En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 468.28 PTS
-3.8 %
5 465.50
-3.8 %
SBF 120 PTS
4 342.60
-3.7 %
DAX PTS
12 320.36
-3.56 %
Dow Jones PTS
26 581.82
-1.39 %
8 635.58
-2.68 %

Chez Apple, la fouille des sacs doit se faire sur le temps de travail (jugement)

| AFP | 1025 | Aucun vote sur cette news
La Cour suprême de Californie a jugé jeudi que si Apple souhaitait fouiller les effets personnels de ses employés pour éviter les vols, la firme technologique devait le faire sur leur temps de travail et donc les rémunérer à ce titre
La Cour suprême de Californie a jugé jeudi que si Apple souhaitait fouiller les effets personnels de ses employés pour éviter les vols, la firme technologique devait le faire sur leur temps de travail et donc les rémunérer à ce titre ( Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives )

La Cour suprême de Californie a jugé jeudi que si Apple souhaitait fouiller les effets personnels de ses employés pour éviter les vols, la firme devait le faire sur leur temps de travail et donc les rémunérer à ce titre.

Cette décision signifie qu'Apple devra payer des millions de dollars aux quelque 12.000 personnes payées à l'heure dans ses magasins californiens concernés par cette procédure de fouille des sacs et appareils électroniques.

D'après les documents soumis au tribunal, les salariés d'Apple doivent signaler à la pointeuse la fin de leur service avant de se soumettre à cette fouille, qui peut prendre de cinq à vingt minutes.

Certains jours d'affluence, ce processus peut toutefois atteindre jusqu'à 45 minutes, affirment des employés.

En première instance, les magistrats avaient jugé en faveur d'Apple, estimant que le temps d'attente pour ces fouilles à la sortie ne pouvait pas être assimilé à "du temps de travail" selon la loi californienne.

Quant aux employés qui ne veulent pas se plier aux fouilles, ils s'exposent à des sanctions disciplinaires, voire à un licenciement, Apple arguant du fait qu'ils ont toujours la liberté de se présenter au travail sans sac et sans iPhone s'ils veulent éviter la fouille.

La Cour suprême a balayé cet argument en soulignant "l'ironie et l'incohérence" du fabricant de téléphones mobiles. Ces appareils "font désormais à ce point partie intégrante de notre vie quotidienne que le fameux visiteur venu de Mars pourrait conclure qu'ils constituent un élément essentiel de l'anatomie humaine", écrivent les juges.

Sollicités par l'AFP, les responsables d'Apple n'avaient pas réagi jeudi à la mi-journée.

En 2018 déjà, la Cour suprême de Californie avait jugé que les employés de la chaîne Starbucks devaient être rémunérés pour le temps passé à fermer leur magasin, processus dont les étapes très codifiées peuvent durer plusieurs minutes après la fin du service.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/02/2020

Renault Retail Group (RRG) a présenté jeudi en Comité Social et Economique Central son projet d’évolution de périmètre en France à horizon 2024. En France, le projet comporte la cession de 10…

Publié le 27/02/2020

La baisse des valeurs bancaires s’accélère en Europe dans le sillage du repli du rendement des emprunts d'Etat allemand. Ces derniers étant considérés comme des valeurs refuges, ils sont…

Publié le 27/02/2020

Best Buy a publié un résultat net en hausse de 1,4% à 745 millions de dollars au quatrième trimestre de son exercice 2019, soit 2,84 dollars par action, contre 735 millions de dollars, ou 2,69…

Publié le 27/02/2020

Signature d'un accord relatif à l'accompagnement des salariés du secteur caisse dans le cadre de l'évolution des métiers du service clients ...

Publié le 27/02/2020

Les enseignes Géant Casino et Casino Supermarchés annoncent ce jour la signature d'un accord relatif à l'accompagnement des salariés du secteur caisse dans le cadre de l'évolution des métiers du…