En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 871.91 PTS
+1.21 %
5 870.5
+1.26 %
SBF 120 PTS
4 623.22
+1.1 %
DAX PTS
13 166.58
+0.86 %
Dow Jones PTS
28 015.06
+1.22 %
8 397.37
+1.07 %
1.106
-0.4 %

Climat: la BEI renonce à financer les énergies fossiles, une décision "historique"

| AFP | 310 | Aucun vote sur cette news
Le président de la BEI Werner Hoyer, à Bruxelles le 29 janvier 2019
Le président de la BEI Werner Hoyer, à Bruxelles le 29 janvier 2019 ( EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives )

La Banque européenne d'investissement (BEI) a annoncé jeudi qu'elle cesserait de financer de nouveaux projets liés aux énergies fossiles, y compris le gaz, à partir de 2022, une décision saluée pour sa contribution à la lutte contre le changement climatique.

La décision est "historique", selon le ministre de l'Economie français Bruno Le Maire. "Un bond de géant", pour le président de la BEI Werner Hoyer.

"Nous allons arrêter de financer les énergies fossiles et nous allons lancer la plus ambitieuse stratégie d'investissements pour le climat de toutes les institutions financières publiques dans le monde", a annoncé M. Hoyer, cité dans un communiqué.

La BEI, basée à Luxembourg, est la banque de l'Union européenne. Son conseil d'administration, composé de représentants des États membres et de la Commission européenne, a voté jeudi pour sa nouvelle politique d'investissement.

Dès juillet, la BEI avait préconisé de ne plus investir dans les projets liés aux énergies fossiles, y compris le gaz, mais la décision au sein du conseil d'administration a donné lieu à d'intenses débats.

La discussion a été "longue" sur le calendrier, a reconnu ainsi son vice-président Andrew McDowell lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes. Plusieurs ONG avaient de leur côté dénoncé les hésitations autour de l'inclusion des projets liés au gaz, la moins émettrice en CO2 des énergies fossiles.

La Commission européenne a plusieurs fois souligné le rôle du gaz dans la transition énergétique du continent. Elle a soutenu jeudi la nouvelle politique de la BEI, satisfaite notamment d'un "arrangement transitoire pour l'abandon progressif des projets gaziers, y compris les projets vitaux d'interconnexion et de stockage de gaz, les projets dits d'intérêt commun", a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Outre l'annonce phare sur les énergies fossiles, la BEI prévoit de "débloquer" jusqu'à 1.000 milliards d'euros d'investissements dans l'action pour le climat et le développement durable au cours de la prochaine décennie. Selon M. McDowell, un euro sur deux investi par la BEI d'ici 2025 sera dédié à des projets environnementaux.

Banque du climat

La future présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait appelé de ses vœux la transformation de la BEI en une véritable "banque du climat".

"Cette décision confirme que l'UE se dote de moyens financiers à la hauteur de ses ambitions climatiques et doit créer une dynamique au niveau mondial", s'est félicité Bruno Le Maire, rappelant le soutien du président Emmanuel Macron à la mue de la BEI.

La France est même "prête à augmenter sa participation au capital pour servir cette ambition", a-t-il renchéri dans un entretien au quotidien Les Échos.

La banque ambitionne que sa politique d'investissement se conforme aux engagements pris lors de la signature de l'accord de Paris sur les réductions d'émissions de gaz à effet de serre.

Plusieurs ONG se sont également félicitées.

"La décision d'aujourd'hui est une victoire importante pour le mouvement climatique. Enfin, la plus grande banque publique du monde s'est pliée à la pression du public et a reconnu que le financement de tous les combustibles fossiles doit cesser", a réagi Colin Roche, de Friends of the Earth, appelant toutes les autres banques, privées et publiques, à s'en inspirer.

"C'est aussi un appel clair à ce que tous les fonds de l'UE emboîtent le pas et excluent toutes les activités qui aggravent le changement climatique des possibilités de financement", a ajouté Markus Trilling, de Climate Action Network.

Mais les organisations de défense de l'environnement ont tout de même déploré une application jugée tardive.

"Alors que la nouvelle politique signifie que l'UE mettra largement fin à son soutien au charbon et au pétrole, le financement de projets tels que les gazoducs jusqu'en 2021 et la modernisation des infrastructures existantes en matière de combustibles fossiles après 2021 menacent les engagements de l'UE en matière de climat", a noté Greenpeace.

Selon Greenpeace et WWF, 19 États membres ont soutenu la nouvelle politique, y compris la France et l'Allemagne. Le manque de flexibilité sur le gaz a refroidi plusieurs pays qui ont voté contre ou se sont abstenus. Et l'Autriche et le Luxembourg se sont abstenus pour protester contre l'inclusion du nucléaire dans cette nouvelle politique, toujours selon ces organisations.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2019

Le groupe chinois Dongfgeng pourrait réduire sa part de façon à abaisser sa présence dans la future entité PSA-Fiat Chrysler, selon des sources citées par 'Reuters'.

Publié le 06/12/2019

Le chiffre d'affaires de Moulinvest s'établit à 64 ME au titre de l'exercice 2018-2019 contre 61,3 ME sur l'exercice précédent...

Publié le 06/12/2019

Tessi, spécialiste français des Business Process Services, a annoncé vendredi avoir achevé une augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant brut de…

Publié le 06/12/2019

Elior Group a annoncé avoir procédé à l’annulation de près de 4,27 millions de ses propres actions, représentant 2,39% de son capital social. La décision d’annulation des titres…

Publié le 06/12/2019

"Ces opérations contribueront à renforcer à la fois le potentiel de croissance du résultat par action", assure le management d'Elior...