En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 095.07 PTS
-0.02 %
5 090.00
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 073.02
-0.12 %
DAX PTS
11 614.16
+0.78 %
Dowjones PTS
25 250.55
-0.35 %
7 068.67
-1.24 %
1.158
+0.01 %

Chine-USA: Pékin cherche une "solution constructive" aux tensions commerciales (gouverneur)

| AFP | 229 | Aucun vote sur cette news
Les tensions commerciales entre Washington et Pékin se sont amplifiées ces derniers mois
Les tensions commerciales entre Washington et Pékin se sont amplifiées ces derniers mois ( Johannes EISELE / AFP/Archives )

La Chine cherche une "solution constructive" pour éviter une guerre commerciale avec les Etats-Unis qui serait dommageable à l'économie mondiale, a indiqué dimanche le gouverneur de la banque centrale chinoise (PBOC) Yi Gang.

"Une solution constructive est meilleure qu'une guerre commerciale qui est (une option) perdante pour tous", a déclaré le grand argentier au cours d'un séminaire bancaire international à Bali en Indonésie.

"Le monde entier devrait chercher une solution aux tensions commerciales" qui ne sont pas seulement dangereuses pour la Chine mais aussi "pour nos voisins et les chaînes d'approvisionnement", a-t-il souligné.

En effet, les tensions commerciales "créent des attentes négatives, des incertitudes, les gens sont nerveux et les marchés n'aiment pas ça".

Les tensions commerciales entre Washington et Pékin, mais aussi avec les Européens, se sont amplifiées ces derniers mois, marqués par une surenchère des mesures de rétorsion.

Washington a à ce jour imposé des droits de douanes supplémentaires sur 250 milliards de dollars d'importations de marchandises chinoises. Et Pékin a rétorqué en imposant des taxes sur 110 milliards de dollars de biens américains importés en Chine.

Le président américain et son homologue chinois Xi Jinping se sont montrés jusqu'alors inflexibles. Donald Trump justifie son offensive par le fait qu'il entend obtenir de Pékin un changement concernant des pratiques commerciales qu'il juge "déloyales" (transfert de technologies forcé, dumping, "vol" de propriété intellectuelle).

Le gouverneur de la banque centrale chinoise (PBOC) Yi Gang, à la réunion annuelle du FMI et de la Banque mondiale à Bali en Indonésie, le 14 octobre 2018
Le gouverneur de la banque centrale chinoise (PBOC) Yi Gang, à la réunion annuelle du FMI et de la Banque mondiale à Bali en Indonésie, le 14 octobre 2018 ( SONNY TUMBELAKA / AFP )

Le FMI a abaissé cette semaine ses prévisions de croissance, invoquant une montée des risques, parmi lesquels ceux liés à ce différend sino-américain.

A rebours de ces inquiétudes, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a néanmoins estimé samedi que les tensions commerciales entre États-Unis et Chine pourraient in fine être bonnes pour l'économie mondiale.

Parvenir à une relation commerciale plus équilibrée "sera bon pour les entreprises américaines, les travailleurs américains, les Européens, le Japon, tous nos autres alliés, et bon pour la Chine", a-t-il noté.

Le gouverneur de la PBOC a répété samedi que Pékin n'utilisait pas le taux de change du yuan "comme un instrument dans les frictions commerciales" alors que le président Trump a dit soupçonner la Chine de manipuler sa monnaie.

Dimanche, il a noté que la Chine avait versé l'an dernier "29 milliards de dollars de droits de propriété intellectuelle, dont une bonne partie aux Etats-Unis".

A l'avenir, "nous allons renforcer les sanctions (contre les violations de) copyright" et nous allons "ouvrir nos services de façon significative, notamment les services financiers", a expliqué le responsable chinois.

Une rencontre entre le président américain et son homologue chinois à l'occasion du sommet du G20 de novembre, pour éventuellement conclure un accord, est en discussions mais pas encore confirmée.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

L'Eanm est le congrès de référence pour le secteur de la médecine nucléaire

Publié le 15/10/2018

Performance au rendez-vous...

Publié le 15/10/2018

Les deux sociétés de communications et d'électronique de défense Harris et L3 ont annoncé dimanche une "fusion entre égaux", qui créera un ensemble affichant des ventes annuelles de 16 Mds$.

Publié le 15/10/2018

Le projet bénéficiera d'un contrat de rémunération d'une durée de 10 ans à compter de sa mise en service prévue à la fin de l'année 2019...

Publié le 15/10/2018

Muriel Benedetto Marmilloud travaillera aux côtés du Président Directeur Général, Olivier Jallabert...