5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

China Unicom s'envole en Bourse après avoir confirmé la vente de 9,9 mds EUR de parts

| AFP | 523 | Aucun vote sur cette news
Cette colossale opération est destinée à ouvrir largement le capital du groupe étatique des télécoms, China Unicom, au secteur privé et s'inscrit dans les réformes
Cette colossale opération est destinée à ouvrir largement le capital du groupe étatique des télécoms, China Unicom, au secteur privé et s'inscrit dans les réformes "d'actionnariat mixte" engagées par Pékin ( GREG BAKER / AFP/Archives )

Le numéro deux chinois des télécoms, China Unicom, voyait son titre s'envoler en Bourse lundi après avoir confirmé une levée de 10 milliards d'euros auprès d'investisseurs privés tels que les géants internet Baidu et Alibaba --à l'issue d'une communication brouillone ayant semé la confusion.

Cette colossale opération, destinée à ouvrir largement le capital du groupe étatique au secteur privé, s'inscrit dans les réformes "d'actionnariat mixte" engagées par Pékin pour améliorer la gestion et la rentabilité de certains grands groupes publics, mal administrés et à court de liquidités.

Un premier communiqué annonçant cette levée de fonds avait été mis en ligne mercredi par China Unicom, avant d'être retiré aussitôt, tandis que son titre à la Bourse de Shanghai --où il est suspendu depuis avril-- restait fermé aux échanges.

Ces signaux contradictoires avaient semé le trouble et entretenu des doutes sur le déroulement de l'opération.

Finalement, CUNC, l'entité de China Unicom cotée à Shanghai, a confirmé lundi qu'ella allait bien vendre des participations pour un total de 77,9 milliards de yuans à dix investisseurs, selon un communiqué sur le site de l'opérateur boursier.

Les détails dévoilés la semaine dernière sont dans l'ensemble confirmés, notamment le casting d'acquéreurs comprenant les mastodontes du commerce en ligne Alibaba et JD.com, les géants du web Tencent (messagerie WeChat) et Baidu (le "Google chinois"), ou encore l'assureur China Life.

Une fois la transaction finalisée, les nouveaux investisseurs posséderont au total 35,19% de l'entité shanghaïenne de China Unicom, laquelle restera contrôlée par le groupe étatique.

Une société financière de Tencent s'est associée pour l'occasion à un partenaire étatique pour acquérir 5,33% de CUNC, pour 11 milliards de yuans. Baidu s'emparera de 3,99% pour 7 milliards de yuans.

Dans un communiqué dimanche, le régulateur bancaire a confirmé avoir donné son feu vert, insistant sur le caractère "exceptionnel" de cette levée de fonds.

Rassurés, les investisseurs ont accueilli avec enthousiasme la confirmation de cette "privatisation partielle" d'une ampleur jusqu'alors inégalée, et ont salué la reprise des échanges sur le titre de China Unicom après quelque 4 mois d'interruption.

A la Bourse de Shanghai, l'action CUNC bondissait de 10% lundi après-midi --la hausse quotidienne maximale permise par le régulateur.

A Hong Kong, le titre de China Unicom s'envolait de plus de 8%.

Cet argent frais sera destiné, selon China Unicom, à financer la montée en gamme des actuelles technologies 4G déployées par l'opérateur et le développement des futurs réseaux 5G du groupe.

L'opération illustre également la douloureuse réforme structurelle des entreprises publiques chinoises, sous forte pression pour se désendetter.

L'endettement net de China Unicom a gonflé de 20% sur les cinq dernières années pour dépasser les 19 milliards d'euros, en raison de l'expansion de réseaux télécoms onéreux... des équipements dont pourraient profiter les géants privés du high-tech.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS