5 492.11 PTS
-0.39 %
5 504.0
-0.17 %
SBF 120 PTS
4 400.47
-0.12 %
DAX PTS
13 194.44
-0.39 %
Dowjones PTS
25 930.76
+0.53 %
6 760.02
+0.34 %
Nikkei PTS
23 868.34
-0.35 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Cigarettes: baisse de 20 centimes pour certains paquets, avant la hausse de 1,10 euro en mars

| AFP | 306 | Aucun vote sur cette news
Baisse de 20 centimes pour certains paquets de cigarettes en France
Baisse de 20 centimes pour certains paquets de cigarettes en France ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Les prix de certains paquets de cigarettes, comme Camel et Winston, baisseront de 20 centimes le 2 janvier à la suite d'ajustements pratiqués par des fabricants, en attendant la hausse de 1,10 euro prévue en mars par le gouvernement.

Un arrêté paru samedi au Journal officiel fait état des nouveaux prix de vente au détail des tabacs manufacturés, qui entreront en vigueur le 2 janvier en France (à l'exclusion des départements d'outre-mer).

Certains fabricants appliquent des baisses des prix, comme sur le paquet de Camel qui passera de 7,20 à 7 euros, et celui de Winston qui passe de 7 à 6,80 euros.

"Il s'agit d'une respiration normale du marché", a commenté à l'AFP Éric Sensi-Minautier, directeur des affaires publiques chez BAT (British American Tobacco) France, qui détient notamment la marque Lucky Strike.

En novembre dernier, les cigarettiers avaient répercuté diversement la hausse de taxes décidée par le gouvernement: certains paquets avaient augmenté de 50 centimes comme News ou Winston qui étaient passé de 6,50 à 7 euros.

Mais les cigarettes les plus vendues, soit Marlboro et Philip Morris, n'avaient augmenté que de 30 centimes pour le premier (de 7 à 7,30 euros) et de 10 centimes pour le deuxième (de 6,90 à 7 euros) qui avait préféré rogner sur leurs marges.

Chaque fabricant faisant ses propositions de prix aux services des Douanes "à l'aveugle, sans savoir quelles augmentations vont appliquer ses concurrents", il est "normal qu'il y ait par la suite des ajustements de prix par rapport aux leaders du marché, ce qui est le cas aujourd'hui", expliquent deux analystes du secteur.

En France, ce sont les industriels du tabac qui fixent les prix de vente, mais l'Etat peut inciter à des augmentations en faisant varier les taxes, qui représentent plus de 80% du prix final.

Pour réduire la consommation de tabac, le gouvernement a prévu des augmentations successives pour atteindre d'ici novembre 2020, un prix de 10 euros le paquet de vingt cigarettes. La prochaine hausse, d'1,10 euro par paquet, est prévue pour mars 2018.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2018

Signaux positifs

Publié le 17/01/2018

M6 a annoncé plusieurs nominations dans le cadre de la réorganisation de ses différentes chaînes gratuites et payantes. Dans le cadre de la poursuite du développement éditorial des chaines…

Publié le 17/01/2018

Bank of America a présenté des résultats trimestriels divisés par deux en raison de l’impact de la réforme fiscale. Au quatrième trimestre, le bénéfice net a atteint 2,08 milliards de…

Publié le 17/01/2018

Comme attendu, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé l'abandon du projet controversé de construction d'un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique. Le chef du gouvernement…

Publié le 17/01/2018

L'analyste vise 240 euros...

CONTENUS SPONSORISÉS