En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 160.52 PTS
-0.15 %
5 156.00
-0.18 %
SBF 120 PTS
4 091.09
-0.23 %
DAX PTS
11 297.24
-0.02 %
Dowjones PTS
25 848.95
-0.13 %
7 059.49
+0.06 %
1.133
+0.20 %

CGT et "gilets jaunes" manifestent main dans la main contre Macron

| AFP | 991 | 2.75 par 4 internautes
Un
Un "gilet jaune" s'adresse aux policiers le 5 février 2019, à Paris jour de manifestation nationale ( GEORGES GOBET / AFP )

Au nom de la "convergence des luttes", plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi partout en France, à l'appel principalement de la CGT mais aussi pour la première fois avec la participation de "gilets jaunes" qui jusqu'à présent avaient regardé les syndicats avec méfiance.

"Aujourd'hui c'est un succès qui en appelle d'autres", s'est réjoui le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, voyant dans la fermeture de la Tour Eiffel pour grève le symbole "d'une journée de réussite".

A Paris où il a défilé, il y avait à ses côté 30.000 personnes selon la CGT, 18.000 selon la préfecture de police, 14.000 selon le cabinet Occurrence, mandaté par un collectif de médias dont l'AFP.

Lors de son dernier cortège dans la capitale le 14 décembre, la CGT avait plus faiblement mobilisé: 15.000 manifestants selon elle, 6.000 pour la police.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez (c) défile à Paris, au côté notamment d'Eric Beynel, co-délégué général de Solidaires (g), le 5 février 2019
Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez (c) défile à Paris, au côté notamment d'Eric Beynel, co-délégué général de Solidaires (g), le 5 février 2019 ( Alain JOCARD / AFP )

Dans les cortèges mardi, les revendications étaient nombreuses: hausse des salaires, justice fiscale, opposition à la réforme du lycée ou à l'augmentation des frais d'inscription des étudiants étrangers, droit de manifester ou défense du service public.

Un
Un "gilet jaune" durant la manifestation avec la CGT à Paris, le 5 février 2019 ( Alain JOCARD / AFP )

A Marseille, 5.200 personnes, selon la police, ont manifesté entre le Vieux-Port et la gare Saint-Charles. Si la CGT dominait très largement, plusieurs centaines de "gilets jaunes" étaient présents en milieu de cortège.

"Nos revendications sont identiques. Il faut être tous ensemble", témoignait Brigitte, retraitée qui perçoit une pension de 680 euros. Elle a rejoint les "gilets jaunes" à Fos-sur-Mer. "Il arrive un moment où toutes les luttes se rejoignent. Sans convergence avec les partis et les syndicats, on n'arrivera à rien", estime-t-elle.

A Lyon, parmi les 4.300 manifestants selon la préfecture, environ 500 "gilets jaunes". "Cela fait trois mois qu'on est dehors et il faut aller plus loin alors on fait un pas: les syndicats ont appelé, on est là, maintenant on verra quand on appellera s'ils répondent", constate l'un d'eux, Fabrice.

Parmi les autres cortèges en régions, on recensait selon la police environ 8.500 personnes à Toulouse, 2.500 à Caen, 2.300 à Lille et Clermont-Ferrand, 2.200 au Havre, 1.500 à Strasbourg, 1.400 à Nîmes, 1.300 à Tours, 500 à Rennes...

"Gilets jaunes" lors de la manifestation du 5 février 2019 à Paris ( Alain JOCARD / AFP )

Dans l'ensemble, les manifestations se sont déroulées dans le calme même si à Bordeaux quelques poubelles ont été incendiées et des boutiques taguées.

La circulation a été perturbée par plusieurs manifestations CGT et "gilets jaunes" sur des ronds-points ou sur des routes en Normandie ou dans le Gard, des régions fortement mobilisées depuis le début du mouvement.

"Liberté de manifester"

Des préavis de grève avaient été déposés dans la fonction publique, à la RATP, à la SNCF ou Radio France. Selon le ministère de l'Éducation nationale, environ 5% des enseignants étaient en grève.

En tête du cortège parisien, Philippe Martinez s'est réjoui de voir "beaucoup de +gilets jaunes+. Les revendications communes, on les a, elles sont sociales. A part la couleur des gilets je ne vois pas beaucoup de différences".

Un manifestant casse une vitrine de banque à Paris lors de la manifestation des
Un manifestant casse une vitrine de banque à Paris lors de la manifestation des "gilets jaunes" et de la CGT le 5 février 2019 ( Alain JOCARD / AFP )

En novembre pourtant, il avait refusé tout lien avec le mouvement des "gilets jaunes" à cause de son discours anti-fiscal et des risques de récupération par l'extrême droite. Il a révisé son discours lorsque les revendications des "gilets jaunes" se sont élargies à la hausse du Smic, la "justice fiscale" ou davantage de services publics.

"Au début, il y a eu de la méfiance de part et d'autre. Petit à petit, la convergence se fait", s'est réjouie auprès de l'AFP Aurélie Trouvé, porte-parole d'Attac, également de la partie, de même que Solidaires, le NPA, le PCF, la France insoumise et des organisations de jeunesse comme l'Unef et l'UNL.

Des syndicats de Force ouvrière étaient aussi présents, même si leur confédération n'a pas appelé à rejoindre le mouvement.

Après des hésitations, la CFDT s'est finalement désistée, son numéro un Laurent Berger qualifiant les revendications de mardi de "liste à la Prévert". Contrairement à la CGT, il préfère participer au grand débat proposé par l'exécutif.

Le Premier ministre recevra mercredi les partenaires sociaux pour faire le point sur le grand débat.

Outre les revendications sociales, certains entendaient défendre "la liberté de manifester". Hasard du calendrier, mardi a été votée la loi "anticasseurs", donnant la possibilité aux préfets de prononcer des interdictions de manifester, un dispositif vivement critiqué par les syndicats.

La CGT prévoit une nouvelle journée nationale à la mi-mars.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 2.75
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/02/2019

Implanté à Grenoble...

Publié le 11/02/2019

Basée à Calgary, en Alberta, au Canada...

Publié le 11/02/2019

Franchisé Burger King Et Pizza Hut Basé À Toronto

Publié le 10/02/2019

Capture réalisée à partir d'une vidéo de l'AFP TV montrant des "street-medics" portant secours à un "gilet jaune" (caché) qui vient d'avoir la main arrachée par une grenade lancée par des…

Publié le 10/02/2019

Un manifestant renvoit une grenade lacrymogène lors de la 13e manifestation des "gilets jaunes" à Paris le 9 février 2019 ( Zakaria ABDELKAFI / AFP )Le manifestant qui a eu une main arrachée…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2019

AIR FRANCE-KLML'avionneur publiera ses résultats annuelsCOVIVIOLa foncière publiera (après Bourse) ses résultats annuelsERAMETLe groupe minier publiera (après Bourse) ses résultats annuelsFNAC…

Publié le 19/02/2019

14h30 aux Etats-UnisMises en chantier, permis de construire de janvier20h00 aux Etats-UnisCompte rendu de la réunion du FOMC des 29 et 30 janviersource : AOF

Publié le 19/02/2019

Retour en arrière

Publié le 19/02/2019

Amaravati...

Publié le 19/02/2019

Le Conseil d'administration d'Air France KLM aurait voté en faveur du renouvellement du mandat de Pieter Elbers à la tête de KLM...