En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-
5 418.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 335.14
-
DAX PTS
12 686.29
-
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
+0.00 %
1.166
+0.16 %

Chine: Volkswagen va rappeler près de 5 millions de véhicules équipés d'airbags Takata

| AFP | 247 | Aucun vote sur cette news
Volkswagen doit rappeler, à partir de mars 2018 près de 5 millions de véhicules équipés d'airbags Takata
Volkswagen doit rappeler, à partir de mars 2018 près de 5 millions de véhicules équipés d'airbags Takata ( PAUL J. RICHARDS / AFP/Archives )

Le constructeur automobile Volkswagen et ses coentreprises locales vont rappeler en Chine 4,86 millions de véhicules équipés d'airbags Takata jugés dangereux, a annoncé jeudi le régulateur chinois, un nouveau revers pour le groupe allemand sur le premier marché automobile mondial.

Volkswagen et ses coentreprises avec les constructeurs chinois FAW et SAIC étaient déjà visés par le rappel, dévoilé la semaine dernière, de 1,82 million de véhicules en Chine en raison de pompes à essence potentiellement défectueuses.

Cette fois, 4,86 millions de véhicules, produits entre 2005 et 2017, sont visés en raison de leurs coussins de sécurité fabriqués par Takata, un groupe japonais aujourd'hui en faillite, a indiqué l'Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la quarantaine (Aqsiq).

Le problème identifié est celui à l'origine du scandale planétaire qui a emporté le fabricant nippon, placé en faillite en juin dernier: en raison d'un agent chimique utilisé par Takata depuis les années 2000, le nitrate d'ammonium, ses airbags peuvent se dégrader et exploser de façon dangereuse, avec projections de fragments sur le conducteur ou le passager.

Le défaut, que Takata est accusé d'avoir longtemps dissimulé, avait été mis au grand jour par les autorités américaines en 2014 et conduit depuis à de massives campagnes de rappels: au total, au moins 100 millions d'unités sont concernées dans le monde, tous constructeurs confondus.

L'Aqsiq avait déjà ordonné des rappels à plusieurs groupes automobiles en raison des coussins de sécurité Takata qui les équipaient.

Ce nouveau rappel, qui débutera en mars 2018, concerne quelque 103.000 véhicules importés par Volkswagen et plus de 4,7 millions d'unités fabriquées dans ses usines chinoises.

C'est un nouveau coup dur pour le constructeur allemand, pour qui la Chine représente un marché crucial. Il y a écoulé l'an dernier presque 4 millions de véhicules, profitant de son implantation très ancienne dans le pays, où il est présent depuis 1985.

Mais son image y a été écornée cette année par plusieurs rappels.

Le constructeur allemand est ainsi visé par le rappel, annoncé en mars par l'Aqsiq, de 572.000 voitures de sa marque haut-de-gamme Audi pour un problème de toits ouvrants. Le groupe avait par ailleurs annoncé, également en mars, le rappel de 681.000 voitures en raison d'une possible surchauffe des pompes de refroidissement.

Ces derniers rappels constituent un nouveau revers pour Volkswagen, encore ébranlé par le scandale du "dieselgate" après la découverte d'un logiciel tricheur déjouant les normes de pollution.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

                                          Nanterre (France), le 20 juillet 2018   RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2018   CROISSANCE…

Publié le 20/07/2018

Gecina dopé par l'intégration d'Eurosic a également accru la maturité moyenne de sa dette en la portant à 7,4 années...

Publié le 20/07/2018

  Communiqué de presse Embargo jusqu'au 20 juillet 2018 à 7h00 Information réglementée   Résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre 2018   Orange…

Publié le 20/07/2018

La finalisation de ces opérations pourrait intervenir d'ici la fin de l'année 2018...

Publié le 20/07/2018

Fleury Michon confirme une amélioration sur l'année 2018...