5 349.30 PTS
-0.15 %
5 355.0
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 267.01
-0.16 %
DAX PTS
13 103.56
+0.27 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+1.20 %
Nikkei PTS
22 553.22
-0.62 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Chine: le commerce extérieur robuste en septembre

| AFP | 132 | Aucun vote sur cette news
Le commerce extérieur chinois a résisté en septembre, un bon signal pour l'économie
Le commerce extérieur chinois a résisté en septembre, un bon signal pour l'économie ( STR / AFP/Archives )

Après un mois d'août décevant, le commerce extérieur chinois s'est revigoré plus qu'attendu en septembre, témoignant d'une demande robuste dans la deuxième économie mondiale: un nouveau signal encourageant, dévoilé juste avant une réunion cruciale du Parti communiste au pouvoir.

Le pays, au coude-à-coude avec les États-Unis pour le titre de première puissance marchande du globe, a vu ses importations s'envoler de 18,7% sur un an en septembre, à 169,8 milliards de dollars, a annoncé vendredi l'Administration des douanes.

Ce chiffre, baromètre de la consommation et de l'activité en Chine, marque une nette accélération par rapport à août (+13,3%), bien au-delà de la prévision (+14,7%) des analystes sondés par l'agence Bloomberg.

De même, après s'être essoufflées durant l'été, les exportations du géant asiatique se sont vigoureusement reprises, grimpant de 8,1% en septembre, à 198,2 milliards de dollars --à un rythme nettement accru par rapport à août (+5,5%), même si légèrement inférieur aux prévisions du marché (+10%).

Et ce à la faveur d'une reprise économique se confirmant chez les principaux partenaires de la Chine: Union européenne et États-Unis en tête, mais également Japon.

Les signaux positifs se multiplient pour l'économie chinoise
Les signaux positifs se multiplient pour l'économie chinoise ( NICOLAS ASFOURI / AFP/Archives )

Certes, l'embellie du commerce est aidée par le décalage des congés traditionnels de la Fête de la mi-automne, tombés en octobre cette année au lieu de septembre en 2016, ce qui fausse un peu la base de comparaison, observe Julian Evans-Pritchard, du cabinet Capital Economics.

Pour autant, les chiffres sont "vraiment encourageants", insiste-t-il. "Ils suggèrent que non seulement la demande internationale continue de soutenir l'activité manufacturière en Chine, mais que la demande intérieure demeure également robuste."

- Congrès du PCC -

En particulier, le gonflement des importations "est impressionnant", abonde Tao Dong, haut responsable de Credit Suisse à Hong Kong, cité par Bloomberg.

"Cela semble refléter un sursaut de la croissance chinoise, alimenté par les secteurs des matières premières et des industries mécaniques" en sus des technologies de pointe. En gros, "la conjoncture est en train de s'améliorer", conclut-il.

De fait, les signaux positifs se multiplient: le gouvernement a ainsi fait état fin septembre d'un vigoureux renforcement de l'activité manufacturière.

Et le Fonds monétaire international (FMI) a relevé cette semaine ses prévisions pour la croissance économique chinoise en 2017 et 2018, pointant une meilleure performance qu'attendu au premier semestre et les politiques de soutien du gouvernement.

Cette salve de bonnes publications intervient opportunément à l'approche de l'important Congrès quinquennal du Parti communiste chinois (PCC), qui s'ouvre mercredi. Le secrétaire général Xi Jinping devrait se voir renouveler son mandat --et donc de facto sa fonction de président--, tandis que l'équipe dirigeante sera profondément remaniée.

- 'Guerre commerciale' -

Au final, en raison du bond des importations chinoises, l'excédent commercial chinois s'est replié à 28,5 milliards de dollars en septembre, contre 42 milliards en août et près de 47 milliards en juillet. Un chiffre très en deçà des 38 milliards attendus par les analystes.

En revanche, à l'heure où le président américain Donald Trump dénonce volontiers le déséquilibre des échanges entre son pays et le géant asiatique, l'excédent commercial chinois avec les États-Unis a de nouveau gonflé en septembre, dépassant 28 milliards de dollars selon les douanes.

Or, Washington a récemment ouvert une enquête sur les politiques chinoises en termes de propriété intellectuelle, qui s'ajoute à plusieurs enquêtes commerciales susceptibles d'aboutir à des sanctions.

De quoi inquiéter Pékin, qui met en garde contre les dangers d'une "guerre commerciale" dont personne "ne sortirait vainqueur".

Le président chinois Xi Jinping à Xiamen (sud-est de la Chine), le 4 septembre 2017
Le président chinois Xi Jinping à Xiamen (sud-est de la Chine), le 4 septembre 2017 ( FRED DUFOUR / POOL/AFP/Archives )

Le sujet devrait être largement abordé lors de la première visite du président américain en Chine courant novembre --tout comme l'épineux dossier du nucléaire nord-coréen.

La Chine dit appliquer strictement les nouveaux trains de sanctions internationales adoptées contre Pyongyang par le Conseil de sécurité de l'ONU et a annoncé courant septembre limiter ses livraisons de produits pétroliers.

En septembre, les importations chinoises en provenance de Corée du Nord ont chuté de presque 38% sur un an, en recul pour le septième mois consécutif, tandis que les exportations de la Chine vers le régime stalinien diminuaient de 6,7%, selon le porte-parole des Douanes Huang Songping.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/12/2017

Le conseil d'administration de SoLocal Group a pris acte de la démission de Monica Menghini et a décidé, sur proposition du comité des nominations, de coopter Marie-Christine Levet en qualité…

Publié le 15/12/2017

En prévision de son départ de Wendel le 31 décembre prochain, Frédéric Lemoine a présenté sa démission du conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 31 décembre 2017. En…

Publié le 15/12/2017

André François-Poncet remplace Frédéric Lemoine au Conseil d'administration de Bureau Veritas à compter du 1er janvier 2018   Neuilly-sur-Seine, le 15 décembre…

Publié le 15/12/2017

L'objectif d'Immobilière Dassault est de lancer un projet de restructuration de ce bâtiment

Publié le 15/12/2017

Immobilière Dassault a finalisé l'achat d'un immeuble situé au 16 rue de la Paix, Paris 2ème, dont elle avait annoncé avoir signé une promesse le 23 octobre dernier. Il est rappelé que cet…

CONTENUS SPONSORISÉS