Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 692.97 PTS
-1.06 %
5 680.5
-1.29 %
SBF 120 PTS
4 369.67
-1.34 %
DAX PTS
11 986.01
-1.27 %
Dow Jones PTS
29 134.99
-0.43 %
11 271.75
+0.16 %
0.957
-0.23 %

Budget 2023: protéger sans creuser le déficit, la voie étroite du gouvernement

| AFP | 449 | Aucun vote sur cette news
Le ministère de l'Economie, dit
Le ministère de l'Economie, dit "Bercy", à Paris ( BERTRAND GUAY / AFP )

Protéger contre l'inflation et contenir le déficit public: la voie est étroite pour le projet de budget 2023 que présentera lundi le gouvernement, privé de majorité absolue à l'Assemblée nationale.

A moins de trouver suffisamment d'alliés sur les bancs de l'opposition, ce qui paraît improbable, l'exécutif devra se résoudre à un passage en force, sans vote, en ayant recours à l'article 49-3 de la Constitution.

Conscient du risque, il a multiplié les gestes de bonne volonté à l'égard des parlementaires de l'opposition, affichant un désir de concertation, notamment à travers les "dialogues de Bercy". Ceux-ci ont précédé la finalisation du projet de loi de finances qui sera présenté lundi en conseil des ministres, une première.

Après trois années de dépenses exceptionnelles liées à la crise sanitaire qui ont creusé la dette, l'élan de la reprise, déjà ralenti depuis l'automne dernier par des problèmes d'approvisionnement, a été brisé par la crise énergétique provoquée par la guerre en Ukraine, et une inflation qui a atteint des niveaux inédits en plus de 35 ans.

Si le gouvernement ne réactive pas pour autant le "quoi qu'il en coûte", il veut continuer à protéger particuliers et entreprises contre l'envolée des prix de l'énergie.

A lui seul, le "bouclier tarifaire" pour limiter à 15% la hausse des tarifs du gaz et de l'électricité coûtera 16 milliards d'euros aux finances publiques, une fois déduite la mise à contribution des producteurs d'énergies renouvelables, devenus très rentables à la faveur de la flambée des prix du kilowattheure.

"On va avoir du mal à se déshabituer de toutes ces mesures de soutien par rapport aux prix du gaz, de l'électricité, du carburant", a déclaré à l'AFP François Ecalle. Ancien rapporteur sur la situation des finances publiques et auteur du blog Fipeco, il plaide pour des mesures de soutien réservées aux ménages en difficulté, comme le chèque énergie, afin de ne pas encourager la consommation d'énergie fossiles.

Charge de la dette

Les comptes publics de la France
Les comptes publics de la France ( Emmanuelle MICHEL / AFP )

Malgré des perspectives économiques assombries, avec une croissance qui ne dépasserait pas 1% en 2023 et des risques de récession pointés par la Banque de France et de nombreux économistes, le gouvernement entend contenir à 5% du produit intérieur brut (PIB) le déficit public, avant de le ramener sous les 3% des critères européens à l'horizon 2027.

Pour le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, "c'est la condition de la crédibilité de la trajectoire de nos finances publiques pour l'ensemble du quinquennat".

L'an prochain, les crédits budgétaires devraient augmenter de 21,7 milliards à 346,5 milliards d'euros, selon un document issu des dialogues de Bercy, obtenu par l'AFP de source parlementaire.

La mission Travail et emploi verrait ses dépenses s'accroître de 6,7 milliards d'euros, en raison notamment des efforts liés au soutien à l'apprentissage, tandis que le poste Ecologie, développement et mobilité durables s'afficherait en hausse de 6,6 milliards.

Mais la dépense qui devrait augmenter le plus est la charge de la dette, en hausse de 17 milliards d'euros par rapport à 2021 à 57,6 milliards, juste derrière l'enseignement scolaire avec 60,2 milliards, selon les plafonds de dépenses envisagés par le ministère des Finances en août. Le sujet est au coeur des préoccupations alors que le taux d'intérêt de l'emprunt français à 10 ans a atteint mardi un niveau record depuis janvier 2014, à plus de 2,5%.

Taxer les super profits

Pour faire des économies, le gouvernement a décidé d'étaler sur deux ans la suppression de la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), un impôt de production dont le patronat escomptait la disparition dès 2023. Cet étalement lui permet d'économiser 4 milliards d'euros l'an prochain.

Certaines communes craignent néanmoins de ne pas recevoir de compensation suffisante pour cette perte de ressource fiscale. Et plus généralement, les collectivités locales demandent un soutien financier pour faire face à l'envolée des prix de l'énergie ou à la revalorisation du salaire des agents publics.

Pour les partis d'opposition, une ressource supplémentaire doit être trouvée en taxant les "superprofits" des entreprises, au-delà du seul secteur de l'énergie, pour lequel une mesure est à l'étude au niveau européen.

A la Nupes, "on pense que ce n'est pas constitutionnel d'aller toucher un seul secteur", explique le président LFI de la commission des finances de l'Assemblée, Eric Coquerel. L'alliance de gauche travaille donc sur des "seuils de chiffre d'affaires" qui ne permettraient pas aux multinationales comme Total d'échapper à l'impôt en ne déclarant pas de bénéfices en France.

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 septembre

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 27/09/2022

La star colombienne Shakira à New York (Etats-Unis) le 16 mai 2022 ( Roy Rochlin / GETTY/AFP/Archives )Accusée d'avoir soustrait 14,5 millions d'euros au fisc espagnol entre 2012 et 2014, la…

Publié le 27/09/2022

Panneau indiquant, le 27 septembre, à Londres, le cours face au dollar de la livre sterling, qui avait plongé la veille à son plus niveau bas historique face au billet vert ( Daniel LEAL / AFP…

Publié le 25/09/2022

François Bayrou, président du MoDem, lors de l'université d'été du parti, le 25 septembre 2022 à Guidel, dans le Morbihan ( Damien MEYER / AFP )Plaidoyer pour un "réformisme démocratique":…

Publié le 23/09/2022

La dirigeante de Fratelli d'Italia, Giorgia Meloni, lors d'un meeting électoral à Milan, le 11 septembre 2022 ( Piero CRUCIATTI / AFP )La victoire apparemment inéluctable aux élections…

Publié le 21/09/2022

TotalEnergies a dévoilé à l'Assemblée sa part d'impôts et taxes versés dans le monde et en France ( Christophe ARCHAMBAULT / AFP/Archives )TotalEnergies a dévoilé mercredi à l'Assemblée…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/09/2022

Plastic Omnium a annoncé la construction à Compiègne de la plus importante usine de réservoirs à hydrogène en Europe...

Publié le 28/09/2022

GTT a reçu une approbation de principe (AiP) de Bureau Veritas pour un concept de grand pétrolier (Very Large Cruise Carrier, VLCC) propulsé au GNL et "NH31 Ready". Cette approbation s'inscrit dans…

Publié le 28/09/2022

Apple aurait abandonné son projet d’augmenter sa production d’iPhone 14 cette année après avoir constaté que la hausse attendue de la demande ne s’était pas matérialisée, ont affirmé à…

Publié le 28/09/2022

Le modèle monte en puissance...

Publié le 28/09/2022

Au sein d’un marché parisien rouge vif, Capgemini (+1,60% à 158,45 euros) se distingue par sa bonne performance, sa direction ayant rassuré sur son activité lors d’un dîner avec les…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne