En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 116.79 PTS
-0.55 %
5 097.50
-0.90 %
SBF 120 PTS
4 103.77
-0.48 %
DAX PTS
11 589.21
-1.07 %
Dowjones PTS
25 379.45
-1.27 %
7 116.09
-2.23 %
1.145
-0.00 %

Chantier naval: les résultats de Hyundai vont s'effondrer, le titre décroche

| AFP | 554 | Aucun vote sur cette news
Le chantier naval de Hyundai Heavy Industries à Ulsan, le 06 mai 2005
Le chantier naval de Hyundai Heavy Industries à Ulsan, le 06 mai 2005 ( KIM JAE-HWAN / AFP/Archives )

L'action du sud-coréen Hyundai Heavy Industries, premier chantier naval au monde, a décroché mercredi de quasiment 30%, au lendemain de l'annonce d'un effondrement attendu de ses résultats et d'une vaste émission de titres pour renflouer ses caisses.

L'entreprise sud-coréenne a connu des difficultés au cours de ces dernières années, le secteur de la construction navale pâtissant des surcapacités qui ont lesté acteurs traditionnels et nouveaux venus.

Hyundai Heavy Industries doit, à l'instar de ses concurrents sud-coréens des "Big Three" Daewoo et Samsung, faire face à une agressive concurrence de nouvelles entreprises chinoises.

Dans ce contexte, le groupe a annoncé mardi un projet visant à lever 1.300 milliards de wons (1,01 milliard d'euros) au travers de l'émission de nouveaux titres, ce qui diluera la valeur de l'action. Il compte également faire entrer en Bourse l'année prochaine sa filiale de raffinage Hyundai Oilbank.

Hyundai Heavy Industries a également dit mardi s'attendre à dégager cette année un chiffre d'affaires de 15.300 milliards de wons contre 39.300 milliards l'an passé. Pour 2018, le groupe prévoit déjà que les ventes vont tomber à 13.600 milliards de wons.

Il prévoit en outre un bénéfice opérationnel de 46,9 milliards de wons en 2017 contre 1.600 milliards l'an passé. D'où les inquiétudes sur l'état de ses finances.

Cette nouvelle a fait chuter de 29% le cours de l'action Hyundai mercredi, proche de la limite quotidienne de 30%. L'action a terminé à 97.000 wons. Le titre de la filiale Hyundai Mipo Dockyard a perdu de son côté 19%.

Hyundai Heavy a précisé que les fonds dégagés par l'ouverture de capital et l'entrée en Bourse de sa filiale de raffinage allaient être utilisés pour couvrir ses coûts et pour la recherche et développement.

- Pertes 'inévitables' -

Sur un chantier naval de Daewoo Shipbuilding & Marine, le 3 décembre 2014 à Okpo, à environ 60 km au sud de Busan
Sur un chantier naval de Daewoo Shipbuilding & Marine, le 3 décembre 2014 à Okpo, à environ 60 km au sud de Busan ( ED JONES / AFP/Archives )

Les "trois grands" de la construction navale sud-coréenne, Hyundai Heavy Industries, Samsung Heavy Industries et Daewoo ont dominé pendant plus de 10 ans le marché mondial de la construction navale, industrie emblématique de la quatrième économie d'Asie.

Mais depuis 2016, ils ont été contraints par la crise de supprimer des milliers d'emplois et de se débarrasser d'actifs pour rester à flot, la chute des prix du pétrole et le ralentissement économique mondial ayant entraîné la réduction de la demande de pétroliers et de porte-conteneurs.

Les surcapacités, les rivalités régionales et l'émergence de chantiers navals chinois meilleur marché ont également provoqué une réduction des marges bénéficiaires.

Daewoo Shipbuilding & Marine a évité de justesse l'effondrement cette année grâce à une bouée de sauvetage de quelque 2,6 milliards de dollars provenant d'organismes prêteurs de l'Etat.

Les chiffres annoncés mardi par Hyundai laissent entendre que l'entreprise a enregistré une perte d'exploitation d'au moins 361 milliards de wons au quatrième trimestre, a calculé Hwang Eo-Yeon, analyste de la construction naval chez Shinhan Investment, basé à Séoul.

"L'annonce sombre de Hyundai, en plus de mauvaises nouvelles en provenance de Samsung, va détériorer la confiance des investisseurs envers l'industrie pendant un moment", a estimé M. Hwang, réduisant les perspectives de Huyndai de "acheter" à "neutre".

Pour Yoo Seung-Woo, analyste chez SK Securities, la hausse des prix mondiaux des tôles d'acier - un élément clé de la construction navale - a porté un coup dur à une industrie souffrant du ralentissement des commandes, et les pertes enregistrées par le secteur étaient "inévitables".

Plus tôt ce mois-ci, Samsung avait indiqué que la récente hausse du prix des tôles d'acier était responsable de la baisse des marges bénéficiaires.

"La dernière annonce de Hyundai a confirmé les inquiétudes croissantes des investisseurs", a souligné M. Yoo: il sera "inévitable pour Hyundai d'afficher des pertes d'exploitation tout au long de l'année prochaine".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

A l'occasion de l'acquisition, Infologic-Santé a changé de dénomination sociale et s'appelle désormais Dedalus C&G...

Publié le 18/10/2018

La livraison des premiers logements et espaces publics est prévue au 1er trimestre 2021...

Publié le 18/10/2018

La nouvelle offre commune s'appuiera sur la plateforme Moovapps, adaptée aux spécificités métier de Fives dans le cadre du programme Your Platform de Visiativ....

Publié le 18/10/2018

Le montant de l'investissement total s'élève à 41 ME...

Publié le 18/10/2018

L'objet de cette joint-venture est de développer et commercialiser une plateforme phygitale communautaire...