5 366.15 PTS
-
5 364.00
-
SBF 120 PTS
4 270.60
-
DAX PTS
13 167.54
-
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+1.11 %
Nikkei PTS
22 646.08
+1.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Chine: une action Wanda plonge après des rumeurs sur son patron

| AFP | 149 | Aucun vote sur cette news
Le patron du groupe Wanda, Wang Jianlin, troisième fortune de Chine, le 19 juillet 2017 à Pékin
Le patron du groupe Wanda, Wang Jianlin, troisième fortune de Chine, le 19 juillet 2017 à Pékin ( WANG ZHAO / AFP/Archives )

Wanda Hotel, une filiale du conglomérat chinois en difficulté Wanda, a vu son action à la Bourse de Hong Kong dégringoler de 8% lundi après une rumeur -- démentie par le groupe -- affirmant que son patron Wang Jianlin est désormais empêché de quitter le pays.

Cet incident survient à l'heure où Wanda et d'autres conglomérats chinois sont dans le collimateur de Pékin pour leur politique d'acquisitions tous azimuts à l'étranger ces dernières années, financées par un endettement colossal jugé inquiétant.

Un site internet chinois peu connu, Bowen Press, a assuré dimanche que Wang Jianlin, troisième fortune de Chine, avait été interpellé vendredi à l'aéroport de Tianjin (nord de la Chine), où il souhaitait embarquer dans un avion pour Londres.

Il n'aurait été libéré qu'après plusieurs heures, et les autorités lui auraient imposé une interdiction de quitter le territoire chinois, selon la même source.

Dans un communiqué publié lundi, Wanda a dénoncé "certains individus aux objectifs inavoués" qui lors des dernières semaines "ont fabriqué et propagé toutes sortes de rumeurs malveillantes" sur de supposées restrictions imposées à Wang Jianlin.

"Le groupe Wanda réaffirme avec fermeté que toutes ces rumeurs sont totalement sans fondement et ont des arrières-pensées", a martelé l'entreprise.

L'action Wanda Hotel Development a cependant plongé de 9,62% lundi en cours de séance à la Bourse de Hong Kong, avant de finalement terminer sur un repli de 8,09%.

Wanda, à l'origine spécialisé dans l'immobilier, s'est diversifié ces dernières années dans le cinéma (achat du studio hollywoodien Legendary), les parcs d'attraction, ou encore le sport (rachat de 20% du club de football espagnol Atletico Madrid).

Mais le groupe serait désormais en difficulté pour rembourser ses prêts. Il avait ainsi annoncé en juillet la cession de 77 hôtels et de presque toutes ses participations dans 13 projets touristiques, pour l'équivalent d'environ 7,7 milliards d'euros.

Plusieurs de ses grands investissements sont par ailleurs en train d'être examinés par les autorités et Wanda pourrait se voir interdire de nouveaux prêts, avait indiqué le Wall Street Journal.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2017

Lors de la conférence annuelle de la RSNA 2017La toute dernière technologie offre de nouvelles modalités d'imagerie avec des vitesses et des...

Publié le 21/11/2017

L'Iran a mis en garde Total contre la perte de son investissement s'il se désengageait du champ gazier géant South Pars.

Publié le 21/11/2017

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre de l'exercice 2017 d'ESI s'établit à 24,9 ME, en recul de 2,4% à taux constants par rapport à la même période...

Publié le 21/11/2017

Sur les 9 premiers mois de l'exercice 2017, le groupe réalise un chiffre d'affaires de 51 ME

Publié le 21/11/2017

Au troisième trimestre, ESI Group a réalisé un chiffre d'affaires de 24,9 millions d'euros en baisse de 2,4% à taux de change constant. L'effet de change sur la période est négatif à hauteur de…

CONTENUS SPONSORISÉS