En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 371.23 PTS
-0.50 %
5 367.50
-0.53 %
SBF 120 PTS
4 299.76
-0.48 %
DAX PTS
12 540.27
-0.17 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
+0.00 %
1.173
+0.09 %

Bruxelles veut que la Chine s'ouvre plus aux investissements étrangers

| AFP | 240 | Aucun vote sur cette news
La commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström
La commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström ( Aris Oikonomou / AFP/Archives )

L'Union européenne attend de la Chine qu'elle "s'ouvre plus" aux investissements étrangers et "joue mieux le jeu du libre commerce" avec ses partenaires, a déclaré lundi la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström.

"Nous sommes en discussion avec la Chine pour voir comment nous pouvons travailler avec eux pour qu'ils s'ouvrent davantage", a-t-elle dit sur BFM Business, alors que le président français Emmanuel Macron effectue sa première visite en Chine.

La commissaire a estimé qu'il fallait être "vigilant" face aux investissements chinois en Europe.

"Je crois que des investissements chinois en Europe, c'est basiquement une bonne chose, mais il ne faut pas être naïf, il faut aussi savoir que derrière les investissements, parfois, il y a beaucoup de subventions de l'Etat chinois", a-t-elle mis en garde, appelant à ce que Pékin agisse pour qu'il y ait plus de réciprocité avec ses partenaires européens.

"Aujourd'hui (...) c'est difficile pour les compagnies européennes d'investir en Chine", a-t-elle souligné, évoquant notamment le "manque de transparence" et "d'accès à internet" qui handicapent les entreprises.

"La Chine veut être une économie de marché, elle ne l'est pas, mais si elle veut l'être, elle doit jouer aussi selon ces règles", a insisté Mme Malmström.

Son appel fait écho aux propos d'Emmanuel Macron, qui a réclamé lundi lors de sa première visite d'Etat en Chine une alliance plus équilibrée entre Pékin et ses partenaires européens.

"Ces routes sont en partage et elles ne peuvent être univoques. Elles ne peuvent être les routes d'une nouvelle hégémonie qui viendrait mettre en état de vassalité les pays qu'elles traversent", a-t-il lancé.

Interrogée sur les traités de libre-échange en négociation, Mme Malmstöm a reconnu l'existence de points de blocages liés aux positions de l'administration américaine, tout en insistant sur les avancées en cours concernant l'Union européenne et certains de ses partenaires.

"Ce que nous avons vu après l'attitude très négative de l'administration américaine (...) c'est qu'(il y a) beaucoup de pays dans le monde qui partagent nos valeurs, qui sont comme nous, qui disent que c'est bien de faire du commerce", a-t-elle déclaré.

"Nous avons conclu" un accord "avec le Japon juste avant Noël, nous sommes très près de conclure avec le Mexique et les quatre pays du Mercosur" (Argentine, Brésil, Paraguay, Uruguay) et "nous allons commencer à discuter avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande plus tard cette année", a-t-elle ajouté, assurant que de nombreux pays cherchaient "un leadership européen".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Les valeurs biotechnologiques devraient être entourées en bourse de Paris en ce début de semaine...

Publié le 23/07/2018

Nouvelle baisse du marché parisien en début de séance...

Publié le 23/07/2018

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a annoncé samedi que Mike Manley a été désigné directeur général en lieu et place de Sergio Marchionne, dont l’état de santé s’est dégradé. Mike Manley…

Publié le 23/07/2018

Worldline gagne plus de 3% à 52,80 euros, soutenu par la publication de résultats semestriels solides et le gain d'un contrat auprès de Commerzbank. La société française spécialisée dans les…

Publié le 23/07/2018

Actualité chargée pour la SSII...