Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 727.52 PTS
-
6 734.00
+0.81 %
SBF 120 PTS
5 259.89
-
DAX PTS
15 587.36
-
Dow Jones PTS
35 294.76
+1.09 %
15 146.92
+0.63 %
1.158
-0.15 %

Chine : la croissance menacée par les coupures d'électricité et Evergrande

| Boursier | 260 | Aucun vote sur cette news

Goldman Sachs a réduit ses prévisions de croissance pour la Chine à 7,8% en 2021 (contre 8,2% précédemment), en raison des pénuries d'énergie, qui entraînent des fermetures d'usines et perturbent des "supply chains".

Chine : la croissance menacée par les coupures d'électricité et Evergrande
Credits Reuters

La croissance économique chinoise, repartie en trombe après la première vague de coronavirus, est en train de flancher, malgré une demande intérieure et internationale très forte. Des changements réglementaires concernant les normes de pollution et le crédit immobilier, ainsi que des fermetures de sites liées à des résurgences de cas de Covid-19, ont entraîné des perturbations qui ont plombé la reprise.

Dans de nombreuses régions, les coupures d'électricité se multiplient, en raison d'un approvisionnement en charbon insuffisant et d'un durcissement de la réglementation anti-pollution. Depuis l'été, la deuxième économie mondiale a tour à tour subi la fermeture de certains de ses grands ports, puis des coupures de courant qui ont perturbé la production de nombreuses usines, notamment dans le sud, où sont produits en grande quantité automobiles et composants électroniques.

Enfin, le géant immobilier Evergrande, mis en garde cet été par les autorités sur sa dette de plus de 300 milliards de dollars, est au bord de la faillite. Etant donné la taille du groupe, sa restructuration forcée risque de faire ralentir l'ensemble du secteur immobilier, qui compte pour 30% du PIB de la Chine.

Des prévisions de croissance revues en baisse par les grandes banques

Jeudi, la banque d'affaires américaine Goldman Sachs a réduit ses prévisions de croissance pour la Chine à 7,8% en 2021 (contre 8,2% précédemment), en raison des pénuries d'énergie, qui entraînent des fermetures d'usines et perturbent des "supply chains".

De son côté, Morgan Stanley écrivait lundi dans une note à ses clients que "des coupures d'électricité ont eu lieu, le réalignement de la réglementation sur le CO2 s'étant conjugué au boom industriel d'après la pandémie". "La baisse de production, si elle se prolongeait, pourrait amputer la croissance d'un point (de pourcentage) au quatrième trimestre", ont-ils ajouté.

Jeudi, la publication de l'indice d'activité PMI manufacturier de la Chine a illustré l'ampleur des problèmes rencontrés. Cet indicateur est tombé sous la barre des 50 en septembre, à 49,6%, signalant une contraction de l'activité manufacturière, dans un contexte d'aggravation de la crise énergétique. L'indice PMI des services a en revanche rebondi (53,2 pour l'indice non-manufacturier CFLP) grâce à la levée des restrictions liées au Covid-19.

Pékin prêt à acheter l'énergie "à tout prix" ?

Selon 'Bloomberg' jeudi, Pékin aurait donné l'ordre à ses entreprises d'énergie contrôlées par l'Etat de faire en sorte de sécuriser" à tout prix" leurs approvisionnements en énergie afin de franchir l'hiver sans pénuries. Compte-tenu des limitations imposées sur le charbon en Chine, cette décision pourrait accroître la demande chinoise de pétrole et de gaz ces prochains mois.

Les problèmes de production des usines chinoises ont aussi des répercussions sur l'économie mondiale, la Chine étant toujours l'"usine du monde". Ainsi, le quotidien japonais 'Nikkei' soulignait en début de semaine qu'Apple et Tesla seraient confrontés à la suspension de la production de certains fournisseurs dans leurs usines chinoises.

De nombreuses autres entreprises étrangères seraient affectées par les arrêts de production dont les fabricants de puces Intel, Nvidia, Qualcomm, NXP, Infineon ou ASE Tech Holding, dont dépendent de nombreuses industries, à commencer par l'automobile.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2021

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe Lucibel au 1er semestre 2021 s'élève à 5...

Publié le 15/10/2021

La Société ETABLISSEMENTS FAUVET GIREL informe ses actionnaires que la société STE PARISIENNE DE CONSTRUCTION ET DE LOCATION (SPACLO), détenant 91,47%...

Publié le 15/10/2021

Après un gain de près de 3% en début de séance, le titre Moderna a replongé vendredi de plus de 3% à Wall Street.

Publié le 15/10/2021

L'Assemblée Générale mixte des actionnaires, réunie ce jour, a approuvé conformément aux dispositions de l'article L...

Publié le 15/10/2021

Le Conseil d'Administration du groupe Air Liquide, dans sa séance du 29 septembre 2021, a constaté que, du 1er janvier 2021 au 31 août 2021, 279 134...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne