Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
0. %

Cession du site Smart à Ineos: l'Etat "sera vigilant" sur la pérennité des emplois, selon la ministre

| AFP | 253 | 5 par 2 internautes
Une ligne d'assemblage de Smart à Hambach, le 11 décembre 2012
Une ligne d'assemblage de Smart à Hambach, le 11 décembre 2012 ( JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP/Archives )

La ministre déléguée à l'industrie, Agnès Pannier-Runacher, a insisté jeudi sur la vigilance de l'Etat quant à la "pérennité des emplois" du site Smart d'Hambach, racheté en décembre par Ineos, au cours d'une cérémonie symbolique de passation du site entre les deux industriels.

"Le gouvernement sera vigilant pour que les engagements qui ont été pris permettent la pérennité des emplois industriels", a déclaré la ministre déléguée, entourée des dirigeants des deux groupes.

L'ensemble des emplois chez Daimler (propriétaire de Smart) et certains partenaires, soit 1.300 personnes, doivent être transférés chez Ineos. Selon la ministre, 90 millions d'euros ont été provisionnés au cas où les volumes de production "ne seraient pas au rendez-vous", en raison du contexte économique dégradé induit par la crise sanitaire.

"En accord avec Daimler et Ineos, un comité de suivi sera mis en place et rassemblera l'ensemble des parties prenantes pour faire le point sur l'activité qui reste confiée par Daimler sur le site, ainsi que la montée en charge des projets du Grenadier" d'Ineos, a-t-elle ajouté.

Ce comité se réunira une première fois au premier semestre de cette année, puis deux fois par an jusqu'en 2024, année jusqu'à laquelle Daimler s'est engagé à poursuivre l'achat des Smart électriques produites sur le site ainsi que des faces avant du nouveau SUV électrique Mercedes, afin de maintenir un certain niveau d'activité.

"Mercedes-Benz restera un partenaire important et contribuera aux succès futurs du site d'Hambach", a assuré Jorg Burzer, membre du directoire de Mercedes-Benz, au sein du groupe Daimler.

Les dirigeants d'Ineos ont eux affirmé leur ambition de transformer l'usine dans les prochains mois afin de rendre possible la production du premier véhicule du groupe, le 4x4 Grenadier aux dimensions autrement plus imposantes que la Smart, avec pour objectif une commercialisation dès 2022, et une production annuelle de 30.000 à 35.000 exemplaires.

"2021 est une année très importante pour nous, car nous nous dirigeons vers le lancement de notre véhicule, et disposer d'un site comme ici à Hambach nous donne les moyens de concrétiser nos espoirs", a déclaré Dirk Heilmann, le PDG de la branche Ineos Automotive.

"On a fermé un livre, on en ouvre un nouveau, mais on a transféré l'ensemble des emplois. C'était une étape très importante, et on a réussi à la faire, donc c'est très positif", a souligné auprès de l'AFP Emmanuel Benner, délégué syndical CFTC et secrétaire adjoint du CSE. "L'étape suivante, c'est faire en sorte que l'ensemble des salariés et des partenaires continuent à travailler ici, et pour cela il va falloir sortir un Grenadier qui tienne la route et qui soit commercialisable".

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne