5 361.31 PTS
-0.03 %
5 360.00
-0.06 %
SBF 120 PTS
4 282.39
-0.05 %
DAX PTS
13 009.73
+0.05 %
Dowjones PTS
22 956.96
+0.37 %
6 114.53
+0.36 %
Nikkei PTS
21 336.12
+0.38 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Cartel: le gendarme allemand des marchés enquête sur VW et Daimler

| AFP | 201 | Aucun vote sur cette news
Pour les géants Volkswagen et Daimler, l'addition pourrait se monter en milliards d'euors.
Pour les géants Volkswagen et Daimler, l'addition pourrait se monter en milliards d'euors. ( JOHN MACDOUGALL / AFP/Archives )

Le superviseur allemand des marchés financiers (Bafin) a indiqué lundi avoir lancé une enquête formelle visant Daimler et Volkswagen sur une possible infraction aux règles de communication avec les investisseurs, en lien avec les soupçons de cartel automobile.

Le Bafin "cherche à savoir chez Volkswagen et Daimler si l'obligation d'informer le marché a été respectée à la suite de leur auto-dénonciation présumée" pour avoir participé à un cartel, a déclaré à l'AFP une porte-parole de l'autorité, confirmant des informations du journal allemand Handelsblatt.

Cette nouvelle intervient alors que la Commission européenne a déjà lancé sa propre enquête à partir de récentes informations de presse alléguant l'existence d'une alliance entre cinq constructeurs automobiles allemands - Volkswagen, Audi et Porsche, trois marques appartenant au groupe Volkswagen, mais aussi BMW et Daimler - sur différents sujets et notamment sur les techniques de filtrage des émissions polluantes dans les voitures diesel. Il s'agit de déterminer la légalité on non de ces discussions.

Les sociétés cotées ont l'obligation de transmettre au marché, via un communiqué dit "ad hoc", toute information susceptible d'avoir un effet sur leur cours de Bourse et ce, sans tarder.

Le superviseur des marchés en Allemagne enquête sur VW et Daimler même si ces derniers n'ont pour l'instant pas confirmé s'être dénoncés auprès des autorités de la concurrence. Il ne s'intéresse pas pour l'heure à BMW, qui n'est pas cité par la presse allemande comme s'étant dénoncé.

Le Bafin a renforcé considérablement depuis juillet 2016 son régime d'amendes envers les sociétés pour les infractions à l'obligation d'information ad hoc. De quelques millions d'euros auparavant, l'amende maximale peut désormais aller jusqu'à 5% du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Pour les géants Volkswagen et Daimler, l'addition pourrait le cas échéant se monter en milliards d'euros. "Nous ne savons pas encore si les faits supposés sont à rattacher à l'ancien ou au nouveau régime de sanction", a nuancé la porte-parole du Bafin.

Deutsche Bank a dû récemment régler la somme de 550.000 euros au gendarme des marchés en raison d'une infraction aux règles ad-hoc relevant encore de l'ancien régime de sanction.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2017

Theraclion est logiquement sous pression (-14,6% à 4,4 euros) après l'annonce d'une levée de fonds de 4,2 millions d'euros dans le cadre d'un...

Publié le 17/10/2017

Arrivé en 1996 à la tête de Danone, l’entreprise fondée par son père, Antoine, Franck Riboud s’apprête à en quitter la présidence, 20 mois avant l’échéance de son mandat, révèle Le…

Publié le 17/10/2017

Richemont cède 0,17% à 88,20 francs suisses après la publication inattendue de ses résultats semestriels préliminaires. Selon les règles de la Bourse suisse, une société doit avertir le…

Publié le 17/10/2017

Gecina et Eurosic annoncent que l'Autorité des marchés financiers a fait connaître dans son avis publié le 17 octobre 2017 les résultats définitifs de...

Publié le 17/10/2017

Prise de contrôle du programme canadien

CONTENUS SPONSORISÉS