5 413.30 PTS
+0.00 %
5 370.00
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 317.12
-
DAX PTS
12 422.30
-
Dowjones PTS
24 083.83
+0.25 %
6 513.94
+0.00 %
Nikkei PTS
22 308.12
+0.42 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Chine: Ford, en coentreprise, promet 650 millions EUR pour la voiture électrique

| AFP | 168 | Aucun vote sur cette news
Logo Ford le 27 juillet 2015 à Colma, en Californie
Logo Ford le 27 juillet 2015 à Colma, en Californie ( JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Le constructeur américain Ford a annoncé mercredi l'établissement d'une coentreprise avec le chinois Zotye Auto, et un investissement conjoint de 650 millions d'euros pour produire des voitures électriques sur le premier marché automobile mondial.

Leur joint-venture, dont ils contrôlent chacun la moitié, construira une usine dans la province du Zhejiang (est) et investira 5 milliards de yuans pour concevoir, fabriquer et commercialiser des modèles de voitures individuelles entièrement électriques, ont précisé les deux groupes dans un communiqué.

Cette alliance avait été évoquée dès août, mais a fait mercredi l'objet d'un accord définitif, signé à Pékin par des dirigeants des deux entreprises le jour même où le président américain Donald Trump entamait sa première visite en Chine.

Cette coentreprise, la troisième conclue par Ford dans le pays, "introduira une gamme de petits véhicules électriques sous une nouvelle marque", s'est réjoui Peter Fleet, président de Ford pour l'Asie-Pacifique, cité dans le communiqué.

Les constructeurs automobiles en Chine seront soumis à partir de 2019 à d'ambitieux quotas de "véhicules propres", calculés selon un système complexe de crédits.

Cette perspective a électrisé le secteur, l'équation apparaissant très compliquée pour certains groupes, comme le géant allemand Volkswagen, dont les voitures électriques ou hybrides ne constituent encore qu'une portion congrue des ventes.

Du coup, les constructeurs se précipitent pour forger de nouveaux partenariats avec des groupes chinois -- une obligation réglementaire -- afin de doper leur production de véhicules verts dans le pays, un marché crucial.

Or, à en croire Ford, Zotye Auto, constructeur relativement petit, est "un pionnier sur le segment de l'électrique", avec une hausse de 14% de ses ventes de véhicules entièrement électriques sur les dix premiers mois de l'année (22.500 unités).

Volkswagen s'est pour sa part associé au groupe public JAC, tandis que son compatriote Daimler a choisi le constructeur chinois BYD, l'expert national de la voiture électrique. De son côté, le français Renault avait créé cet été avec son partenaire local Dongfeng une nouvelle coentreprise dédiée à l'électrique.

Ford s'est fixé pour objectif de commercialiser début 2018 en Chine son premier véhicule hybride, et assure que 70% de ses modèles seront disponibles d'ici 2025 avec l'électrification en option.

Le groupe possède déjà des joint-ventures avec les constructeurs Changan et Jiangling Motors, avec lesquels il intensifiera également les coopérations sur le développement de véhicules propres.

Dans un entretien à Bloomberg TV, Peter Fleet a assuré qu'il retrouvera jeudi Donald Trump et le président chinois Xi Jinping, lors d'une rencontre où une salve d'accords commerciaux sont attendus.

Selon Bloomberg, Ford devrait pour sa part confirmer des exportations de 10 milliards de dollars des Etats-Unis vers la Chine sur les trois prochaines années, incluant des voitures et composants pour ses marques Ford et Lincoln.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

GenSight Biologics, société biopharmaceutique dédiée à la découverte et au développement de thérapies géniques innovantes pour le traitement des...

Publié le 26/04/2018

La période d`acceptation de l`offre débute ce 26 avril et se clôture le 31 mai 2018