En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-
4 765.0
+0.24 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-
DAX PTS
10 740.89
-
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.00 %
1.139
+0.16 %

Budget italien: "la main reste tendue", assure Moscovici

| AFP | 209 | Aucun vote sur cette news
Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici, le 21 novembre 2018 à Bruxelles
Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici, le 21 novembre 2018 à Bruxelles ( JOHN THYS / AFP/Archives )

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a assuré mardi que la main de la Commission européenne restait "tendue" envers Rome, après que le gouvernement italien a semblé disposé à modifier son budget 2019 afin d'éviter un bras de fer avec Bruxelles.

"Notre porte reste ouverte. La main reste tendue", a affirmé le commissaire lors d'une conférence de presse à Paris, changeant de ton par rapport à des interventions précédentes qui avaient suscité des polémiques en Italie.

Le commissaire, qui avait auparavant présenté l'Italie comme un "problème" en zone euro, l'a qualifié cette fois-ci "d'incertitude" pour l'économie européenne, au même titre que les tensions commerciales provoquées par Donald Trump et le Brexit.

"La Commission est ouverte au dialogue parce que c'est dans un cadre commun que nous devons trouver une solution. Et ce cadre commun est la zone euro", a-t-il affirmé.

M. Moscovici a d'ailleurs qualifié de "constructif, utile, amical et détendu" le dîner de travail samedi dernier entre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et des membres du gouvernement italien, auquel il a également participé.

"Des changements (dans le budget) sont possibles et sont nécessaires", a insisté M. Moscovici, dans une allusion implicite aux déclarations la veille du vice-Premier ministre italien Luigi Di Maio se disant ouvert à un déficit moins élevé dans son projet de budget.

Le commissaire s'est présenté comme "l'homme de la flexibilité", assurant que les règles ne sont ni rigides ni stupides. Elles sont flexibles", a-t-il affirmé.

"Je suis convaincu que nous devons chercher de toutes nos forces des solutions partagées dans l'intérêt des Italiens et de la zone euro, parce que nous sommes interdépendants", a souligné le commissaire.

"Je pense qu'une sanction est toujours un échec, c'est l'échec du pays sanctionné et l'échec des règles à convaincre. J'ai toujours préféré l'incitation à la sanction", a-t-il affirmé.

La Commission européenne a rejeté le 23 octobre le projet de budget italien pour 2019, qui prévoit officiellement un déficit à 2,4% du PIB.

Bruxelles juge irréalistes les prévisions italiennes, estimant que le déficit atteindra 2,9%, bien loin des engagements du précédent gouvernement de centre gauche (0,8%).

La coalition populiste avait, depuis, maintenu une ligne inflexible, semblant prête à assumer le risque d'une "procédure de déficit excessif" et donc de sanctions financières.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

L'intégralité de la baisse annoncée par Natixis est liée à la survenance d'un risque de nature exceptionnelle...

Publié le 19/12/2018

Le groupe pharmaceutique français, Sanofi, compte transférer la cotation de ses titres du New York Stock Exchange vers le Nasdaq au 31 décembre...

Publié le 19/12/2018

Désormais le capital social total de Recticel s'élève à 138.067.530 euros pour 55.227.012 actions...

Publié le 18/12/2018

La banque française a averti mardi soir sur ses résultats du 4e trimestre, à cause de contre-performances sur des opérations de dérivés actions en Asie.

Publié le 18/12/2018

Sanofi va transférer la cotation de ses titres du New York Stock Exchange vers le Nasdaq   Paris, France - Le 18 décembre 2018 - Sanofi annonce aujourd'hui le prochain…