En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-
5 376.00
-
SBF 120 PTS
4 310.01
-
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.73 %
Nikkei PTS
22 585.44
+0.13 %

Chine: une coentreprise de General Motors rappelle près d'un million de véhicules

| AFP | 274 | Aucun vote sur cette news
Dans une usine du groupe SAIC-GM-Wuling, une une coentreprise associant l'américain GM aux constructeurs chinois SAIC et Wuling, à Qingdao dans l'est de la Chine, le 9 janvier 2014
Dans une usine du groupe SAIC-GM-Wuling, une une coentreprise associant l'américain GM aux constructeurs chinois SAIC et Wuling, à Qingdao dans l'est de la Chine, le 9 janvier 2014 ( STR / AFP/Archives )

Une coentreprise du constructeur américain General Motors en Chine va rappeler près d'un million de véhicules, en raison d'un défaut du réservoir aux conséquences potentiellement dangereuses, a annoncé vendredi le régulateur chinois.

Ce rappel concerne 938.686 voitures de la très populaire marque Baojun, produites entre 2014 et 2017 par SAIC-GM-Wuling, une coentreprise associant l'américain aux constructeurs chinois SAIC et Wuling.

"Des éléments en caoutchouc du réservoir de carburant (de certains véhicules) peuvent, en cas d'utilisation prolongée, se détériorer prématurément et se fissurer", a précisé l'Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la quarantaine (Aqsiq).

Le défaut peut conduire "dans des circonstances extrêmes à laisser s'échapper des vapeurs de combustion et présenter des risques pour la sécurité".

General Motors et son autre coentreprise avec SAIC avaient déjà été frappés en Chine par le rappel, annoncé mi-septembre, de quelque 2,5 millions de véhicules équipés d'airbags du fabricant nippon Takata, susceptibles d'exploser.

L'allemand Volkswagen avait quant à lui été touché par un rappel monstre de 4,86 millions de véhicules pour les mêmes raisons.

General Motors est implanté de longue date en Chine, premier marché automobile mondial, où il a écoulé l'an dernier 3,87 millions de véhicules -- ce qui en fait le deuxième constructeur étranger derrière Volkswagen.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Au cumul de 5 mois à fin mai, le chiffre d'affaires global a progressé de +1.8% à périmètre comparable...

Publié le 20/06/2018

931,5 kE de bénéfices en 2017...

Publié le 20/06/2018

Retour d'Assemblée générale Frey...

Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…