En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 196.11 PTS
-
5 187.50
-0.13 %
SBF 120 PTS
4 120.70
-
DAX PTS
11 423.28
-
Dowjones PTS
25 850.63
-0.40 %
7 035.16
+0.00 %
1.133
-0.01 %

Chypre durcit son dispositif "passeport contre investissement" critiqué par l'UE

| AFP | 256 | Aucun vote sur cette news
Panneau publicitaire pour une agence immobilière facilitant l'obtention de passeports en échange d'investissements immobiliers près de Pegeia, à Chypre, le 9 mai 2018
Panneau publicitaire pour une agence immobilière facilitant l'obtention de passeports en échange d'investissements immobiliers près de Pegeia, à Chypre, le 9 mai 2018 ( Emily IRVING-SWIFT / AFP )

Chypre a annoncé mercredi durcir les conditions d'obtention d'un passeport chypriote et donc européen pour les citoyens de pays tiers investissant d'importantes sommes d'argent dans l'île, après que la Commission européenne a dénoncé les dangers de ce dispositif.

Dans un rapport publié fin janvier, Bruxelles a estimé que cette pratique, qui bénéficie principalement à de riches Russes et Chinois, "présente un certain nombre de risques" "en termes de sécurité, de blanchiment d'argent ou encore d'évasion fiscale".

Le gouvernement a approuvé une série de mesures qui rendra "plus ciblé et fiable" ce dispositif dit "investissement contre passeport", a déclaré le ministre chypriote des Finances Harris Georgiades.

Selon les nouvelles dispositions, un citoyen d'un pays hors Union européenne (UE) obtiendra un passeport chypriote en échange d'un investissement de 2,5 millions d'euros contre deux millions d'euros auparavant. Cet investissement peut consister en l'achat d'une résidence dans l'île.

Selon le ministre des Finances, les contrôles devraient également être plus stricts. L'examen des candidats à ce passeport européen sera mené par une agence internationale, les aspirants devront obtenir un visa Schengen et leur dossier sera automatiquement exclu s'il a fait l'objet d'un rejet dans un autre pays de l'UE proposant ce genre de dispositif.

Au total, 1.864 citoyens de pays extérieurs à l'UE ont obtenu un passeport chypriote depuis l'instauration de cette pratique en 2013, après la crise financière qui avait durement frappé l'économie de l'île, selon le ministre.

Il a affirmé que Chypre avait ainsi récolté des investissements d'un montant de 6,6 milliards d'euros.

"Lorsque l'on vend la citoyenneté d'un pays, on vend la citoyenneté européenne" donc "l'ensemble de l'UE a son mot à dire", avait martelé la commissaire chargée de la Justice, Vera Jourova, en présentant un rapport de l'UE.

Malte, Chypre et la Bulgarie sont particulièrement dans le viseur de l'UE car ces pays permettent d'acquérir la citoyenneté sans passer par les étapes plus fastidieuses d'une procédure classique de naturalisation.

Aucun des trois n'impose "d'obligation de résidence physique", ni de "véritable connexion avec le pays" à ces investisseurs, a relevé la Commission. Et ces derniers obtiennent la possibilité de circuler à leur guise dans l'UE sans être suffisamment contrôlés en amont pour écarter des risques de sécurité, de blanchiment d'argent ou d'évasion fiscale, a-t-elle encore déploré.

Le président chypriote Nicos Anastasiades avait alors estimé que son pays était injustement critiqué.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

L'opération doit être finalisée en mars 2019....

Publié le 21/02/2019

Soft Computing enregistre un chiffre d'affaires de 47 millions d'euros (40,5 ME en 2017)...

Publié le 21/02/2019

14 véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS ont été labellisés "Origine France Garantie"...

Publié le 21/02/2019

Cette acquisition d'actions Locindus s'inscrit dans le cadre de l'offre publique de retrait...

Publié le 21/02/2019

Après plusieurs mois de travail, Cecurity...