En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-0.15 %
4 836.00
-0.19 %
SBF 120 PTS
3 859.34
-0.23 %
DAX PTS
11 071.54
-0.17 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.18 %
1.138
+0.17 %

Chine et Etats-Unis vont causer commerce à Pékin

| Boursier | 284 | Aucun vote sur cette news

La rencontre est prévue dès le début de semaine prochaine

Chine et Etats-Unis vont causer commerce à Pékin
Credits Reuters

Quoi de mieux que des négociations commerciales au plus haut niveau pour redonner un peu de tonus à des marchés boursiers outrageusement déprimés ? Wall Street est ainsi attendu en vive hausse, alors que les places européennes se redressent ce vendredi, dans l'attente de nouvelles négociations commerciales entre les USA et la Chine. Les échanges auront lieu à Pékin les 7 et 8 janvier. Après une année 2018 marquée par l'escalade des menaces commerciales et des sanctions réciproques, Washington et Pékin vont donc tenter de renouer le dialogue, dans cette période de trêve.

Discussions 'positives et constructives' espérées

Une équipe américaine menée par le représentant adjoint du commerce des États-Unis, Jeffrey Gerrish, se rendra donc à Pékin pour mener des discussions espérées 'positives et constructives' avec des intervenants chinois. C'est du moins ce qu'affirme le ministère chinois au Commerce dans un communiqué. Les dates ont été confirmées ce jour. Les détails des discussions ne sont cependant pas connus.

Arrêt des hostilités

Rappelons que les Etats-Unis et la Chine ont accepté une trêve commerciale, lors du sommet argentin de Buenos Aires en fin d'année dernière. Ce cessez-le-feu, intervenant après une guerre commerciale féroce durant laquelle USA et Chine s'étaient imposés des prélèvements douaniers supplémentaires et réciproques sur des dizaines de milliards de produits, a débuté le 1er décembre 2018 et doit durer 90 jours, le temps pour l'administration Trump et celle de Xi Jinping de conclure enfin un accord global. Durant cette période de trêve, aucun nouveau prélèvement douanier ne devrait être imposé...

Évidemment, si aucun accord n'est trouvé avant le mois de mars, les deux pays risquent de reprendre les hostilités. Les Etats-Unis pourraient ainsi mettre en application de nouvelles hausses de prélèvements imposées aux importations chinoises, et Pékin devrait alors bien évidemment répliquer.

Progrès notables ?

La Chine a fait preuve d'une relative bonne volonté ces dernières semaines, en acceptant par exemple d'importer du riz américain, ou en assurant de son engagement en matière de propriété intellectuelle et de sa volonté de favoriser l'investissement étranger. Donald Trump a affirmé de son côté que les discussions progressaient bien vers un accord, mais on sait à quel point le Président américain peut rapidement changer de discours.

"Je viens juste d'avoir une longue et très bonne conversation téléphonique avec le Président Xi de Chine. L'accord avance très bien. S'il est réalisé, il sera très complet et couvrira tous les sujets, domaines et points de litige. Gros progrès en cours!", avait tweeté Trump le 29 décembre. Pékin avait de son côté ouvert fin décembre, pour la toute première fois ,la porte aux importations de riz en provenance des Etat-Unis... Xi espère de son côté un accord mutuellement bénéfique, même si la Maison Blanche presserait toujours la Chine, afin d'obtenir plus de détails sur la manière dont elle pourrait soutenir les exportations américaines ou assouplir ses régulations.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…