En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 412.32 PTS
-
5 439.00
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 336.96
+0.00 %
DAX PTS
12 358.74
-
Dowjones PTS
25 187.70
-0.50 %
7 401.17
+0.00 %
1.142
+0.14 %

Buzyn: Le reste à charge zéro ne concernera pas "toutes les lunettes, audioprothèses et prothèses dentaires"

| AFP | 494 | Aucun vote sur cette news
La ministre Agnès Buzyn à la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, 31 octobre 2017
La ministre Agnès Buzyn à la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, 31 octobre 2017 ( Lionel BONAVENTURE / AFP )

Le reste à charge zéro (ou remboursement intégral) promis par le gouvernement ne concernera pas "toutes les lunettes, audioprothèses et prothèses dentaires" mais seulement certaines offres, a rappelé la ministre Agnès Buzyn, dans un entretien publié mardi sur le site du magazine spécialisé Viva.

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis, d'ici à 2022, un reste à charge zéro pour ces trois postes, mal pris en charge par la sécurité sociale.

Un point précisé depuis par le Premier ministre Edouard Philippe, qui a évoqué cet été des "offres" de mutuelles assorties de remboursements intégraux.

Interrogée sur ce sujet, la ministre indique vouloir "réunir autour de la table tous les acteurs concernés (...) au travers d’une large concertation".

Objectif ? "Aboutir à la création d’un panier de soins +standard+ pour lequel le patient n’aura aucun reste à charge", explique Mme Buzyn.

"Il n’est donc pas question de supprimer le reste à charge pour toutes les lunettes, audioprothèses et prothèses dentaires", a-t-elle précisé. "Mais nous tiendrons notre engagement de proposer aux patients une offre sans reste à charge pour ces produits de santé essentiels du quotidien", ajoute-t-elle.

"Car si le niveau de reste à charge moyen est faible" (8,3 % en 2016) "il cache des disparités et des problèmes d’accès aux soins majeurs sur certains postes", insiste la ministre.

De fait, une fois déduits les remboursements de l'assurance maladie et des complémentaires santé (mutuelles, institutions de prévoyance ou assurances), les patients financent directement 22% de leurs soins d'optique et 23% de leurs soins dentaires, contre 2,3% de soins hospitaliers, selon les comptes nationaux de la santé de 2016.

La facture est encore plus lourde pour les audioprothèses. D'après l'autorité de la concurrence, le prix d'un appareil s'élève à 1.500 euros en moyenne par oreille, le patient déboursant 1.000 euro de sa poche, soit un reste à charge de 2.000 euros pour un équipement des deux oreilles.

Mardi dernier, la ministre avait évoqué à l'Assemblée le lancement "dès" cette semaine du "travail et (de) la concertation pour aboutir à un reste à charge zéro dans les domaines de l’optique et des audioprothèses, en sus des négociations entamées mi-septembre dans le secteur dentaire" entre les syndicats de dentistes et l'Assurance maladie.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

Après avoir enchainé deux séances consécutives de repli en raison de la crise turque, les marchés européens vont tenter de rebondir ce mardi. A son plus bas historique, la livre se stabilise.…

Publié le 14/08/2018

Le marché parisien, qui a réussi à limiter ses pertes hier à la clôture, est attendu en légère progression à l'ouverture...

Publié le 14/08/2018

Makheia va attribuer gratuitement des bons de souscriptions d’actions (BSA) à ses actionnaires existants, à hauteur d’un BSA par action détenue, cinq BSA permettant à compter du 23 aout 2018…

Publié le 14/08/2018

Vinci Energies, à travers sa filiale Eitech, leader suédois des travaux électriques et de l’ingénierie, a signé un contrat avec NCC Sverige AB portant sur la prise en charge de toutes les…