En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

Budget: le gouvernement confirme la cible de 2,6% de déficit public en 2018

| AFP | 224 | Aucun vote sur cette news
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux s'adresse à la presse le 7 novembre 2018 à Charleville-Mézières
Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux s'adresse à la presse le 7 novembre 2018 à Charleville-Mézières ( Ludovic MARIN / POOL/AFP )

Le gouvernement a confirmé mercredi la cible de 2,6% de déficit public pour 2018 grâce à un déficit budgétaire moins élevé que prévu, mais son objectif de croissance est jugé difficile à atteindre par le Haut Conseil des finances publiques.

Le projet de loi de finances rectificative (PLFR) présenté aux députés mercredi prévoit une réduction de l'objectif de dépense de l'Etat de 600 millions d'euros par rapport au budget initial.

Les dépenses supplémentaires de l'Etat pour l'exécution du budget en cours s'élèvent ainsi à 2,1 milliards d'euros, tandis que les annulations de crédits atteignent 2,7 milliards.

"L'ouverture de crédits la plus importante concerne la mission de Défense pour 404 millions d'euros", tandis que la mission "Solidarité, insertion et égalité des chances" reçoit 261 millions, à cause d'un nombre plus que prévu initialement de bénéficiaires de la prime d'activité, qui s'élevait à 2,66 millions en juin 2018, selon le projet de loi de finances rectificative.

Côté économies, les annulations de crédit "ne posent pas de difficultés particulières parce que les gestionnaires n'ont tablé que sur les crédits disponibles en début d'année", souligne-t-on à Bercy.

Le projet de loi précise qu'il n'est "pas procédé à des annulations de crédit non mis en réserve".

Le gouvernement souligne par ailleurs qu'il "n'a pas recours, pour la première fois depuis plus de 30 ans, au dispositif du décret d'avance", selon le compte-rendu du Conseil des ministres. Ce dispositif permet traditionnellement au gouvernement d'ouvrir des crédits en cas d'urgence.

"Jusqu'à présent, les projet de loi de finances rectificative servaient d'exercice de rattrapage", alors que cette fois, "le gouvernement n'y a inséré aucune nouvelle disposition fiscale, donc aucun nouveau prélèvement", a déclaré le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux depuis Charleville-Mézières.

"C'est un déficit budgétaire qui s'établit à 80 milliards d'euros. La loi de finances initiale 2018 prévoyait 85,7 milliards d'euros", a ajouté M. Griveaux, précisant que "nous faisons également 1,3 milliard d'euros de moins que ce qui avait été discuté pour le projet de loi de finances 2019" et soulignant la "sincérité" du budget.

Dans un avis rendu sur ce projet de loi, le Haut Conseil des finances publiques estime que vu l'évolution de la situation économique depuis la présentation du budget pour 2019 en septembre par le gouvernement, ses "prévisions de recettes, de dépenses de solde pour 2018 sont plausibles".

C'est notamment le cas pour la prévision de déficit public, à 2,6% du PIB.

98,7 milliards d'euros de déficit pour l'Etat en 2019
98,7 milliards d'euros de déficit pour l'Etat en 2019 ( Simon MALFATTO / AFP )

L'hypothèse de croissance de 1,7% du gouvernement français pour 2018 est en revanche "un peu élevée" et "une croissance de 1,6% est plus vraisemblable" comme la prédit d'ailleurs l'Insee, selon le Haut Conseil, organe indépendant chargé d'évaluer les prévisions budgétaires du gouvernement, et rattaché à la Cour des comptes.

"A 0,1 point près, on n'est pas encore capable de dire là où on en sera", reconnaît-on à Bercy.

Le déficit structurel (qui ne tient pas compte de l'impact de la conjoncture) estimé pour 2018 "est proche de la trajectoire de la loi de programmation (-2,2 points de PIB contre -2,1)", juge le Haut Conseil qui constate cependant que "l'effort structurel sera pratiquement nul en 2018, alors même que le chemin à parcourir pour ramener le solde structurel à l'objectif de moyen terme reste important".

Il relève encore qu'"en matière de finances publiques, les aléas paraissent équilibrés" avec "des recettes de TVA qui pourraient être légèrement inférieures à la prévision" et "des dépenses de fonctionnement des collectivités locales un peu moins dynamiques que prévu".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…