5 419.62 PTS
+0.12 %
5 374.00
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 326.20
+0.21 %
DAX PTS
12 453.24
+0.25 %
Dowjones PTS
24 083.83
+0.25 %
6 513.94
+0.00 %
Nikkei PTS
22 319.61
+0.47 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Bruxelles veut que la Chine s'ouvre plus aux investissements étrangers

| AFP | 198 | Aucun vote sur cette news
La commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström
La commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström ( Aris Oikonomou / AFP/Archives )

L'Union européenne attend de la Chine qu'elle "s'ouvre plus" aux investissements étrangers et "joue mieux le jeu du libre commerce" avec ses partenaires, a déclaré lundi la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström.

"Nous sommes en discussion avec la Chine pour voir comment nous pouvons travailler avec eux pour qu'ils s'ouvrent davantage", a-t-elle dit sur BFM Business, alors que le président français Emmanuel Macron effectue sa première visite en Chine.

La commissaire a estimé qu'il fallait être "vigilant" face aux investissements chinois en Europe.

"Je crois que des investissements chinois en Europe, c'est basiquement une bonne chose, mais il ne faut pas être naïf, il faut aussi savoir que derrière les investissements, parfois, il y a beaucoup de subventions de l'Etat chinois", a-t-elle mis en garde, appelant à ce que Pékin agisse pour qu'il y ait plus de réciprocité avec ses partenaires européens.

"Aujourd'hui (...) c'est difficile pour les compagnies européennes d'investir en Chine", a-t-elle souligné, évoquant notamment le "manque de transparence" et "d'accès à internet" qui handicapent les entreprises.

"La Chine veut être une économie de marché, elle ne l'est pas, mais si elle veut l'être, elle doit jouer aussi selon ces règles", a insisté Mme Malmström.

Son appel fait écho aux propos d'Emmanuel Macron, qui a réclamé lundi lors de sa première visite d'Etat en Chine une alliance plus équilibrée entre Pékin et ses partenaires européens.

"Ces routes sont en partage et elles ne peuvent être univoques. Elles ne peuvent être les routes d'une nouvelle hégémonie qui viendrait mettre en état de vassalité les pays qu'elles traversent", a-t-il lancé.

Interrogée sur les traités de libre-échange en négociation, Mme Malmstöm a reconnu l'existence de points de blocages liés aux positions de l'administration américaine, tout en insistant sur les avancées en cours concernant l'Union européenne et certains de ses partenaires.

"Ce que nous avons vu après l'attitude très négative de l'administration américaine (...) c'est qu'(il y a) beaucoup de pays dans le monde qui partagent nos valeurs, qui sont comme nous, qui disent que c'est bien de faire du commerce", a-t-elle déclaré.

"Nous avons conclu" un accord "avec le Japon juste avant Noël, nous sommes très près de conclure avec le Mexique et les quatre pays du Mercosur" (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay) et "nous allons commencer à discuter avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande plus tard cette année", a-t-elle ajouté, assurant que de nombreux pays cherchaient "un leadership européen".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/04/2018

Genkyotex a publié sa position de trésorerie et d'équivalents de trésorerie, qui s'élève à 12,5 millions d'euros au 31 mars 2018 (contre 14,6 millions au 31 décembre 2017), conformément aux…

Publié le 26/04/2018

A la suite de « l’opération » menée au Casino 3.14 à Cannes et du battage médiatique qui en a découlé, Partouche passe à l’offensive en engageant des actions judiciaires. Le groupe de…

Publié le 26/04/2018

En tête du SRD, Adocia s'envole de 17% à 19 euros dans de gros volumes suite au partenariat stratégique conclu avec le Chinois Tonghua Dongbao...

Publié le 26/04/2018

Arkema vient de démarrer de nouvelles capacités de PVDF Kynar sur son site de Calvert City aux Etats-Unis. Avec cette augmentation de 20% de ses capacités de production aux Etats-Unis, Arkema…

Publié le 26/04/2018

EOS imaging a annoncé deux nouvelles installations du système d'imagerie EOS à University Orthopaedics de Providence (Rhode Island) et Hey Clinic à Raleigh (Caroline du Nord). Ces deux centres…