En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 380.50
-0.07 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 708.75
+0.03 %
7 303.05
+1.04 %
Nikkei PTS
22 555.43
+1.24 %

Carney: le bitcoin "a échoué" à s'imposer comme monnaie

| AFP | 376 | Aucun vote sur cette news
Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a estimé que le bitcoin avait échoué à s'imposer comme monnaie
Le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney a estimé que le bitcoin avait échoué à s'imposer comme monnaie ( Karen BLEIER / AFP/Archives )

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, a estimé que le bitcoin avait échoué à s'imposer comme monnaie, alors que les autorités financières et les gouvernements multiplient les avertissements contre cet actif non régulé.

"Il a plutôt échoué jusqu'à présent concernant (...) les fonctions traditionnelles de la monnaie", a déclaré M. Carney, lors d'un échange avec des étudiants lundi soir à la Regent's University à Londres rapporté par l'agence Bloomberg.

"Ce n'est pas une réserve de valeur parce qu'il part dans tous les sens" et "personne ne l'utilise comme moyen d'échange", selon le gouverneur.

M. Carney faisait référence à deux fonctions essentielles d'une monnaie, à savoir la réserve de valeur qui correspond à la certitude que la devise va rester à peu près stable, ainsi que le moyen d'échange qui garantit la capacité à acheter et vendre des biens.

La troisième fonction d'une monnaie est l'unité de compte, qui permet d'attribuer un prix à un bien.

Le bitcoin fait preuve d'une grande volatilité au point qu'il peut gagner ou perdre des centaines de dollars en l'espace de quelques dizaines de minutes. Il évolue à l'heure actuelle autour de 11.500 dollars, après avoir chuté sous 6.000 dollars début février alors qu'il s'était approché des 20.000 dollars en décembre.

Les monnaies virtuelles, qui permettent d'effectuer des transactions internationales parfaitement anonymes, sont en outre accusées de servir d'outil de blanchiment pour des réseaux criminels.

Le gouvernement britannique avait de son côté appelé fin janvier à réguler le bitcoin rapidement, avant qu'il ne finisse par représenter une vraie menace pour le système financier.

Le sujet sera abordé au prochain G20 Finances en mars, où les ministres français et allemand des Finances vont présenter des propositions communes sur la régulation des cryptomonnaies.

Dans une étude publiée mardi, l'agence de notation Standard and Poor's estime quant à elle que les cryptomonnaies sont avant tout des outils de spéculation et qu'elles n'ont pas la capacité de menacer la stabilité financière mondiale au cas où leur valeur s'effondrerait.

Pour l'agence, ces actifs ne pourront prospérer auprès des investisseurs professionnels que s'ils sont régulés au niveau mondial.

En attendant, tout soubresaut des cryptomonnaies affecterait pour l'heure principalement les investisseurs particuliers, alors que l'exposition des grandes banques reste limitée, note Standard and Poor's.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/06/2018

Les premières dates de grève concerneront la première semaine de juillet et seront annoncées fin juin ( JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives )La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la…

Publié le 20/06/2018

Des plants et graines de ricin, photographiées le 14 juin 2018 au jardin botanique de l'Université de la Ruhr, à Bochum (ouest de l'Allemagne) ( Bernd Thissen / dpa/AFP/Archives )Les…

Publié le 20/06/2018

Grâce à l'effet volume conjugué à une bonne maîtrise des marges

Publié le 20/06/2018

Altice Europe, via ses filiales Altice France et Portugal Telecom, a trouvé des accords avec KKR, Morgan Stanley Infrastructure Partners et Horizon Equity Partners afin de leur céder une partie de…

Publié le 20/06/2018

Le Conseil d'Administration d'Eiffage, réuni le 20 juin 2018, a décidé, sur autorisation de l'Assemblée générale du 25 avril 2018 dans sa neuvième résolution à caractère extraordinaire, de…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Voir infographie et version PDF en pièce jointe. Rueil-Malmaison, le 20 juin 2018   Spiecapag, filiale de VINCI, remporte un important contrat sur  le projet de gazoduc…

Publié le 20/06/2018

Le groupe Eiffage précise qu'il est entré en négociation exclusive avec la holding du groupe Migné en vue de l'acquisition de ses carrières et...

Publié le 20/06/2018

Après avoir obtenu les autorisations nécessaires de la part des autorités compétentes, L’Oréal a finalisé l’acquisition de l’affaire coréenne life-style Nanda Co. Ltd., conformément aux…

Publié le 20/06/2018

Autorisations des autorités compétentes