En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 824.98 PTS
+1.74 %
4 834.0
+2.10 %
SBF 120 PTS
3 846.28
+2.03 %
DAX PTS
10 866.96
+2.31 %
Dowjones PTS
24 682.34
+1.06 %
6 779.16
+1.44 %
1.133
-0.23 %

Les tensions commerciales Chine-USA pourraient être bonnes pour l'économie, estime Mnuchin

| AFP | 373 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin à Nusa Dua (Indonésie) le 13 octobre 2018.
Le secrétaire au Trésor américain Steven Mnuchin à Nusa Dua (Indonésie) le 13 octobre 2018. ( Goh Chai Hin / AFP )

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a estimé samedi, à rebours du FMI qui craint pour la croissance, que les tensions commerciales entre États-Unis et Chine pourraient in fine être bonnes pour l'économie mondiale.

“Notre objectif avec la Chine est très clair: c'est d'avoir une relation commerciale plus équilibrée", a-t-il expliqué au cours d'un point de presse en marge de la réunion du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale à Bali en Indonésie.

"Je pense que si nous y parvenons ce sera bon pour les entreprises américaines, les travailleurs américains, les Européens, le Japon, tous nos autres alliés, et bon pour la Chine", a-t-il poursuivi.

"Notre objectif est d'augmenter les exportations et d'avoir une relation plus équilibrée, équitable, pour que nos entreprises puissent faire des affaires dans des termes qui sont similaires à ceux qui sont en vigueur" aux États-Unis, a ajouté le secrétaire au Trésor.

Les tensions commerciales entre Washington et Pékin, mais aussi avec les Européens, se sont amplifiées ces derniers mois, marqués par une surenchère des mesures de rétorsion. Washington a à ce jour imposé des droits de douanes supplémentaires sur 250 milliards d'importations chinoises. Et Pékin a rétorqué en imposant des taxes sur 110 milliards de dollars de marchandises américaines.

Le FMI a abaissé cette semaine ses prévisions de croissance, invoquant une montée des risques parmi lesquels ceux liés à ce différend.

Le président américain et son homologue chinois Xi Jinping se sont montrés jusqu'alors inflexibles. Donald Trump justifie son offensive par le fait qu'il entend obtenir de Pékin un changement concernant des pratiques commerciales qu'il juge "déloyales" (transfert de technologies forcé, dumping, "vol" de propriété intellectuelle). L'administration chinoise ne compte pas négocier avec "un couteau sous la gorge".

Une rencontre entre le président américain et son homologue chinois à l'occasion du sommet du G20 de novembre, pour éventuellement conclure un accord, a été évoquée.

Mais "je ne pense pas qu'une décision ait été prise sur cette rencontre", a tempéré Steven Mnuchin.

"C'est quelque chose que j'encouragerais, et de quoi on discute", a-t-il indiqué. "Pour le moment il n'y a pas de conditions préalables, le président décidera".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

CGI Finance, filiale du groupe Société Générale et n°1 des financeurs indépendants en concession automobile, a pris une participation minoritaire au capital de Reezocar, start-up française…

Publié le 11/12/2018

Dans le sillage du baril de pétrole, Vallourec rebondit de 7,4% à 1,94 euro, et efface ainsi ses pertes du début de semaine...

Publié le 11/12/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 11/12/2018

A l'occasion de l'inauguration du Train 3 du projet de Yamal LNG en présence du Premier ministre de la Russie Dmitri Medvedev, Total annonce le début des exportations de gaz naturel liquéfié (GNL)…

Publié le 11/12/2018

Suite aux déclarations du Président de la République, Thomas Reynaud, Directeur général d'Iliad, en accord avec l’ensemble de l’équipe dirigeante du Groupe Iliad, a décidé l’attribution…