d'Etat Rex Tillerson a déclaré dimanche que Washington recherchait "les moyens de travailler avec des partenaires de l'accord climat de Paris".

"Nous voulons être productifs, nous voulons être utiles", a-t-il assuré sur la chaîne américaine CBS.

Ces déclarations ne constituent pas un véritable revirement de politique depuis la décision controversée du président Donald Trump de retirer les Etats-Unis du pacte historique sur le climat, adopté fin 2015 à Paris et signé par près de 200 pays.

Mais elles semblent bien présenter un assouplissement, bien loin des critiques de M. Trump, qui qualifiait l'accord de pacte "draconien" contre la souveraineté américaine, qui favoriserait de manière injuste selon lui des pays comme la Chine ou l'Inde.

Lorsque des responsables européens ont suggéré, ce week-end, que les États-Unis pourraient être prêts à se réengager dans l'accord, la Maison Blanche a déclaré que sa position restait inchangée et qu'elle évoluerait seulement si des conditions plus "favorables" étaient trouvées.

Mais M. Tillerson a indiqué que le conseiller économique de M. Trump, Gary Cohn, étudiait les possibilités pour que les États-Unis coopèrent avec d'autres pays sur cette question qui reste, selon lui, "compliquée".

La question est survenue alors que le président américain doit parler cette semaine devant les dirigeants mondiaux réunis pour l'Assemblée générale des Nations unies à New York, où le changement climatique devrait être un sujet majeur.

Les déclarations interviennent également peu après Harvey et Irma, les deux ouragans qui ont dévasté plusieurs Etats américains ces dernières semaines, et étaient plus violents, selon des scientifiques, en raison du réchauffement climatique.

Personne, dans l'administration Trump, n'a parlé de la réouverture des négociations sur l'accord de Paris, une idée exclue par les autres signataires. Mais les États-Unis pourraient trouver un moyen, dans le cadre du pacte, de redessiner leur position.

H. R. McMaster, Conseiller à la sécurité nationale du président, a noté sur la chaîne ABC que Donald Trump avait "laissé la porte ouverte pour réintégrer (le pacte) plus tard, en cas de meilleur accord pour les Etats-Unis".

Le processus de retrait de l'accord de Paris est long. Si M. Trump campe sur ses positions, les États-Unis ne sortiront officiellement du pacte que le 4 novembre 2020, un jour après la prochaine élection présidentielle.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/07/2018

GAUMONT       Informations relatives au nombre total de droits de vote et d'actions du capital social prévues par l'article L. 233-8-II du code de…

Publié le 13/07/2018

L'ANR de liquidation dilué grimpe à 2,2 euros (1,49 euro au 31 mars 2017)...

Publié le 13/07/2018

  Aujourd'hui, la Cour d'appel d'Amsterdam a déclaré contraignant l'accord de transaction Fortis conclu entre Ageas, Stichting FORsettlement et les…

Publié le 13/07/2018

Officiis Properties rappelle avoir cédé l'immeuble Salengro le 19 décembre 2017...

Publié le 13/07/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement       SICAF au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…