En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 489.50 PTS
+0.70 %
5 490.5
+0.66 %
SBF 120 PTS
4 393.15
+0.62 %
DAX PTS
12 395.71
+0.56 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.00 %
7 569.03
+0.00 %
1.174
-0.25 %

Carney: le bitcoin "a échoué" à s'imposer comme monnaie

| AFP | 412 | Aucun vote sur cette news
Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a estimé que le bitcoin avait échoué à s'imposer comme monnaie
Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a estimé que le bitcoin avait échoué à s'imposer comme monnaie ( Karen BLEIER / AFP/Archives )

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, a estimé que le bitcoin avait échoué à s'imposer comme monnaie, alors que les autorités financières et les gouvernements multiplient les avertissements contre cet actif non régulé.

"Il a plutôt échoué jusqu'à présent concernant (...) les fonctions traditionnelles de la monnaie", a déclaré M. Carney, lors d'un échange avec des étudiants lundi soir à la Regent's University à Londres rapporté par l'agence Bloomberg.

"Ce n'est pas une réserve de valeur parce qu'il part dans tous les sens" et "personne ne l'utilise comme moyen d'échange", selon le gouverneur.

M. Carney faisait référence à deux fonctions essentielles d'une monnaie, à savoir la réserve de valeur qui correspond à la certitude que la devise va rester à peu près stable, ainsi que le moyen d'échange qui garantit la capacité à acheter et vendre des biens.

La troisième fonction d'une monnaie est l'unité de compte, qui permet d'attribuer un prix à un bien.

Le bitcoin fait preuve d'une grande volatilité au point qu'il peut gagner ou perdre des centaines de dollars en l'espace de quelques dizaines de minutes. Il évolue à l'heure actuelle autour de 11.500 dollars, après avoir chuté sous 6.000 dollars début février alors qu'il s'était approché des 20.000 dollars en décembre.

Les monnaies virtuelles, qui permettent d'effectuer des transactions internationales parfaitement anonymes, sont en outre accusées de servir d'outil de blanchiment pour des réseaux criminels.

Le gouvernement britannique avait de son côté appelé fin janvier à réguler le bitcoin rapidement, avant qu'il ne finisse par représenter une vraie menace pour le système financier.

Le sujet sera abordé au prochain G20 Finances en mars, où les ministres français et allemand des Finances vont présenter des propositions communes sur la régulation des cryptomonnaies.

Dans une étude publiée mardi, l'agence de notation Standard and Poor's estime quant à elle que les cryptomonnaies sont avant tout des outils de spéculation et qu'elles n'ont pas la capacité de menacer la stabilité financière mondiale au cas où leur valeur s'effondrerait.

Pour l'agence, ces actifs ne pourront prospérer auprès des investisseurs professionnels que s'ils sont régulés au niveau mondial.

En attendant, tout soubresaut des cryptomonnaies affecterait pour l'heure principalement les investisseurs particuliers, alors que l'exposition des grandes banques reste limitée, note Standard and Poor's.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/09/2018

McDonald’s a annoncé une augmentation de 15% de son dividende trimestriel à 1,16 dollar par action, contre 1,01 dollar précédemment. Ainsi, le géant du fast-food distribuera près de 900…

Publié le 21/09/2018

Ça se complique pour Engie en Belgique...

Publié le 21/09/2018

La Première ministre britannique Theresa May, le 20 septembre 2018 à Salzbourg, en Autriche ( Christof STACHE / APA/AFP )La Première ministre britannique Theresa May a été "humiliée" par les…

Publié le 21/09/2018

Des jeunes Yéménites dans une salle de classe à Taëz dans le sud-ouest du Yémen en guerre le 16 septembre 2018, date de la rentrée scolaire ( Ahmad AL-BASHA / AFP )Des dizaines de jeunes…

Publié le 21/09/2018

Capture d'écran montrant le journaliste Samim Faramarz de la chaîne afghane ToloNews sur le site d'un attentat suicide, le 5 septembre 2018 à Kaboul, peu avant une seconde explosion qui l'a…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

16,4 millions d'euros garanti sur 5 ans

Publié le 21/09/2018

Laurent-Perrier Tours-sur-Marne, le 21 septembre 2018   Communiqué financier   L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé…

Publié le 21/09/2018

United Natural Foods est attendu en forte baisse à l'ouverture après la publication de résultats trimestriels décevants. Au quatrième trimestre de son exercice fiscal le spécialiste des produits…

Publié le 21/09/2018

Ça se complique pour Engie en Belgique...

Publié le 21/09/2018

Robertet se distingue à la mi-journée, en hausse de % à euros...