En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 371.64 PTS
-0.49 %
5 368.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 300.25
-0.47 %
DAX PTS
12 539.11
-0.18 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
+0.00 %
1.173
+0.09 %

Chine: un pétrolier iranien en feu après une collision, 32 disparus

| AFP | 326 | Aucun vote sur cette news
L'image prise par les Gardes Cote coréens, diffusée le 7 janvier, montre le tanker
L'image prise par les Gardes Cote coréens, diffusée le 7 janvier, montre le tanker "Sanchi" en feu après une collision en mer, au large de la côte orientale chinoise, avec un navire cargo. Trente deux personnes, pour la plupart de nationalité iranienne, sont portées disparues, a indiqué le ministère chinois du Transport. ( handout / KOREA COAST GUARD/AFP )

Un tanker iranien était en flammes et laissait échapper une partie de sa cargaison d'hydrocarbures dimanche en mer de Chine orientale après sa collision avec un navire de fret, tandis que son équipage de 32 personnes était porté disparu, selon le gouvernement chinois.

Le tanker Sanchi, avec 136.000 tonnes d'hydrocarbures légers (condensats) à son bord, a "entièrement pris feu" suite à sa collision, samedi vers 20h00 (12h00 GMT), à 300 km des côtes, avec un navire de fret chinois, a annoncé le ministère chinois des Transports dans un communiqué.

Vers 01h00 GMT dimanche, "le navire restait à flot et l'incendie continuait de faire rage, et l'on voyait des flaques de pétrole à la surface de l'eau", a précisé le ministère, sans livrer de détail sur l'ampleur des fuites d'hydrocarbures.

L'équipage du Sanchi, comptant 30 Iraniens et deux Bangladais, restait porté disparu dimanche, alors que s'intensifiaient les opérations de recherche.

Le second navire impliqué dans la collision n'a pas, pour sa part, subi d'avaries "mettant en péril sa sécurité" et son équipage de 21 personnes, toutes de nationalité chinoise, "a déjà été secouru", selon le ministère.

L'accident est intervenu à environ 160 milles nautiques (300 kilomètres) des côtes chinoises, au large de la région de Shanghai, dans l'est du pays.

Des images diffusées par la télévision d'Etat CCTV montraient le tanker en proie à un intense brasier, dominé par d'épaisses volutes de fumée noire s'élevant dans le ciel.

Pékin a dépêché sur place huit navires pour les opérations de recherche et de nettoyage, selon l'agence officielle Chine nouvelle. De son côté, la Corée du Sud a envoyé un navire de garde-côtes et un avion, à la demande des autorités chinoises, a annoncé un porte-parole des garde-côtes sud-coréens.

Le Sanchi, un pétrolier sous pavillon panaméen et long de 274 mètres, faisait route vers la Corée du Sud pour y livrer sa cargaison d'hydrocarbures iraniens, a précisé le ministère chinois des Transports.

Selon le porte-parole du ministère iranien du Pétrole, Kasra Nouri, le tanker appartient à la National Iranian Tanker Company (NITC), l'opérateur administrant la flotte de navires pétroliers du pays.

"Sa cargaison était (constituée) de produits de condensat appartenant à (la société pétrolière nationale iranienne) NIOC et destinés à la firme sud-coréenne Hanwha Total", a-t-il indiqué à la télévision d’Etat. Hanwha Total Petrochemical est une coentreprise entre le français Total et le conglomérat sud-coréen Hanwha.

Le navire de fret chinois naviguait quant à lui sous pavillon hong-kongais et transportait 64.000 tonnes de céréales américaines à destination de la province du Guangdong (sud de la Chine), selon le ministère chinois des Transports.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Les valeurs biotechnologiques devraient être entourées en bourse de Paris en ce début de semaine...

Publié le 23/07/2018

Nouvelle baisse du marché parisien en début de séance...

Publié le 23/07/2018

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a annoncé samedi que Mike Manley a été désigné directeur général en lieu et place de Sergio Marchionne, dont l’état de santé s’est dégradé. Mike Manley…

Publié le 23/07/2018

Worldline gagne plus de 3% à 52,80 euros, soutenu par la publication de résultats semestriels solides et le gain d'un contrat auprès de Commerzbank. La société française spécialisée dans les…

Publié le 23/07/2018

Actualité chargée pour la SSII...